m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  Action - La lettre d'Act-Up Paris | enregistrements trouvés : 21

O

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 126
Cote : P 249

Deux dispositifs vitaux pour les étrangères malades, le droit au séjour pour soins et l'adie médicale d'Etat sont mis à mal par le gouvernement.
02/2011

VIH/ SIDA ; POLITIQUE DE LA SANTE ; FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 127
Cote : P 249

Interview de Carine Favier, présidentes du Planning Familial : les médecins, trop souvent, ne parent pas de la vie sexuelle des personnes.

VIH/ SIDA ; CARINE FAVIER ; PRESERVATIF FEMININ ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 124 - p. 6
Cote : P 249

Alors que la nouvelle loi sur l'immigration est discutée à l'assemblée à partir du 27 septembre, les disositions usr le droit de séjour pour soins pourraient être remises en cause.

SANTE ; POLITIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 117 - p. 13-14
Cote : P 249

Contrairement aux hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (en anglais MSM) la santé sexuelle et la transmission du VIH/ sida chez les femmes qui ont des rapports sexuels avec des femmes (en anglais WSW) ont fait l'objet de très peu d'études.

HOMOSEXUALITE FEMININE ; VIH/ SIDA ; PREVENTION ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; RELATION SEXUELLE NON PROTÉGÉE ; RISQUE SEXUEL ; FEMME ; SEXUALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 115 - p. 11-15
Cote : P 249

Vingt cinq ans après le début de l'épidémie de sida, pourquoi le silence et la honte continuent de cheminer autour d'une maladie et plus encore quand il s'agit d'une femme séropositive.

SEROPOSITIVITE ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; JUSTICE ; PREVENTION ; VIH/ SIDA ; FEMME ; FRANCE ; DISCRIMINATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : A 0770 MED

"Dessin d'un médecin qui pose son stéthoscope sur la Terre et dit ""Vous n'êtes pas malade... vous n'en avez pas les moyens."" "

OMS ; REMBOURSEMENT ; POLITIQUE DE LA SANTE ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : A 0640 MED

"Photo en noir et blanc d'un corps de femme nue (des épaules aux cuisses). Un triangle rose cache son sexe. Sur son buste : ""Silence=mortes"". Sur son ventre, de long en large de l'affiche, texte en rose qui fait une mise au point inquiétante sur la santé sexuelle des femmes (VIH, contraception...)."

SANTE DES FEMMES ; PRESERVATIF FEMININ ; RECHERCHE MEDICALE ; SEXISME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 109 - p. 23-25
Cote : P 249

Annonce du colloque des 30 Novembre et 1er Décembre : "Femmes et VIH - 10 ans après ? " organisé par Sida Info Service

FEMME ; VIH/ SIDA ; COLLOQUE ; PLANNING FAMILIAL ; TRANSMISSION ; TRAITEMENT MEDICAL ; DISCRIMINATION ; ASSOCIATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 108 - p. 8
Cote : P 249

Au début des années 2000, la communauté homosexuelle avait été confrontée à la résurgence de la syphilis avec une constante augmentation. Suite à l'alerte lancée par les associations et les pouvoirs publics "alerte syphilis", la nouvelle épidémie s'était stabilisée depuis 2005, mais selon l'Institut de Veille Sanitaire, la maladie toucherait maintenant la population hétérosexuelle et surtout en province.

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; EPIDEMIOLOGIE ; FRANCE ; HOMOSEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 91 - p. 13
Cote : P 249

Petit à petit, le préservatif féminin sort du placard. Pourtant, malgré une campagne nationale, sans vraie politique d'accessibilité, le Fémidon restera sous-employé.

