m

Documents  ROCHEBROCHARD Elise de la | enregistrements trouvés : 9

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 537
- 4 p.
Cote : P 25

À partir d’une enquête menée auprès de femmes indiennes gestatrices, de futurs parents indiens ou étrangers recourant à la GPA, et de médecins, avocats et responsables de cliniques indiennes, Virginie Rozée, Sayeed Unisa et Elise de La Rochebrochard nous décrivent l’organisation de la GPA en Inde et les attentes et motivations des différents protagonistes.

INDE ; ENQUETE ; MERE PORTEUSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 6 - p. 933-962
Cote : P 18

Des tables de puberté féminine et masculine ont été construites à partir de l'enquête française sur l'Analyse du comportement sexuel des jeunes (ACSJ), menée en 1994 auprès des générations 1975-1978, alors âgées de 15 à 18 ans.
Chez les jeunes filles, la puberté est identifiée par la survenue des premières règles dont l'âge médian est de 13,1 ans. A partir de cet indicateur, un déclin séculaire de l'âge à la puberté a été mis en évidence dans l'ensemble des pays développés. Cette évolution historique semble se poursuivre en France alors qu'elle s'est stabilisée dans plusleurs pays.
Chez les jeunes hommes, la puberté est plus difficilement repérable et la discus sion quant au choix d'un indicateur pour l'identifier reste ouverte. A partir de l'enquête ACSJ, trois indicateurs peuvent être envisagés: la mue de la voix (dont l'âge médian est de 14,8 ans), le pic de croissance (âge médian de 16,0 ans) et la première masturbation (âge médian de 14,2 ans). Parmi ces trois indicateurs, la mue de la voix apparaît comme le plus pertinent pour mesurer la puberté chez le garçon.
Des tables de puberté féminine et masculine ont été construites à partir de l'enquête française sur l'Analyse du comportement sexuel des jeunes (ACSJ), menée en 1994 auprès des générations 1975-1978, alors âgées de 15 à 18 ans.
Chez les jeunes filles, la puberté est identifiée par la survenue des premières règles dont l'âge médian est de 13,1 ans. A partir de cet indicateur, un déclin séculaire de l'âge à la puberté a été mis en évidence dans ...

SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 371 - entier
Cote : P 25

La reproduction humaine repose sur l'union sexuelle d'une femme et d'un homme. Pourtant, que l'on examine les recherches sur la fécondité (les naissances), la fertilité (la capacité à mettre au monde un enfant vivant) ou la contraception (la limitation des naissances), les travaux scientifiques se sont intéressés essentiellement aux femmes, excluant quasiment les
hommes dans leurs études. Quelques recherches ont néanmoins été menées sur la fertilité masculine. Elles soulèvent la question de l'implication des hommes dans la fertilité humaine dans trois domaines: le rôle des hommes dans les difficultés rencontrées par les couples inféconds, la question d'une possible baisse de la fertilité avec l'âge de l'homme et l'hypothèse d'une altération de la fertilité masculine dans les jeunes générations.
La reproduction humaine repose sur l'union sexuelle d'une femme et d'un homme. Pourtant, que l'on examine les recherches sur la fécondité (les naissances), la fertilité (la capacité à mettre au monde un enfant vivant) ou la contraception (la limitation des naissances), les travaux scientifiques se sont intéressés essentiellement aux femmes, excluant quasiment les
hommes dans leurs études. Quelques recherches ont néanmoins été menées sur la ...

FRANCE ; STATISTIQUE ; STERILITE ; HOMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 4-5 - p. 549-586
Cote : P 18

