m

Documents  Prescrire | enregistrements trouvés : 249

O

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

vol. 39 - n° 424 - p. 152-153
Cote : P 174

- Eviter une grossesse non souhaitée
- Une prise de conscience sociologique et historique

CONTRACEPTION MASCULINE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

vol. 39 - n° 423 - p. 62-66
Cote : P 174

En France, environ sept femmes âgées de 15 à 49 ans sur dix emploient une méthode contraceptive. Des soignants attentifs à prendre en compte l'ensemble ds dimensions d'une contraception et connaissant bien la diversité des méthodes disponibles sont en mesure de permettre à chaque femme de choisir la contraception qui leur convient le mieux.

CONSULTATION MEDICALE ; CONTRACEPTION ; PRESCRIPTION MEDICALE ; MEDECIN ; CHOIX ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 421 - p. 856-863
Cote : P 174

Principe de non-obstination déraisonnable, respect d'une procédure collégiale de concertation, sédation profonde et continue, traitement antalgique systématique même s'il a pour effet d'abréger la vie, directives anticipées.

FIN DE VIE ; EUTHANASIE ; LEGISLATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 417 - 490
Cote : P 174

D'après Prescrire : ni plus efficace ni moins d’effets indésirables par rapport à d'autres dispositifs intra-utériens délivrant du levonorgestrel.

DISPOSITIF INTRA-UTERIN ; LEVONORGESTREL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 38 - n° 418 - p. 618-629
Cote : P 174

Plusieurs lecteurs ont relevé que dans notre synthèse "IVG médicamenteuse en ville. Des modalités et des contraintes légales à bien expliquer aux femmes", publiée dans le numéro 402 d'avril 2017, la dose mentionnée de mifépristone pour l'interruption volontaire de grosses (IVG) médicamenteuse jusqu'au 49e jour d'aménorrhée est de 200 mg, alors que la dose préconisée par le résumé des caractéristiques (RCP) français de la spécialité Mifégyne° daté du 23 mars 2018 est de 600 mg dans cette situation. Nous vous apportons ici quelques explication sur notre choix.
Plusieurs lecteurs ont relevé que dans notre synthèse "IVG médicamenteuse en ville. Des modalités et des contraintes légales à bien expliquer aux femmes", publiée dans le numéro 402 d'avril 2017, la dose mentionnée de mifépristone pour l'interruption volontaire de grosses (IVG) médicamenteuse jusqu'au 49e jour d'aménorrhée est de 200 mg, alors que la dose préconisée par le résumé des caractéristiques (RCP) français de la spécialité Mifégyne° ...

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX ; MIFEPRISTONE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 38 - n° 418 - p. 614-615
Cote : P 174

Les jeunes filles mineures ont droit à des soins gratuits et confidentiels pour obtenir une contraception ou pour réaliser une interruption volontaire de grossesse (IVG).

CONTRACEPTION ; AVORTEMENT ; ADOLESCENTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 416 - p. 469-470
Cote : P 174

Fin 2009, les données du dossier d'évaluation clinique initiale de l'ulipristal (EllaOne°), un agoniste-antagoniste du récepteur de la progestérone, n'avaient pas montré que son efficacité soit supérieures à celle du lévonorgestrel (Norlevo°), un progestatif, pour une contraception postcoïtale, alias contraception d'urgence. Fin 2017, face à une brochure publicitaire de la firme HRA Pharma qui met en avant une efficacité supérieure de l'ulipristal par rapport au lévonorgestrel dans la contraception postcoïtale, Luc Crutzen, pharmacien exerçant en Belgique, nous interroge sur le meilleur choix à faire entre ces deux substances : "(...) on est très souvent concerné par la question de la contraception d'urgence en ville (...). Dans l'état actuel des choses, je continue à vous faire confiance (...) mais je manque d'arguments vis-à-vis des représentants des firmes qui nous "harcèlent" pour nous convaincre de les suivre, prétextant que les sources retenues par Prescrire sont anciennes et ne tiennent pas compte des dernières données (...)"
Fin 2009, les données du dossier d'évaluation clinique initiale de l'ulipristal (EllaOne°), un agoniste-antagoniste du récepteur de la progestérone, n'avaient pas montré que son efficacité soit supérieures à celle du lévonorgestrel (Norlevo°), un progestatif, pour une contraception postcoïtale, alias contraception d'urgence. Fin 2017, face à une brochure publicitaire de la firme HRA Pharma qui met en avant une efficacité supérieure de l...