PRESERVATIF FEMININ ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 91 - p. 1-4
Cote : P 249

Lorsqu'on est mineur et atteint par le VIH, il vaut toujours mieux révéler son état de santé à ses parents. Le choc passé, l'entourage peut alors mieux soutenir et aider dans la prise en charge. Il arrive pourtant qu'un mineur ne souhaite pas parler de son statut sérologique à ses parents, par exemple parce qu'il révèle des pratiques sexuelles ou de la consommation de drogues par voie intraveineuse qu'il veut taire. Les problèmes qui se posent aux mineurs sont alors de nature différente et peuvent se cumuler. Le respect du secret médical vis-à-vis d'un mineur engage la responsabilité du médecin et peut contredire l'autorité parentale. Le remboursement des actes médicaux apparaît sur les feuilles de soins remises à la personne dont dépend l'enfant au niveau de la Sécurité sociale. Comment dès lors garder confidentiel son statut sérologique?
La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades apporte de nombreuses améliorations en matière de confidentialité et de respect du consentement des mineurs. Les solutions pour assurer de façon discrète le remboursement des soins restent malgré tout aléatoires et dépendent du bon vouloir des services hospitaliers ou de la disponibilité des services sociaux. Le Code de la santé publique indique que tant que l'enfant est à même de donner son avis, le médecin doit en tenir compte. En cas de désaccord entre lui et ses parents sur la manière de conduire la prise en charge médicale, le médecin peut outrepasser la décision du titulaire de l'autorité parentale et assurer les soins qui lui semblent indispensables. Il peut par ailleurs alerter la DDASS du département sil estime que l'enfant est mis en danger par le comportement de ses parents à l'égard de sa santé.
Lorsqu'on est mineur et atteint par le VIH, il vaut toujours mieux révéler son état de santé à ses parents. Le choc passé, l'entourage peut alors mieux soutenir et aider dans la prise en charge. Il arrive pourtant qu'un mineur ne souhaite pas parler de son statut sérologique à ses parents, par exemple parce qu'il révèle des pratiques sexuelles ou de la consommation de drogues par voie intraveineuse qu'il veut taire. Les problèmes qui se posent ...

VIH/ SIDA ; ENFANT ; TRAITEMENT MEDICAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 90 - p. 17
Cote : P 249

Le 1er, septembre, Act Up-Paris a réagi à l'accord sur les génériques arraché à OMC la veille. Une vingtaine de militants a bloqué l'entrée du siège du laboratoire pharmaceutique Pfizer, négociateur à l'OMC pour les Etats-Unis..

VIH/ SIDA ; MEDICAMENT ; FRANCE ; PRESCRIPTION MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 89
Cote : P 249

Les partisans de la criminalisation des séroposititVEs avancent masqués. Ils se parent d'arguments qui semblent de bon sens pour justifier des mesures spécifiques contre les personnes atteintes. Voici un contre-argumentaire détaillé pour leur répondre.

VIH/ SIDA ; SOCIETE ; HOMOPHOBIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 88 - p. 17
Cote : P 249

