m

Documents  Harmattan (L') | enregistrements trouvés : 265

O

-A +A

P Q

UV

L'harmattan ; Harmattan (L')

5-7, rue de l'Ecole Polytechnique
75005 PARIS
France

46/34/74/35


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 41 - p. 5-10
Cote : P 252

En préface, l'auteur rend hommage à une chercheure au CNRS en sociologie du travail. Cette sociologue française a travaillé sur le travail des femmes salariées à une époque où la science y compris en science humaine comptait très peu de femmes.

COUPLE ; FEMME ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; SCIENCE HUMAINE ; SOCIOLOGIE ; TRAVAIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 39 - p. 51-82
Cote : P 252

Les discours féministes et antiracistes contemporains n’ont pas su repérer les points d’intersection du racisme et du patriarcat. Face à ces difficultés, cet article propose une approche originale : l’intersectionnalité. La première partie traite de l’intersectionnalité structurelle — de la manière dont le positionnement des femmes de couleur, à l’intersection de la race et du genre, rend leur expérience concrète de la violence conjugale, du viol et des mesures pour y remédier qualitativement différente de celle des femmes blanches. La seconde partie porte sur l’intersectionnalité politique : notamment la marginalisation de la question de la violence contre les femmes de couleur induite par les politiques féministes et antiracistes. Enfin, l’article conclut par l’examen des conséquences de l’approche intersectionnelle dans le champ plus large de la politique de l’identité contemporaine.
Les discours féministes et antiracistes contemporains n’ont pas su repérer les points d’intersection du racisme et du patriarcat. Face à ces difficultés, cet article propose une approche originale : l’intersectionnalité. La première partie traite de l’intersectionnalité structurelle — de la manière dont le positionnement des femmes de couleur, à l’intersection de la race et du genre, rend leur expérience concrète de la violence conjugale, du ...

FEMINISME ; MILITANTISME ; PATRIARCAT ; FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; FEMME ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 41 - p. 139-157
Cote : P 252

Cet article s’appuie sur une enquête qualitative auprès de salariés confrontés, en 2000, à la fermeture de leur usine et à sa délocalisation à deux cents kilomètres de leur domicile. Il s’agit d’analyser les tensions et les négociations au sein de couples, principalement ouvriers, placés dans un contexte de choix, contraint, de mobilité. À travers les refus de mutation, les aménagements de migrations plus ou moins provisoires et les difficultés d’une vie de ‘célibataire géographique’, se dessine l’influence des femmes sur l’arbitrage résidentiel des couples. Toutefois, bien que ces situations remettent rarement en cause les modes de conjugalité, elles recomposent bien plus fréquemment les liens sur l’ensemble de la scène familiale. Cette analyse montre donc l’intérêt d’un point de vue élargi sur les interdépendances entre le couple, les enfants et leur réseau de parenté.
Cet article s’appuie sur une enquête qualitative auprès de salariés confrontés, en 2000, à la fermeture de leur usine et à sa délocalisation à deux cents kilomètres de leur domicile. Il s’agit d’analyser les tensions et les négociations au sein de couples, principalement ouvriers, placés dans un contexte de choix, contraint, de mobilité. À travers les refus de mutation, les aménagements de migrations plus ou moins provisoires et les difficultés ...

COUPLE ; FEMME ; SOCIOLOGIE ; CHOMAGE ; FRANCE ; ENTREPRISE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors série 2006 - P. 143-158
Cote : P 252

Dans cet article, l’auteure étudie le statut de la responsable féministe dans les organisations mixtes, à partir de plusieurs entretiens de militantes syndicalistes et de membres de partis de gauche et d’extrême gauche en France. Après avoir décrit la " vigilance " de tous les instants requise dans ce type de fonction, elle met en évidence quatre contradictions induites par le statut de ces responsables. Dans une troisième partie, elle évoque les arguments avancés par ces militantes concernant la place du féminisme dans ces organisations. Enfin, elle fait un rapprochement entre la responsable féministe confrontée à ces contradictions et la " femme indépendante divisée " que décrivait Simone de Beauvoir en 1949.
Dans cet article, l’auteure étudie le statut de la responsable féministe dans les organisations mixtes, à partir de plusieurs entretiens de militantes syndicalistes et de membres de partis de gauche et d’extrême gauche en France. Après avoir décrit la " vigilance " de tous les instants requise dans ce type de fonction, elle met en évidence quatre contradictions induites par le statut de ces responsables. Dans une troisième partie, elle évoque ...