LEVONORGESTREL ; PILULE DU LENDEMAIN ; EFFICACITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 415 - p. 351-352
Cote : P 174

En France, un afflux d'environ 3000 notifications est survenu en 2017 concernant le dispositif intra-utérin (DIU) au lévonorgestrel commercialisé sous le nom de Mirena°, provenant à 99% d'utilisatrices...

DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL ; LEVONORGESTREL ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 413 - 224-227
Cote : P 174

L'enquête Virage, réalisée en 2015 en France métropolitaine par L'Ined auprès de 27000 personnes âgées de 20 à 69 ans a permis de rapprocher les actes de violence sexuelle subis des catégories juridiques inscrites dans le code pénal.

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOL ; FRANCE ; VIOLENCE SEXUELLE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 413 - 192-199
Cote : P 174

Dossier sur les violences conjugales :
- Des situations fréquentes et parfois gravissimes
- Diverses formes de violences
- Un impact grave sur la santé
- Recherche systématique ou de manière plus ciblée
- Résonances personnelles de la violence chez les soignants
- Le certificat médical : un élément de preuve des violences subies
- Agir dans l'immédiat et soutenir dans la durée
- En pratique, les soignants ont une place primordiale auprès des victimes de violences conjugales

Dossier sur les violences conjugales :
- Des situations fréquentes et parfois gravissimes
- Diverses formes de violences
- Un impact grave sur la santé
- Recherche systématique ou de manière plus ciblée
- Résonances personnelles de la violence chez les soignants
- Le certificat médical : un élément de preuve des violences subies
- Agir dans l'immédiat et soutenir dans la durée
- En pratique, les soignants ont une place primordiale auprès des ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; ACCUEIL ; ECOUTE ; ACCOMPAGNEMENT ; FRANCE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; SANTE DES FEMMES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 413 - 167-170
Cote : P 174

Un vaccin papillomavirus contenant 9 génotypes de virus (Gardasil 9°) a été autorisé dans l'Union européenne. En France, la firme qui le commercialise prévoit qu'il remplace le vaccin contenant 4 génotypes (Gardasil°). un essai chez environ 14000 femmes âgées de 16 à 26 ans a comparé ces deux vaccins. Le vaccin contenant 9 génotypes a semblé réduire le nombre de diagnostics de dysplasie de heur grade du col de l'utérus due à un des génotypes supplémentaires : une quinzaine de cas en mois par ans pour 100000 femmes vaccinées, en l'absence d'infection par un de ces génotypes avant la vaccination. Le vaccin contenant 9 génotypes expose à un surcroît de réactions au site d'infection, parfois sévères, ce qui risque d'accentuer les réticences vis-à-vis de cette vaccination.
Un vaccin papillomavirus contenant 9 génotypes de virus (Gardasil 9°) a été autorisé dans l'Union européenne. En France, la firme qui le commercialise prévoit qu'il remplace le vaccin contenant 4 génotypes (Gardasil°). un essai chez environ 14000 femmes âgées de 16 à 26 ans a comparé ces deux vaccins. Le vaccin contenant 9 génotypes a semblé réduire le nombre de diagnostics de dysplasie de heur grade du col de l'utérus due à un des génotypes ...

CANCER DU COL DE L'UTERUS ; VACCIN ; DOULEUR ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 413 - 161
Cote : P 174

Prescrire s'interroge sur les violences faites aux femmes dans son éditorial du mois de mars 2018 : "Les professionnels de santé sont souvent en situation d'être un premier recours des victimes de violences conjugales. Cependant, souvent les victimes n'en parlent pas spontanément. Par peur, honte, désespoir, culpabilité. Ou encore par dénis, minimisation. Pourtant, beaucoup déclarent qu'elles auraient souhaité qu'on leur pose la question"...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; ACCUEIL ; ECOUTE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 412 - p. 133
Cote : P 174

En France, une interruption volontaire de grossesse (IVG) par médicaments peut être effectuée par un médecin ou une sage-femme, que la femme enceinte soit majeure ou mineure, jusqu'à 7 semaines depuis les dernières règles.