Face aux problèmes d'infertilité, qui concernent 15 % à 20 % des couples, on a assisté au développement des techniques de fécondation in vitro FIV. Entre 1982 et 2000, 85 000 enfants sont nés en France grâce à une FIV (estimation basée sur une exploitation croisée de l'enquête FIVNAT et des données administratives). Cinq bilans mondiaux et deux bilans européens ont été consacrés à la FIV mais leur exploitation reste limitée par les problèmes de non-exhaustivité des données pour des régions telles que l'Europe méridionale et orientale. Les taux de succès de la FIV sont de l'ordre de 15 % à 20 % de grossesses par ponction. Cependant, ces taux chutent quand l'âge de la femme augmente et lorsque l'homme a un sperme présentant des anomalies sévères. Dans le cas d'une infertilité masculine sévère, l'insémination artificielle avec spermatozoïdes de donneur IAD a longtemps été la seule réponse médicale, mais elle pose le problème de l'acceptation d'un donneur de sperme. Depuis 1992, une nouvelle technique de FIV est proposée : l'injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde (ICSI). Cette technique s'est largement développée en France et dans de nombreux pays : elle représentait 30 % à 60 % de l'activité de fécondation assistée en 1998. Malgré ce développement important, de nombreuses questions demeurent sur les conséquences de la technique. en particulier quant à l'état de santé à court terme et à long terme des enfants conçus par ICSI.
Face aux problèmes d'infertilité, qui concernent 15 % à 20 % des couples, on a assisté au développement des techniques de fécondation in vitro FIV. Entre 1982 et 2000, 85 000 enfants sont nés en France grâce à une FIV (estimation basée sur une exploitation croisée de l'enquête FIVNAT et des données administratives). Cinq bilans mondiaux et deux bilans européens ont été consacrés à la FIV mais leur exploitation reste limitée par les problèmes de ...

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; INSEMINATION ARTIFICIELLE AVEC DONNEUR ; FECONDATION IN VITRO ; STERILITE ; HOMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 541 - 4 p.
Cote : P 25

En 2003, une naissance française sur 20 a été obtenue à l’issue d’un traitement ou d’une technique médicale. Il y a donc actuellement en maternelle 1 à 2 enfants en moyenne par classe dont la conception a été aidée médicalement. Quelles sont les formes prises par cette aide médicale et quel est son impact démographique ? Une panoplie d’interventions médicales Après un an d’essai, 15 à 20 % des couples cherchant à concevoir ne sont pas encore parvenus à obtenir la grossesse qui mènera à la naissance de l’enfant désiré. Un bilan médical peut alors être entrepris afin de déterminer l’origine des difficultés. Dans 38 % des cas, le médecin conclut à une infécondité d’origine mixte, liée à un problème chez les deux membres du couple. Dans les autres cas, elle est d’origine purement féminine (34 %), purement masculine (20 %) ou sans cause identifiable (8 %). Pour remédier à une infécondité constatée médicalement, le couple peut recourir à différents traitements et techniques médicales, selon l’origine de l’infécondité. Le parcours médical débute souvent par de " simples " stimulations ovariennes Grâce à la révolution contraceptive, il naît de moins en moins d’enfants non désirés. Les couples souhaitent désormais pouvoir choisir quand et combien d’enfants ils ont, cette possibilité devenant parfois une exigence. Les couples ayant des difficultés à concevoir, de plus en plus nombreux en raison du retard des maternités, se tournent de façon croissante vers la médecine pour avoir l’enfant désiré. Au moment où s’ouvre en France un débat public autour des lois de bioéthique, Elise de La Rochebrochard nous explique combien parmi eux bénéficient d’une fécondation in vitro chaque année, comment se situe notre pays par rapport à ses voisins européens, et quelles sont les perspectives ?




En 2003, une naissance française sur 20 a été obtenue à l’issue d’un traitement ou d’une technique médicale. Il y a donc actuellement en maternelle 1 à 2 enfants en moyenne par classe dont la conception a été aidée médicalement. Quelles sont les formes prises par cette aide médicale et quel est son impact démographique ? Une panoplie d’interventions médicales Après un an d’essai, 15 à 20 % des couples cherchant à concevoir ne sont pas encore ...