FEMINISME ; MOUVEMENT DE FEMMES ; LUTTE FEMINISTE ; SYNDICALISME ; MILITANTISME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 41 - p. 117-138
Cote : P 252

Cet article se propose d’analyser les arrangements conjugaux opérés dans les couples de milieu populaire où l’homme effectue des déplacements professionnels tout ou partie de la semaine. Le marché du travail construit une mobilité spécifiquement masculine qui n’est possible que parce que celle des femmes est restreinte. Cette topographie sexuée pose la question de l’inégale autonomie dont bénéficient les hommes et les femmes. Alors que l’amour est porteur d’un idéal de réciprocité, l’asymétrie des partenaires est un frein à cette réciprocité. L’individuation que les hommes reçoivent d’emblée par la socialisation est, pour les femmes, le fruit d’un long parcours biographique, dont le coût est parfois élevé.
Cet article se propose d’analyser les arrangements conjugaux opérés dans les couples de milieu populaire où l’homme effectue des déplacements professionnels tout ou partie de la semaine. Le marché du travail construit une mobilité spécifiquement masculine qui n’est possible que parce que celle des femmes est restreinte. Cette topographie sexuée pose la question de l’inégale autonomie dont bénéficient les hommes et les femmes. Alors que l’amour ...

COUPLE ; FEMME ; TRAVAIL ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; EGALITE FEMME HOMME ; GENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 50 - P. 111-132
Cote : P 252

À partir d’une analyse des différents discours sur l’égalité des sexes et de leur rapport aux principes et valeurs du sécularisme et du libéralisme modernes dans les débats français et britanniques sur le port du foulard islamique, cet article interroge les retombées sociales et politiques de ces discours sur les politiques contemporaines d’intégration dans deux ex-empires coloniaux. L’optique de l’égalité de genre dans l’analyse des discours qui, en France et au Royaume-Uni, sont avancés en faveur, ou contre, la visibilité publique des femmes musulmanes voilées, permettra d’éclairer la constitution genrée d’un sujet musulman difficilement assimilable, en Europe, au corps politique de la nation.
À partir d’une analyse des différents discours sur l’égalité des sexes et de leur rapport aux principes et valeurs du sécularisme et du libéralisme modernes dans les débats français et britanniques sur le port du foulard islamique, cet article interroge les retombées sociales et politiques de ces discours sur les politiques contemporaines d’intégration dans deux ex-empires coloniaux. L’optique de l’égalité de genre dans l’analyse des discours ...

FEMME ; ISLAM ; VOILE ISLAMIQUE ; EGALITE FEMME HOMME ; FRANCE ; ROYAUME UNI

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors série 2006 - P. 181-196
Cote : P 252

À l’heure actuelle, tout le monde semble devoir se réclamer du féminisme. L’affaire dite " du voile " a fourni la démonstration des déclinaisons variées et antagoniques des conceptions du féminisme ou " nouveaux combats féministes " entre luttes pour les droits des femmes et luttes contre les intégrismes. D’autres, la mouvance queer, posent l’obsolescence du féminisme et son nécessaire dépassement dans une lutte contre les identités sexuelles figées. Pour le Collectif national pour les droits des femmes, l’histoire du mouvement féministe est rythmée par l’histoire des mouvements sociaux en général. Dans la période de régression sociale où nous vivons, où l’atomisation et les replis individualistes sont de règle, il est essentiel de " tenir bon " sur le caractère systémique de l’oppression des femmes et de la lutte globale à mener. Depuis ses débuts, le mouvement féministe a pris part aux luttes de classe et aux combats antiracistes. Il entend toujours rester sur ces terrains.
À l’heure actuelle, tout le monde semble devoir se réclamer du féminisme. L’affaire dite " du voile " a fourni la démonstration des déclinaisons variées et antagoniques des conceptions du féminisme ou " nouveaux combats féministes " entre luttes pour les droits des femmes et luttes contre les intégrismes. D’autres, la mouvance queer, posent l’obsolescence du féminisme et son nécessaire dépassement dans une lutte contre les identités sexuelles ...