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 410 - p. 937
Cote : P 174

Des modalités de prise à connaître pour une contraception efficace

PILULE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 409 - p. 836-839
Cote : P 174

La syphilis est une infection sexuellement transmissible. Elle est dite précoce pendant l'année qui suit le début d'infection, période pendant laquelle la personne atteinte est contagieuse. Quels sont le traitement de premier choix de la syphilis et ses alternatives ? Enquête de Prescrire.

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; TRAITEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

vol. 37 - n° 407 - p. 645-647
Cote : P 174

Lors de relations sexuelles avec pénétration entre personnes discordantes pour le HIV, la prévention de la transmission du virus HIV repose avant tout sur l'utilisation du préservatif et le traitement antirétroviral de la personne infectée. Il existe des situations où le risque de transmission du HIV persiste, notamment chez les personnes qui choisissent des pratiques sexuelles particulièrement à risque. Deux essais cliniques ont évalué chez des hommes ayant des rapports sexuels anaux avec des hommes, sans port systématique de préservatif, l'association emtricitabine ténofovir prise quotidiennement ou uniquement au moment des périodes d'activité sexuelle. Pour 100 hommes, en un an, il est survenu environ 7 à 9 infections par le HIV dans les groupes témoins, versus 1 dans les groupes utilisant cette prévention pour ou moins "correctement", au prix d'effets indésirables acceptables. Mais avec la prise de risque susceptible d'être encore plus marquée pour certains, liée à un sentiment de protection par le médicament. Un essai chez des couples hétérosexuels a montré aussi une certaine efficacité. En pratique, les limites de cette prévention médicamenteuse justifient d'y associer les autres mesures préventives efficaces et un dépistage régulier des autres infections sexuelles transmissibles.
Lors de relations sexuelles avec pénétration entre personnes discordantes pour le HIV, la prévention de la transmission du virus HIV repose avant tout sur l'utilisation du préservatif et le traitement antirétroviral de la personne infectée. Il existe des situations où le risque de transmission du HIV persiste, notamment chez les personnes qui choisissent des pratiques sexuelles particulièrement à risque. Deux essais cliniques ont évalué chez des ...

PREVENTION ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; TRAITEMENT ; VIH/ SIDA

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 37 - n° 404 - p. 468-469
Cote : P 174

En France, une enquête portant sur la période 2008-2014 a mis en évidence une information encore insuffisante des femmes avant un accouchement déclenché, et parfois une absence de demande de consentement. L'information sur les causes et les conséquences éventuelles de cet acte fait partie intégrante du soin.

ACCOUCHEMENT PROVOQUE ; CONSENTEMENT ; FEMME ; VIOLENCE OBSTETRICALE ; FRANCE ; INFORMATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 37 - n° 404 - p. 421
Cote : P 174

Le deuxième autotest du HIV, Insti°, disponible en officine est utilisé depuis 2010 en centres de dépistage. Il est moins simple d'utilisation que Autotest VIH°, mais de performance voisine avec une fiabilité maximale à partir de 3 mois après une exposition au HIV. Les deux autotests sont moins performants que les tests HIV effectués en laboratoire d'analyses dont la fiabilité est maximale à partir de 6 semaines après une exposition au HIV.

AUTOTEST

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 37 - n° 402 - p. 276-281
Cote : P174

L'IVG médicamenteuse en ville est une méthode efficace qui expose à peu de complications graves à la condition d'une bonne compréhension des avantages et des risques de la méthode, et d'un choix en connaissance de cause par les femmes.