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FECONDATION IN VITRO ; ENFANT ; STERILITE ; MEDECINE ; TRAITEMENT MEDICAL ; INDUCTION DE L'OVULATION ; INSEMINATION ARTIFICIELLE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; LEGISLATION ; EUROPE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 556 - 4 p/
Cote : P 25 w

L’assistance médicale à la procréation (AMP) s’est beaucoup développée depuis la naissance du premier " bébé-éprouvette " au monde il y a 40 ans. Elise de La Rochebrochard en fait un bilan pour la France. Elle nous explique combien d’enfants conçus par AMP naissent dans le pays chaque année, détaille notamment les méthodes utilisées et la proportion d’enfants issus d’un don de gamètes, et estime le nombre total de naissances en France dues à l’AMP depuis ses débuts.
L’assistance médicale à la procréation (AMP) s’est beaucoup développée depuis la naissance du premier " bébé-éprouvette " au monde il y a 40 ans. Elise de La Rochebrochard en fait un bilan pour la France. Elle nous explique combien d’enfants conçus par AMP naissent dans le pays chaque année, détaille notamment les méthodes utilisées et la proportion d’enfants issus d’un don de gamètes, et estime le nombre total de naissances en France dues à ...

DEMOGRAPHIE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; ENFANT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 259 p.
Cote : 814 ROC

On assiste depuis le XIXe siècle à un important processus de médicalisation des sociétés occidentales. En France, le nombre de médecins a été multiplié par plus de trois depuis 40 ans et la consommation médicale explose. Le champ d'action du médical s'étend chaque jour davantage vers de nouveaux domaines : la douleur, l'alimentation, le sommeil, les difficultés scolaires... Au sein de ce processus, la reproduction offre un champ d'études particulièrement riche : le médical s'y est imposé comme un moyen incroyablement efficace pour " maîtriser " une reproduction qui semblait jusque-là marquée par le destin, la mort rodant autour du berceau et de la femme en couches ; les enfants arrivant ou non (qu'ils soient souhaités ou pas). C'est autour de la naissance que le médical marque sa première et plus spectaculaire victoire en permettant une division par 100 des risques de mortalité maternelle liés à l'accouchement. Puis les progrès médicaux rendent possible la mise au point de méthodes contraceptives dont l'efficacité a conduit à une véritable planification des naissances. Ils ouvrent la voie au développement de dépistages et de diagnostics prénataux qui font chuter le risque pour un enfant de naître avec une malformation, et autorisent l'émergence de traitements et techniques offrant à des couples inféconds la possibilité d'avoir un enfant. Plus récemment, l'apparition d'une petite pilule bleue visant à stimuler la sexualité des hommes marque l'entrée manifeste du médical dans la sexualité. La médecine a ainsi, désormais, une place incontournable dans nos vies. En France, un tiers des naissances sont médicalement déclenchées, 92 % des femmes en âge reproductif ne désirant pas d'enfant et sexuellement actives, utilisent un moyen contraceptif médical (dont la pilule dans 66 % des cas, le stérilet pour 23 %) et 5 % des naissances françaises sont obtenues par le biais d'un traitement médical, dans un tiers des cas, grâce à une fécondation réalisée en laboratoire, in vitro. De la pilule au bébé-éprouvette, le médical semble donc offrir aux femmes et aux hommes du XXIe siècle les moyens d'être les maîtres de leur destinée reproductive et sexuelle, un monde où tout serait devenu " rose ". À y regarder de plus près, ces avancées médicales s'accompagnent également de nouveaux questionnements : traditionnellement, le médical place les individus en situation de passivité, de patient. Dans le champ de la reproduction et de la sexualité, domaine intime et privé, il est nécessaire de s'interroger sur la position des hommes et des femmes : restent-ils, face aux avancées médicales, des patients qui subissent ou sont-ils devenus des acteurs à part entière du processus de médicalisation ? Entre choix individuel et stratégies médicales, comment l'équilibre s'opère-t-il ? Les processus médicalisés, souvent très normés, laissent-ils la place à la personnalisation ? Comment est vécue, par les femmes et par les hommes, l'entrée dans leur intimité de la sphère médicale et de ses intervenants ? C'est à ces questions que tente de répondre cet ouvrage en se plaçant du côté des individus afin d'explorer " l'envers du décor ".
On assiste depuis le XIXe siècle à un important processus de médicalisation des sociétés occidentales. En France, le nombre de médecins a été multiplié par plus de trois depuis 40 ans et la consommation médicale explose. Le champ d'action du médical s'étend chaque jour davantage vers de nouveaux domaines : la douleur, l'alimentation, le sommeil, les difficultés scolaires... Au sein de ce processus, la reproduction offre un champ d'études ...