FEMINISME ; LUTTE FEMINISTE ; INTEGRISME ; MOUVEMENT PROCHOIX ; RACISME ; MILITANTISME ; FRANCE ; VOILE ISLAMIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 51 - p. 93-112
Cote : P 252

Les migrantes, tolérées comme épouses de, sont assignées à des situations de travail difficiles, mal payées, précaires. Bien visibles lorsqu’il s’agit d’utiliser leur force de travail, elles sont invisibilisées symboliquement. Depuis quarante ans, au fil de leur arrivée en France, elles ont construit des mouvements, journées d’action, associations puis participé à des occupations de locaux symboliques avec un discours humanitaire de droit au séjour. Le secteur du ménage et du nettoyage s’étant flexibilisé et durci dans la sous-traitance, elles se réclament du droit du travail. Passant de l’ombre à la lumière, et malgré les freins à leurs actions, des sans-papières se sont autonomisées, syndiquées, ont organisé des grèves.
Les migrantes, tolérées comme épouses de, sont assignées à des situations de travail difficiles, mal payées, précaires. Bien visibles lorsqu’il s’agit d’utiliser leur force de travail, elles sont invisibilisées symboliquement. Depuis quarante ans, au fil de leur arrivée en France, elles ont construit des mouvements, journées d’action, associations puis participé à des occupations de locaux symboliques avec un discours humanitaire de droit au ...

FEMME MIGRANTE ; FEMME ; SOCIETE ; FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; POLITIQUE ; TRAVAIL ; FEMME D'ORIGINE AFRICAINE ; MOUVEMENT SOCIAL ; MIGRATION ; LUTTE FEMINISTE ; FRANCE ; XXIe SIECLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors série 2006 - p. 107-135
Cote : P 252

Si la question de la différence a historiquement été centrale au projet féministe, comme politique et comme théorie, elle est aujourd’hui insuffisante pour penser des rapports de genre qui apparaissent, à la lumière de la critique postcoloniale et des politiques de l’identité, traversés par d’autres rapports de pouvoir. Toutefois, cette critique semble avoir des difficultés à émerger en France où l’histoire du mouvement, en particulier la place qu’y a occupé la question de la lutte des classes, le lien qu’il a entretenu entre théorie et politique, et l’histoire du postcolonialisme — ou plutôt son absence — ont participé à tenir la question de l’articulation entre genre, " race " et ethnicité à l’écart des revendications et de la théorie féministe. Cette configuration historique, sociale et théorique a engendré un certain malaise dans le concept, c’est-à-dire une difficulté à critiquer les acquis théoriques du féminisme et à déconstruire la catégorie " femmes ", autrement dit le sujet même du féminisme.
Si la question de la différence a historiquement été centrale au projet féministe, comme politique et comme théorie, elle est aujourd’hui insuffisante pour penser des rapports de genre qui apparaissent, à la lumière de la critique postcoloniale et des politiques de l’identité, traversés par d’autres rapports de pouvoir. Toutefois, cette critique semble avoir des difficultés à émerger en France où l’histoire du mouvement, en particulier la place ...

FEMINISME ; LUTTE FEMINISTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 50 - p. 133-152
Cote : P 252

Cet article se penche sur les stérilisations forcées dont les femmes roms ont été les premières victimes dans l’Europe de l’après-guerre. Il aborde en particulier cette question, largement ignorée par les travaux consacrés au contrôle des droits reproductifs des femmes appartenant à des minorités ethniques racialisées, sous l’angle de son traitement par le mouvement féministe international, et par les activistes roms des deux sexes. Inspirée en cela des études féministes, notre hypothèse sera que l’intersection de différentes sources d’inégalités a contribué à construire les femmes roms comme ‘autres intimes’, objet légitimé de discriminations et de violences, à travers lequel s’exprime une forme d’oppression ‘intersectionnelle’.
Cet article se penche sur les stérilisations forcées dont les femmes roms ont été les premières victimes dans l’Europe de l’après-guerre. Il aborde en particulier cette question, largement ignorée par les travaux consacrés au contrôle des droits reproductifs des femmes appartenant à des minorités ethniques racialisées, sous l’angle de son traitement par le mouvement féministe international, et par les activistes roms des deux sexes. Inspirée en ...

