m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  Imago | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 260 p.
Cote : 210 SAG

«Toute femme devrait être accablée de honte à la pensée qu’elle est femme.» (Clément d’Alexandrie). Déjà chez Aristote, et bien avant les Pères de l’Eglise, la femme est matière sans qualité aucune, la qualité restant à l’évidence le propre de l’homme. Tel est le paradoxe du «beau sexe» : source du péché, sa plaisante apparence ne peut que dissimuler un être répugnant. Plus tard, sa beauté enfin reconnue, la femme se voit sommée de s’épanouir dans le mariage et dans la maternité. Haro donc sur les célibataires, les bas-bleus, les féministes, les inverties et autres déviantes de la société, qui ne sont que disgrâce et souvent même monstruosité ! De nos jours, enfin, disposant d’un vaste attirail cosmétique, la voici inexorablement soumise à la tyrannie de la séduction permanente. Inexcusable, insupportable, véritable aberration sociale, la laideur féminine révèle crûment négligence, manque de volonté, pire, secrète pathologie. S’appuyant tout à la fois sur l’histoire, l’anthropologie, la littérature et la peinture, Claudine Sagaert, par cette contribution essentielle à l’histoire des genres, nous permet de mieux comprendre dans quel carcan le corps de la femme a été enfermé durant des siècles, carcan dont elle doit, aujourd’hui comme hier, toujours se libérer…
«Toute femme devrait être accablée de honte à la pensée qu’elle est femme.» (Clément d’Alexandrie). Déjà chez Aristote, et bien avant les Pères de l’Eglise, la femme est matière sans qualité aucune, la qualité restant à l’évidence le propre de l’homme. Tel est le paradoxe du «beau sexe» : source du péché, sa plaisante apparence ne peut que dissimuler un être répugnant. Plus tard, sa beauté enfin reconnue, la femme se voit sommée de s’épanouir ...

FEMME ; HISTOIRE ; APPARENCE ; CORPS ; INJONCTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 150 p.
Cote : 222 GEL

L'auteur restitue la figure de G. Mauquest de La Motte, chirurgien-accoucheur sous le Roi Soleil et fameux pour son Traité des accouchements, rédigé à cette période charnière où l'obstétrique devient un champ médical à part entière.

ACCOUCHEMENT ; ETUDE ; FRANCE ; XVIIe SIECLE ; XVIIIe SIECLE ; GROSSESSE ; OBSTETRIQUE ; HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 154 p.
Cote : 131 FLA

Commentaires

L'Eglise fonde-t-elle sur les textes sacrés son hostilité à la contraception ? La fonde-t-elle sur une vision fondamentalement chrétienne de la sexualité ? Et sinon, comment expliquer cette hostilité ? De quand date-t-elle ? Peut-elle être remise en question ? La contraception fut-elle inconnue dans la société chrétienne du Moyen Age ? La natalité y était-elle vraiment naturelle ? Quand la contraception a-t-elle commencé à être pratiquée massivement ? Est-ce un effet du progrès scientifique ? Un effet de la déchristianisation ? Comment l'Eglise a-t-elle réagi contre la généralisation des conduites contraceptives ? Quelle position adopte-t-elle aujourd'hui ? Telles sont les questions auxquelles le livre cherche à répondre ? Cet ouvrage constitue une nouvelle édition de l'ouvrage paru chez Flammarion/questions d'histoire en 1970. François Lebrun, professeur émérite de l'Université de Rennes, préface l'ouvrage et complète la chronologie en la poursuivant jusqu'à nos jours.
Commentaires

L'Eglise fonde-t-elle sur les textes sacrés son hostilité à la contraception ? La fonde-t-elle sur une vision fondamentalement chrétienne de la sexualité ? Et sinon, comment expliquer cette hostilité ? De quand date-t-elle ? Peut-elle être remise en question ? La contraception fut-elle inconnue dans la société chrétienne du Moyen Age ? La natalité y était-elle vraiment naturelle ? Quand la contraception a-t-elle commencé à être ...

EGLISE CATHOLIQUE ; CHRISTIANISME ; SEXUALITE ; CONTRACEPTION ; PLANIFICATION FAMILIALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 247 p.
Cote : 236 POU

Prostitution, traite des femmes et des enfants, tourisme sexuel, marché pornographique... Le commerce du sexe est aujourd'hui mondialisé et industrialisé. La paupérisation de régions entières du globe crée les conditions propices à toutes les formes de trafic d'êtres humains, principalement celui des femmes et des enfants. Les revenus des multinationales du crime sont colossaux et entrent, de façon plus ou moins masquée, dans la stratégie de développement de nombreux pays. Issu de longues années d'enquête, cet ouvrage dévoile, de façon saisissante, le lien unissant industrie du sexe, criminalisation et mondialisation... Des chiffres accablants, des cartes établissant les itinéraires de personnes devenues marchandises, des analyses précises et rigoureuses révèlent l'ampleur d'un phénomène engendré par la politique de dérèglementation et les excès du néo-libéralisme. Ce sombre diagnostic implique la nécessité et l'urgence d'une prise de conscience collective. Tolérer la culture pornographique et la prostitution, nous dit l'auteur, c'est consentir au scandale d'un esclavage moderne affectant chaque année plus de quatre millions de personnes.
Prostitution, traite des femmes et des enfants, tourisme sexuel, marché pornographique... Le commerce du sexe est aujourd'hui mondialisé et industrialisé. La paupérisation de régions entières du globe crée les conditions propices à toutes les formes de trafic d'êtres humains, principalement celui des femmes et des enfants. Les revenus des multinationales du crime sont colossaux et entrent, de façon plus ou moins masquée, dans la stratégie de ...

PROSTITUTION ; PROXENETISME ; PORNOGRAPHIE ; FEMME ; ENFANT ; MONDIALISATION ; MONDE

... Lire [+]

Z