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 86 - entier
Cote : P 249

L'épidémie de sida se féminise. Martelons des chiffres que nous connaissons déjà et que les gouvernants connaissent aussi. En décembre 2002, l'OMS estime que la moitié des adultes séropositifs dans le monde sont des femmes. Il y a 10 ans. on aenornbrait 1 femme pour 7 hommes parmi les cas de sida; en 1998, c'est 1 femme pour 2,8 hommes atteints. Parmi les personnes contaminées en Afrique sub-saharienne, 58% sont des femmes, contaminées essentiellement par voie hétérosexuelle (chiffres ONUSIDA, décembre 2002). En France, en 2000, parmi les dépistés séropositifs, 52% étaient des femmes. Combien d'autres chiffres faudra t-il pour réagir? Faut-il aligner le nombre des morts homosexuels ou usagers de drogues pour atteindre une parité morbide et obtenir une réaction ? Les femmes passent aujourd'hui en première ligne de l'épidémie. Silence et discrimination se font les complices de la maladie. Silence d'un gouvernement qui ne se donne même pas la peine de mener de vraies campagnes de prévention en direction des femmes. Silence des laboratoires pharmaceutiques qui ne dépensent pas un sou pour adapter les posologies calculées pour des physiologies d'hommes. Silence des médecins-chercheurs qui négligent des effets secondaires alarmants, Silence des pharmaciens qui ne distribuent toujours pas les préservatifs féminins. Irresponsabilité des hommes qui font trop souvent aux femmes le chantage de l'érection menacée par le sexe protégé. Décalage intolérable entre le Nord et le Sud où les femmes n'existent même pas. Parce qu'à Act Up nous nous battons, contre ces silences et ces discriminations, contre le sexisme et contre le sida, nous avons choisi de crier notre colère sur les murs de Paris. De porter avec nos mots une parole de militantes, sans pathos ni anecdotes. A l'occasion du 8 mars, journée mondiale des femmes, Act Up-Paris a choisi de lancer une campagne de mobilisation à l'initiative de sa Commission femmes ce dossier dans Action ; une campagne d'affichage sous le slogan SILENCE = MORTES avec une affiche diffusée massivement dans les rues de Paris et envoyée avec un communiqué aux médias, en particulier à la presse féminine, aux associations, aux syndicats et aux partis politiques ; une soirée «Club Grrrls Care !« le vendredi 7 mars au Nouveau Casino (109 rue Oberkampf, Paris 11ème) avec une programmation féminine et au profit d'Act Up-Paris ; des teeshirts pour soutenir l'événement, réalisés par agnès b. et Isabel Marant et vendus au profit d'Act Up-Paris Une campagne pour faire du 8 mars et de chaque jour qui passe une journée de révolte contre le sexisme institutionnalisé et l'attentisme de tous. Au-delà de ce premier coup de semonce, la commission femmes est engagée depuis plusieurs mois dans un travail interassociatif, aux côtés du Mouvement Français du Planning Familial, de Aides, de Sida Info Service et du Kiosque. Avec cette campagne et par ce travail de longue haleine, Act Up-Paris appelle à la mobilisation générale des femmes contre le sida. Dans un contexte de féminisation de l'épidémie, femmes médecins, femmes chercheurs, femmes pharmaciennes, femmes des médias, femmes politiques, femmes ministres, nous ne voulons pas que des mots, nous voulons des actes. Car silence = mortes.
L'épidémie de sida se féminise. Martelons des chiffres que nous connaissons déjà et que les gouvernants connaissent aussi. En décembre 2002, l'OMS estime que la moitié des adultes séropositifs dans le monde sont des femmes. Il y a 10 ans. on aenornbrait 1 femme pour 7 hommes parmi les cas de sida; en 1998, c'est 1 femme pour 2,8 hommes atteints. Parmi les personnes contaminées en Afrique sub-saharienne, 58% sont des femmes, contaminées ...

FRANCE ; VIH/ SIDA ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 0 - p. 26-28
Cote : P 249

En quelques semaines, la droite a détruit deux des seuls droits auxquels pouvaient prétendre les sans-papiers : la gratuité des soins et l'inexpulsabilité des personnes atteintes de pathologies graves. Le gouvernement continue donc sa guerre aux minorités.

POLITIQUE DE LA SANTE ; SECURITE SOCIALE ; IMMIGRATION ; FRANCE ; FRANCE ; REFUGIÉ POLITIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 0 - p. 6-9
Cote : P 249

Cet automne et ce début d'hiver ont vu revenir la prévention du sida au cour du débat. D'abord avec le débat sur la «réduction des risques sexuels», ensuite avec la reconduction du dispositif Alerte Syphilis et enfin, avec la campagne nationale d'incitation au dépistage diffusée à la télévision. C'est l'occasion pour Act Up-Paris de faire le point sur la prévention et de rappeler ses positions sur le sujet, celles-là même que nous défendons depuis des années.
Cet automne et ce début d'hiver ont vu revenir la prévention du sida au cour du débat. D'abord avec le débat sur la «réduction des risques sexuels», ensuite avec la reconduction du dispositif Alerte Syphilis et enfin, avec la campagne nationale d'incitation au dépistage diffusée à la télévision. C'est l'occasion pour Act Up-Paris de faire le point sur la prévention et de rappeler ses positions sur le sujet, celles-là même que nous défendons ...

PREVENTION ; VIH/ SIDA ; HOMOSEXUALITE ; HOMOSEXUALITE FEMININE ; FRANCE

... Lire [+]

Z