FEMME ; STERILISATION FORCEE ; GENS DU VOYAGE ; EUROPE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; RACISME ; CORPS ; DISCRIMINATION ; SANTE ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE ; EUGENISME ; ANNEES 50 ; MINORITE ETHNIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 51 - p.
Cote : P 252

La danse, prise au sens large, est souvent envisagée comme un exemple typique d’activité de loisirs conduisant à l’inculcation précoce de normes corporelles propres au ‘féminin’. Néanmoins, peu de travaux se sont spécifiquement intéressés aux premiers temps d’apprentissage de cette discipline. Ce travail vise à rendre compte d’une recherche ethnographique réalisée dans deux structures associatives d’éducation chorégraphique. Deux groupes de jeunes danseuses, âgées de 4 à 11 ans, ont été suivis dans leurs premières leçons d’initiation ou après quelques années de pratiques. Au croisement d’une sociologie de la socialisation et d’une sociologie de l’enfance, cet article porte plus particulièrement son attention sur les modalités de la socialisation corporelle de fillettes et de l’appropriation progressive d’éléments susceptibles de les constituer en ‘classe de sexe’.
La danse, prise au sens large, est souvent envisagée comme un exemple typique d’activité de loisirs conduisant à l’inculcation précoce de normes corporelles propres au ‘féminin’. Néanmoins, peu de travaux se sont spécifiquement intéressés aux premiers temps d’apprentissage de cette discipline. Ce travail vise à rendre compte d’une recherche ethnographique réalisée dans deux structures associatives d’éducation chorégraphique. Deux groupes de ...

FILLE ; ENFANT ; DANSE ; DÉVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; CORPS ; IMAGE DU CORPS ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; FEMME ; SOCIETE ; GENRE ; ASPECT ETHNOLOGIQUE ; FRANCE ; XXIe SIECLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 41 - P. 181-196
Cote : P 252

Les femmes sont appelées à s’identifier à un modèle fantasmatique de l’excellence dans le couple. Mi gestionnaires, mi thérapeutes, elles doivent devenir les actrices de leur propre changement, savoir gérer la complexité des relations amoureuses, mobiliser leur conjoint dans le respect de son autonomie et devenir maîtresses dans l’art d’améliorer leurs compétences en vue de l’adaptabilité à toute situation affective. En un mot, leur nouveau travail invisible est de faire exister et durer dans le temps une ‘entreprise-couple’ épanouissante et performante.
Les femmes sont appelées à s’identifier à un modèle fantasmatique de l’excellence dans le couple. Mi gestionnaires, mi thérapeutes, elles doivent devenir les actrices de leur propre changement, savoir gérer la complexité des relations amoureuses, mobiliser leur conjoint dans le respect de son autonomie et devenir maîtresses dans l’art d’améliorer leurs compétences en vue de l’adaptabilité à toute situation affective. En un mot, leur nouveau ...

COUPLE ; FEMME ; TRAVAIL ; EGALITE FEMME HOMME ; GENRE ; ENTREPRISE ; VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 41 - p. 23-47
Cote : P 252

Le cas des couples dont l’homme navigue au long cours constitue un exemple classique de situation conduisant à une dissymétrie des engagements professionnels et familiaux des hommes et des femmes. Ils nous donnent à voir les négociations et arrangements auxquels cet éloignement donne lieu, dans la vie professionnelle comme dans la vie privée. Les choix effectués ont rarement la force de l’évidence. Force est pourtant de constater que dès lors que le couple a des enfants, la régulation de la relation entre travail et famille passe par la limitation, voire l’inhibition des ambitions professionnelles féminines. Il revient encore principalement aux femmes d’assurer la continuité des relations conjugales et familiales, mais l’évolution des rôles conjugaux et parentaux déstabilise les cadres traditionnels des identités masculines et féminines. Les formes de l’autonomie féminine ont évolué et les femmes n’adhèrent plus à une figure du ‘matriarcat’ censée assurer l’équivalence des responsabilités familiales féminines et professionnelles masculines. Quant aux hommes, divisés entre les exigences de leur vie professionnelle et la crainte d’être un conjoint, un père qui fait défaut, eux aussi s’interrogent.
Le cas des couples dont l’homme navigue au long cours constitue un exemple classique de situation conduisant à une dissymétrie des engagements professionnels et familiaux des hommes et des femmes. Ils nous donnent à voir les négociations et arrangements auxquels cet éloignement donne lieu, dans la vie professionnelle comme dans la vie privée. Les choix effectués ont rarement la force de l’évidence. Force est pourtant de constater que dès lors ...

