m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  Centre National du Livre | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 178 p.
Cote : 216.4 COU

Hommes, femmes, masculin, féminin : comment la presse, la radio, la télévision et Internet en parlent-ils ? En prenant comme point de départ la vaste étude de l’Observatoire mondial des Médias sur le Genre – Global Media Monitoring Project ou GMMP – à laquelle ont participé plusieurs contributrices de ce dossier, le présent numéro de Sciences de la Société analyse la dialectique entre la société et des médias qui, descriptifs et prescriptifs, ne se contentent pas de « refléter » le réel mais contribuent à sa fabrication. Dans les années soixante, les féministes accusaient les médias de conforter la domination masculine et la société patriarcale en maintenant les femmes dans des jeux de rôle convenus. Cinquante ans plus tard, si l’étau des assignations « genrées » s’est desserré, la place des médias dans la socialisation des individus s’est affirmée, rendant leur analyse plus que jamais nécessaire.
Hommes, femmes, masculin, féminin : comment la presse, la radio, la télévision et Internet en parlent-ils ? En prenant comme point de départ la vaste étude de l’Observatoire mondial des Médias sur le Genre – Global Media Monitoring Project ou GMMP – à laquelle ont participé plusieurs contributrices de ce dossier, le présent numéro de Sciences de la Société analyse la dialectique entre la société et des médias qui, descriptifs et prescriptifs, ne ...

MEDIA ; FEMME ; IMAGE DES FEMMES ; PUBLICITE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; SEXISME ; REPRESENTATION ; FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 326 p.
Cote : 252 ENS

Eve Ensler, poète, comédienne, scénariste, consacre sa vie à la lutte contre les violences faites aux femmes. Elle est l'auteure de Les Monologues du vagin (1996). une pièce militante jouée dans plus de 130 pays. Elle est aussi à l'initiative du mouvement et de la fondation V-Day qui soutiennent, partout dans le monde, l'action des femmes contre les violences. Avec Mollie Doyle, auteure, productrice de pièces de théâtre et d'émissions télévisées, elle a sollicité une cinquantaine d'écrivains américains pour composer ce recueil. Leurs textes ont été mis en scène à l'occasion du festival Jusqu'à ce que cesse la violence (New York, 2006).
Eve Ensler, poète, comédienne, scénariste, consacre sa vie à la lutte contre les violences faites aux femmes. Elle est l'auteure de Les Monologues du vagin (1996). une pièce militante jouée dans plus de 130 pays. Elle est aussi à l'initiative du mouvement et de la fondation V-Day qui soutiennent, partout dans le monde, l'action des femmes contre les violences. Avec Mollie Doyle, auteure, productrice de pièces de théâtre et d'émissions t...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOL ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; SOCIETE ; TEMOIGNAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 249 p.
Cote : 205 BUT

Judith Butler opère dans Ces corps qui comptent une reformulation de ses vues sur le genre en répondant aux interprètes de son précédent livre, qui y voyaient l'expression d'un volontarisme (on pourrait « performer » son genre comme on joue un rôle au théâtre, on pourrait en changer comme de chemise) et d'un idéalisme (le genre ne serait qu'une pure construction culturelle ou discursive, il n'y aurait pas de réalité ou de substrat corporel derrière le genre). Selon l'auteure, la prise en compte de la matérialité des corps n'implique pas la saisie effective d'une réalité pure, naturelle, derrière le genre : le sexe est un présupposé nécessaire du genre, mais nous n'avons et n'aurons jamais accès au réel du sexe que médiatement, à travers nos schèmes culturels. Autrement dit, le sexe, comme le genre, constitue une catégorie normative, une norme culturelle, donc historique, régissant la matérialisation du corps. Il importe dans cette perspective de souligner que le concept de matière a une histoire, et qu'en cette histoire sont sédimentés des discours sur la différence sexuelle. Or, si certains corps (par exemple les corps blancs, mâles et hétérosexuels) sont valorisés par cette norme, d'autres (par exemple les corps lesbiens ou noirs) sont produits comme abjects, rejetés dans un dehors invivable parce qu'ils ne se conforment pas aux normes. À travers une reprise critique du concept foucaldien de « contrainte productive », Judith Butler va, loin de tout volontarisme, s'efforcer de ressaisir la façon dont les corps, informés par des normes culturelles, peuvent défaire ces normes et devenir le lieu d'une puissance d'agir transformatrice. Cette réflexion sur la matérialité des corps et les limites discursives du sexe est donc indissociablement épistémologique et politique. Extrait : « Il est bien sûr nécessaire d'énoncer aussi clairement que possible que le théoricien n'est absolument pas obligé de choisir entre, d'une part, la présupposition de la matérialité et, d'autre part, sa négation. [...] Problématiser la matière des corps peut sans doute entraîner la perte de certaines de nos certitudes épistémologiques, mais ne peut aucunement être assimilé à une forme de nihilisme politique. [...] Cette déstabilisation de la « matière » peut être envisagée comme l'ouverture à de nouvelles possibilités, à de nouvelles manières pour les corps de compter [to matter]. »
Judith Butler opère dans Ces corps qui comptent une reformulation de ses vues sur le genre en répondant aux interprètes de son précédent livre, qui y voyaient l'expression d'un volontarisme (on pourrait « performer » son genre comme on joue un rôle au théâtre, on pourrait en changer comme de chemise) et d'un idéalisme (le genre ne serait qu'une pure construction culturelle ou discursive, il n'y aurait pas de réalité ou de substrat corporel ...

GENRE ; CORPS ; ORIENTATION SEXUELLE ; IDENTITÉ SEXUELLE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; HOMOSEXUALITE FEMININE ; BISEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 277 pages
Cote : 205 LOW

Pourquoi si lentement ? », interrogeait récemment une étude sur l’augmentation du nombre de femmes universitaires aux Etats-Unis. Ce titre, présentant l’avènement de l’égalité entre les sexes comme un processus linéaire et inexorable, laisse Ilana Löwy dubitative. Elle offre ici un tour d’horizon des blocages persistants auxquels se heurtent les femmes occidentales, ainsi que des revanches plus ou moins subtiles d’une domination mise à mal par la contestation féministe. Elle pointe en particulier l’« inégalité des rôles esthétiques », qui continue d’astreindre les femmes au souci de leur apparence, et analyse la façon dont la procréation assistée ou la médicalisation de la ménopause ont renforcé une certaine vision de la féminité.
Pourquoi si lentement ? », interrogeait récemment une étude sur l’augmentation du nombre de femmes universitaires aux Etats-Unis. Ce titre, présentant l’avènement de l’égalité entre les sexes comme un processus linéaire et inexorable, laisse Ilana Löwy dubitative. Elle offre ici un tour d’horizon des blocages persistants auxquels se heurtent les femmes occidentales, ainsi que des revanches plus ou moins subtiles d’une domination mise à mal par ...

GENRE ; HISTOIRE ; SCIENCE HUMAINE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Z