GROSSESSE ; DESIR D'ENFANT ; NON DESIR D'ENFANT ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; SANTE DES FEMMES ; MEDECINE ; POUVOIR MEDICAL ; CONTRACEPTION ; TRANSMISSION MATERNO-FOETALE ; VIH/ SIDA ; MATERNITE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; STERILITE ; FECONDATION IN VITRO ; AVORTEMENT ; GROSSESSE EXTRA-UTERINE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; DIAGNOSTIC PRENATAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 66 - n° 1 - 260 p.
Cote : P 18

Sommaire : - Populations et tendances démographiques des pays européens (1980-2010) / Alexandre Avdeev, Tatiana Eremenko, Patrick Festy, Joëlle Gaymu, Nathalie Le Bouteillec, Sabine Springer
- Les femmes qui accouchent sous le secret en France, 2007-20 / Catherine Villeneuve-Gokalp
- Logement social et ségrégation résidentielle des immigrés en France, 1968-1999 / Gregory Verdugo
- Migration internationale et conditions d'habitat des ménages à Dakar / David Lessault, Cris Beauchemin, Papa Sakho
- Démographie des régions du monde : état et tendances
















Sommaire : - Populations et tendances démographiques des pays européens (1980-2010) / Alexandre Avdeev, Tatiana Eremenko, Patrick Festy, Joëlle Gaymu, Nathalie Le Bouteillec, Sabine Springer
- Les femmes qui accouchent sous le secret en France, 2007-20 / Catherine Villeneuve-Gokalp
- Logement social et ségrégation résidentielle des immigrés en France, 1968-1999 / Gregory Verdugo
- Migration internationale et conditions d'habitat des ménages à ...

DEMOGRAPHIE ; ACCOUCHEMENT SOUS X ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 118 - 135 pages
Cote : P 87

La carte de la fécondité en Europe se modifie profondément. L'Europe de l'Est a rejoint l'Europe du Sud parmi les pays enregistrant les fécondités les plus faibles. L'indice conjoncturel de fécondité se situe parfois à des niveaux très inférieurs au seuil de remplacement des générations (1,1 enfant par femme en Bulgarie, Italie et Espagne). En revanche, France, Islande et Irlande dépassent 1,8 enfant par femme. Les maternités tardives sont en hausse dans toute l'Europe occidentale, et les naissances hors mariage se généralisent. Quelles sont les conséquences de ces mouvements sur l'organisation des sociétés ? Quel est l'impact des politiques publiques sur une décision qui reste avant tout individuelle ? Les débats sont (r)ouverts.
Sommaire du numéro
France Prioux : La fécondité en Europe depuis les années 1980 - Des nouvelles lignes de partage
Patrick Festy : Les démographes et la mesure de la fécondité - Dans les pays occidentaux
Elise de La Rochebrochard : L'infécondité en Europe - Et si on parlait un peu des hommes ?
Bénédicte Bevière : L'assistance médicale à la procréation - Saisie par l'éthique et par le droit
Hubert Bosse-Platière, Yann Favier : Le droit a-t-il un impact sur la fécondité ?
Jeanne Fagnani, Geneviève Houriet-Segard : Fécondité et politiques de soutien aux parents qui travaillent
Jacques Barou : Immigration et politique démographique - Un lien en apparence évident
Julien Damon : La fécondité dans le monde et son impact à l'horizon 2050 - Selon les données des Nations unies
La carte de la fécondité en Europe se modifie profondément. L'Europe de l'Est a rejoint l'Europe du Sud parmi les pays enregistrant les fécondités les plus faibles. L'indice conjoncturel de fécondité se situe parfois à des niveaux très inférieurs au seuil de remplacement des générations (1,1 enfant par femme en Bulgarie, Italie et Espagne). En revanche, France, Islande et Irlande dépassent 1,8 enfant par femme. Les maternités tardives sont en ...

FECONDITE ; EUROPE ; DEMOGRAPHIE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FAMILLE ; IMMIGRATION

... Lire [+]

Z