COUPLE ; TRAVAIL ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 39 - p. 153-172
Cote : P 252

L’objet de cet article est l’influence des rapports sociaux de sexe sur la connaissance de ces derniers. Le fil conducteur est la dette de la sociologie à l’égard de la pensée féministe et les questions (sociologiques) que cette dette pose. Il semble admis au sein des sciences sociales que c’est la transformation des rapports sociaux de sexe qui a permis — ou contraint — le développement de la problématique des rapports sociaux de sexe. Il semble moins bien connu et surtout reconnu que celui-ci n’est pas le produit du fonctionnement " normal " du champ scientifique. Cet article propose ainsi une contribution à l’élucidation de la genèse des problématiques de sexe dans les sciences sociales en interrogeant les conditions sociales de leur renouvellement.
L’objet de cet article est l’influence des rapports sociaux de sexe sur la connaissance de ces derniers. Le fil conducteur est la dette de la sociologie à l’égard de la pensée féministe et les questions (sociologiques) que cette dette pose. Il semble admis au sein des sciences sociales que c’est la transformation des rapports sociaux de sexe qui a permis — ou contraint — le développement de la problématique des rapports sociaux de sexe. Il ...

FEMINISME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors série 2006 - p. 75-94
Cote : P 252

À trois reprises, en 1989, en 1994 et en 2002, le port du foulard dit " islamique " par des élèves de confession musulmane a suscité, en France, une vive polémique. L’adoption d’une loi interdisant tout signe religieux dans les écoles publiques a essentiellement concerné le foulard, c’est-à-dire des jeunes filles, conduisant à leur possible exclusion de l’enseignement public. Il convient de replacer ces débats dans leur contexte national et international pour comprendre leur intensité et pour tenter d’expliquer la fracture qu’ils ont provoquée au sein des mouvements féministes.
À trois reprises, en 1989, en 1994 et en 2002, le port du foulard dit " islamique " par des élèves de confession musulmane a suscité, en France, une vive polémique. L’adoption d’une loi interdisant tout signe religieux dans les écoles publiques a essentiellement concerné le foulard, c’est-à-dire des jeunes filles, conduisant à leur possible exclusion de l’enseignement public. Il convient de replacer ces débats dans leur contexte national et ...

FEMINISME ; GENRE ; VOILE ISLAMIQUE ; LEGISLATION ; LAÏCITE ; ISLAM ; FRANCE ; ADOLESCENTE ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; RELIGION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 39 - p. 27-50
Cote : P 252

En retraçant l’histoire des débats sur la " différence " qui ont occupé le mouvement féministe depuis les années soixante jusqu’à aujourd’hui, cet essai analyse les impasses actuelles et ouvre une autre perspective. En effet, la discussion, d’abord centrée sur l’opposition " égalité-différence ", a connu une seconde phase concernée par les " différences entre femmes " pour enfin parvenir au troisième stade actuel, occupé par le thème des " différences croisées multiples " (genre, " race ", classe et sexualité). Aucune des positions idéologiques les plus avancées, c’est-à-dire l’anti-essentialisme et le multiculturalisme, ne permet d’opérer une distinction pertinente entre les revendications identitaires qui sont démocratiques et celles qui ne le sont pas, entre les différences justes et les différences injustes. De ce fait, aucune de ces positions ne peut servir de fondement à une politique féministe viable. Ni l’une ni l’autre n’est capable d’établir un lien entre une orientation culturelle fondée sur l’identité et la différence, d’une part, et une politique sociale de justice et d’égalité d’autre part. Je propose donc en conclusion de passer à une autre phase du débat sur la différence qui viserait à lier l’orientation politique fondée sur la différence culturelle à une politique d’égalité sociale.
En retraçant l’histoire des débats sur la " différence " qui ont occupé le mouvement féministe depuis les années soixante jusqu’à aujourd’hui, cet essai analyse les impasses actuelles et ouvre une autre perspective. En effet, la discussion, d’abord centrée sur l’opposition " égalité-différence ", a connu une seconde phase concernée par les " différences entre femmes " pour enfin parvenir au troisième stade actuel, occupé par le thème des " ...