AVORTEMENT MÉDICAMENTEUX HORS HOPITAL ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; FRANCE ; RISQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 37 - n° 401 - p. 181-182
Cote : P 174

L'efficacité du lévonorgestrel est diminuée de moitié environ en cas d'association avec un inducteur enzymatique. Dans le cadre d'une contraception d'urgence, il est recommandé de doubler la dose de lévonorgestrel (prendre deux comprimés à 1,5 mg, soit 3 mg) en cas de prise d'un inducteur enzymatique dans les 4 semaines qui précèdent.

CONTRACEPTION D'URGENCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

FRANCE [172]

RISQUE [34]

GROSSESSE [24]

MENOPAUSE [23]

SANTE DES FEMMES [20]

CONTRACEPTION [18]

VIH/ SIDA [17]

FEMME [16]

MEDICAMENT [16]

AVORTEMENT [12]

TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF [11]

TRAITEMENT MEDICAL [11]

AVORTEMENT MEDICAMENTEUX [10]

CONTRACEPTION D'URGENCE [10]

PRESCRIPTION MEDICALE [10]

ALLAITEMENT [9]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN [9]

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE [9]

PILULE [9]

CANCER DU SEIN [8]

DEPISTAGE [8]

EFFET SECONDAIRE [8]

PILULE DU LENDEMAIN [8]

STATISTIQUE [8]

CANCER [7]

VIOLENCE SEXUELLE [7]

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES [7]

ADOLESCENTE [6]

CANCER DU COL DE L'UTERUS [6]

CONTRACEPTION ESTROPROGESTATIVE [6]

HPV [6]

MALADIE CARDIOVASCULAIRE [6]

POLITIQUE DE LA SANTE [6]

PREVENTION [6]

ACCES [5]

ACCOUCHEMENT [5]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN HORMONAL [5]

DISTILBÈNE [5]

EFFET BENEFIQUE [5]

EFFET NEFASTE [5]

EFFICACITE [5]

HORMONE [5]

MEDECINE [5]

NOUVEAU-NÉ [5]

PILULE ESTROPROGESTATIVE MICRODOSÉE [5]

VACCIN [5]

ACCOMPAGNEMENT [4]

CHOIX [4]

CONTRACEPTION LONGUE DUREE [4]

CONTRACEPTION PROGESTATIVE [4]

ENQUETE [4]

ETUDE [4]

EUROPE [4]

HEPATITE B [4]

IMPLANT CONTRACEPTIF [4]

LEGISLATION [4]

LEVONORGESTREL [4]

MIFEPRISTONE [4]

MORTALITE MATERNELLE [4]

PHARMACIEN [4]

SANTE [4]

SUIVI DE LA GROSSESSE [4]

AFRIQUE [3]

AFRIQUE SUBSAHARIENNE [3]

ASPECT MEDICAL [3]

AVORTEMENT MÉDICAMENTEUX HORS HOPITAL [3]

CONTRACEPTION HORMONALE [3]

DEMOGRAPHIE [3]

DISPOSITIF INTRA-UTERIN D'URGENCE [3]

DOULEUR [3]

ETABLISSEMENT SCOLAIRE [3]

FECONDITE [3]

HISTOIRE [3]

INFIRMIERE SCOLAIRE [3]

MATERNITE [3]

MONDE [3]

PILULE ESTROPROGESTATIVE [3]

PLANNING FAMILIAL [3]

PRESERVATIF FEMININ [3]

PRESERVATIF MASCULIN [3]

RELATION MERE-ENFANT [3]

SECURITE SOCIALE [3]

SEIN [3]

SEXOLOGIE [3]

SEXUALITE [3]

STERILITE [3]

STRUCTURE D'ACCUEIL [3]

TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH [3]

ABSTINENCE [2]

ACCUEIL [2]

ACNÉ [2]

ADOLESCENCE [2]

ANNEAU VAGINAL [2]

ASPECT PSYCHOLOGIQUE [2]

AUTEUR DE VIOLENCES [2]

AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE [2]

AVORTEMENT THERAPEUTIQUE [2]

BIOETHIQUE [2]

CHIRURGIE [2]

CONTRACEPTION MASCULINE [2]

CONTRE-INDICATION [2]

J Plus

0
Z