FEMINISME ; ETATS-UNIS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors série 2006 - p. 7-16
Cote : P 252

Ce numéro développe un questionnement sur les évolutions et les crises des mouvements féministes aujourd'hui. Privilégiant un regard croisé (France, Canada, Allemagne, USA) et une réflexion menée par des protagonistes de ces mouvements, il pose la question du rapport de ces derniers avec la nouvelle génération des féministes. Il fait suite au n° 39 / 2005 des Cahiers du Genre, " Féminisme(s). Penser la pluralité ".

FEMINISME ; GENRE ; MONDE ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; SCIENCE HUMAINE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 39 - p. 13-26
Cote : P 252

Dans les années 1970, la théorie marxiste est le point de référence obligatoire des groupes militants politiques de gauche et d’extrême gauche et c’est dans ce contexte qu’il faut analyser les positions politiques et théoriques du féminisme. En effet, l’opposition entre le groupe des Féministes matérialistes et le groupe Psychanalyse et politique, analysée sous le seul argument universalisme versus différentialisme, masque le fait que les divisions qui s’opèrent sont corrélatives aux débats de l’époque entre marxistes. De même, les scissions qui se produisent au sein du collectif Questions féministes en 1980 doivent également se comprendre à la lumière de cet arrière-plan marxiste. L’objectif de cet article est ainsi d’éclairer ce contexte singulier du féminisme en France.
Dans les années 1970, la théorie marxiste est le point de référence obligatoire des groupes militants politiques de gauche et d’extrême gauche et c’est dans ce contexte qu’il faut analyser les positions politiques et théoriques du féminisme. En effet, l’opposition entre le groupe des Féministes matérialistes et le groupe Psychanalyse et politique, analysée sous le seul argument universalisme versus différentialisme, masque le fait que les ...

FEMINISME ; ANNÉES 70 ; HOMOSEXUALITE FEMININE ; GENRE ; COMMUNISME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors série 2006 - p. 193-219
Cote : P 252

Cet article porte sur le travail non rémunéré effectué au sein du foyer, qui occupe une place centrale dans l’économie. Loin de se limiter aux tâches domestiques courantes, il comprend l’ensemble des soins aux personnes dépendantes (enfants, personnes âgées, malades en particulier), qu’elles soient membres du ménage ou du réseau familial. En s’appuyant sur une série d’enquêtes longitudinales menées en Espagne depuis près d’une décennie, l’auteure montre que ce sont principalement les femmes mariées de 30 à 59 ans, appartenant aux catégories sociales les moins favorisées, qui assument les plus lourdes charges en la matière. Se fondant sur les projections démographiques liées au vieillissement de la population et à la montée de l’activité professionnelle féminine, elle présente un modèle — l’échelle de Madrid — qui permet d’anticiper les mesures à prendre, sachant que les besoins exponentiels ne pourront être satisfaits que s’ils sont partagés, externalisés et rémunérés en grande partie.
Cet article porte sur le travail non rémunéré effectué au sein du foyer, qui occupe une place centrale dans l’économie. Loin de se limiter aux tâches domestiques courantes, il comprend l’ensemble des soins aux personnes dépendantes (enfants, personnes âgées, malades en particulier), qu’elles soient membres du ménage ou du réseau familial. En s’appuyant sur une série d’enquêtes longitudinales menées en Espagne depuis près d’une décennie, ...

TRAVAIL DOMESTIQUE ; EGALITE FEMME HOMME ; FEMME ; EDUCATION PARENTALE ; ESPAGNE ; POLITIQUE FAMILIALE ; GENRE ; PERSONNE ÂGEE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° Hors série 2006 - p. 117-142
Cote : P 252

Cet article présente les approches du mouvement social sexué (France) et du gendered social movement (États-Unis) qui ont renouvelé la sociologie des mouvements sociaux dans les années 1990. Après avoir souligné la nécessité de décloisonner l’objet mouvement social, l’auteur passe en revue diverses recherches qui plaident pour une intégration conceptuelle de la sociologie des mouvements sociaux et de la sociologie des rapports sociaux de sexe ou du genre. Malgré le développement séparé des approches des deux côtés de l’Atlantique, les points de convergence dessinent une autre sociologie des mouvements sociaux : celle qui ne néglige pas l’hétérogénéité des pratiques et des protestataires, qui utilise des méthodologies qualitatives, qui fait de l’action collective un espace-temps dans lequel les rapports sociaux de sexe ou le genre sont rejoués, reconfigurés.
Cet article présente les approches du mouvement social sexué (France) et du gendered social movement (États-Unis) qui ont renouvelé la sociologie des mouvements sociaux dans les années 1990. Après avoir souligné la nécessité de décloisonner l’objet mouvement social, l’auteur passe en revue diverses recherches qui plaident pour une intégration conceptuelle de la sociologie des mouvements sociaux et de la sociologie des rapports sociaux de sexe ...

GENRE ; MOUVEMENT DE FEMMES ; ANNÉES 90 ; FEMINISME ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; FRANCE ; ETATS-UNIS

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

Mai 2018 [1]

Novembre 2017 [1]

Septembre 2017 [1]

Mai 2017 [1]

Avril 2017 [1]

Mars 2017 [4]

Janvier 2017 [4]

Novembre 2016 [1]

Octobre 2016 [3]

Septembre 2016 [1]

Juillet 2016 [2]

Avril 2016 [1]

Mars 2016 [1]

Février 2016 [2]

Novembre 2015 [1]

Septembre 2015 [1]

Août 2015 [5]

Juillet 2015 [1]

Mai 2015 [5]

Février 2015 [4]

Août 2014 [1]

Juillet 2014 [2]

Juin 2014 [4]

Avril 2014 [5]

Mars 2014 [1]

Février 2014 [8]

Janvier 2014 [1]

Novembre 2013 [2]

Octobre 2013 [1]

Septembre 2013 [1]

Juillet 2013 [2]

Juin 2013 [1]

Mai 2013 [1]

Avril 2013 [2]

Février 2013 [1]

Janvier 2013 [1]

Décembre 2012 [2]

Août 2012 [2]

Juin 2012 [4]

Mai 2012 [1]

Avril 2012 [4]

Mars 2012 [2]

Février 2012 [1]

Janvier 2012 [10]

Décembre 2011 [2]

Août 2011 [2]

Juillet 2011 [3]

Avril 2011 [1]

Mars 2011 [3]

Janvier 2011 [2]

Décembre 2010 [8]

Juin 2010 [6]

Mars 2010 [4]

Octobre 2009 [5]

Septembre 2009 [2]

Août 2009 [1]

Juin 2009 [3]

Mars 2009 [1]

Février 2009 [1]

Novembre 2008 [3]

Juillet 2008 [4]

Avril 2008 [2]

Mars 2008 [2]

Décembre 2007 [1]

Novembre 2007 [1]

Octobre 2007 [2]

Août 2007 [1]

Mai 2007 [1]

Février 2007 [32]

Janvier 2007 [1]

Décembre 2006 [2]

Novembre 2006 [1]

Septembre 2006 [2]

Juillet 2006 [3]

Mars 2006 [2]

Février 2006 [1]

Janvier 2006 [2]

Novembre 2005 [1]

Juin 2005 [2]

Novembre 2004 [1]

Octobre 2004 [2]

Août 2004 [2]

Mai 2004 [1]

Mars 2004 [5]

Février 2004 [1]

Octobre 2003 [2]

Décembre 2002 [1]

Juillet 2002 [1]

Juin 2002 [2]

Mars 2002 [2]

Avril 2001 [2]

Septembre 2000 [1]

Mars 2000 [1]

Décembre 1999 [2]

Août 1999 [1]

Juin 1999 [2]

Mai 1999 [1]

Mars 1999 [1]

Février 1999 [1]

Juin 1998 [2]

Décembre 1996 [1]

J Plus

0

Dossiers

 
Z