m

Documents  Presses Universitaires de Rennes (35) | enregistrements trouvés : 53

O

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 348 p.
Cote : B BOU

Issue d’une famille bretonne, bourgeoise, catholique et plutôt conventionnelle, Marie Le Gac-Salonne ne peut se résoudre à la morne vie de mère au foyer à laquelle elle est destinée. En 1905, elle s’engage dans la lutte féministe pour donner un sens à sa vie. La tâche est rude. En Bretagne, l’étiquette « féministe », source de scandale, est difficile à revendiquer pour une bourgeoise et il faut à Marie Le Gac-Salonne une incroyable volonté pour se lancer dans l’arène. Elle écrit une centaine d’articles dans des journaux parisiens et régionaux, sous le pseudonyme de Djénane, adhère à l’Union française pour le suffrage des femmes dès sa création puis en devient déléguée pour les Côtes-du-Nord en 1912, menant une propagande active pendant plus de vingt-cinq ans. Dans la société du début du XXe siècle qui rechigne à donner aux femmes les moyens d'exprimer leur pleine mesure, son engagement même a valeur d'exemple.
Issue d’une famille bretonne, bourgeoise, catholique et plutôt conventionnelle, Marie Le Gac-Salonne ne peut se résoudre à la morne vie de mère au foyer à laquelle elle est destinée. En 1905, elle s’engage dans la lutte féministe pour donner un sens à sa vie. La tâche est rude. En Bretagne, l’étiquette « féministe », source de scandale, est difficile à revendiquer pour une bourgeoise et il faut à Marie Le Gac-Salonne une incroyable volonté pour ...

FEMINISME ; FEMME ; XXe SIECLE ; HISTOIRE ; BRETAGNE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 1015 pages
Cote : 500 LEG

Le droit du travail sort de l'une des périodes les plus sombres de sa courte histoire. L'ébranlement économique des "vingt calamiteuses", des années 1970 è fa décennie 1990, et le chômage massif subséquent en avait affecté non seulement la physionomie générale mais plus en profondeur !es assises telles qu'édifiées depuis la fin du 19 siècle un progrès social relativement autonome fondés su la permanence de relations professionnelles; la structuration du monde du travail en collectifs fortement organisés, l'unité normative garantie parIe rôle-pivot de la loi et de la négocIation collective de branche. . Restructurations, licenciements économiques, modification du contrat de travail, flexibilité, précarité ont fait leur oeuvre profondément déstabilisatrice au point de créer le doute sur la perspective de "citoyenneté sociale". et "civile" donnée pour horizon.
On n'en est plus là. Plusieurs signes suggèrent un vif regain et une restauration du droit du travail dans sa position centrale et son eminente vocation au service de la justice.
Le droit du travail sort de l'une des périodes les plus sombres de sa courte histoire. L'ébranlement économique des "vingt calamiteuses", des années 1970 è fa décennie 1990, et le chômage massif subséquent en avait affecté non seulement la physionomie générale mais plus en profondeur !es assises telles qu'édifiées depuis la fin du 19 siècle un progrès social relativement autonome fondés su la permanence de relations professionnelles; la ...

DROIT ; TRAVAIL ; SOCIETE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 590 pages
Cote : 500 LEG

Après un premier volume consacré aux relations individuelles de travail et aussi chaleureusement accueilli par les juristes que par les sociologues, historiens et économistes, par les théoriciens que par les praticiens ( magistrats, avocats, syndicalistes, chefs d'entreprise.,. ), le présent ouvrage a pour objet les relations collectives de travail véritable ossature de la vie sociale.
Y confirmant son projet de donner à comprendre une réalité foisonnante et complexe, l'auteur mobilise les savoirs indispensables à l'intelligence de la démocratie sociale en actes. L'histoire y a sa part, essentielle, pour saisir la genèse d'un projet progressivement transcrit par le droit, pour mesurer les résistances opposées à l'organisation collective d'abord interdite et réprimée, puis tolérée, avant d'apparaître comme condition d'épanouissement de l'idéal démocratique. Que l'on songe à la grève et à ses avatars, à l'expression dans l'entreprise si longtemps bâillonnée, à la négociation collective née de pratiques "sauvages" avant encadrement et encouragement par loi frayant le chemin de la politique contractuelle. La socologie n'apparait pas moins indispensable à la compréhension des formes explicites et implicites de conflits et d'arrangements paciflcateurs. La science politique permet d'approcher de plus près les pratiques de pouvoir et leurs. mutations au cours des dernières décennies...
Cet effort de contextualisation vivement approuvé par Edgar Morin dans sa Postface ne sacrifie cependant en rien le souci de présentation rigoureuse et exhaustive du dispositif juridique. Qu'il s'agisse des délégués du personnel ou du comité d'entreprise, des conditions d'application d'une convention collective ou d'un accord, du statut du salarié en grève... L'auteur fixe avec précision l'état du droit tout en veillant à le rapporter aux pratiques effectives. Ancien inspecteur du travail, il excelle à donner vie, par de nombreuses illustrations, à l'austère norme juridique. "Votre ouvrage se lit comme un roman" lui a-t-on écrit à propos du premier tome. Mais il lui importe non moins de mesurer l'impact des règles sur la réalité sociale. Qu'en est-il du contrôle du pouvoir du chef d'entreprise par les institutions représentatives, des pratiques de grève, de l'état du système de négociation et plus globalement du bilan d'un siècle de démocratie sociale?
Après un premier volume consacré aux relations individuelles de travail et aussi chaleureusement accueilli par les juristes que par les sociologues, historiens et économistes, par les théoriciens que par les praticiens ( magistrats, avocats, syndicalistes, chefs d'entreprise.,. ), le présent ouvrage a pour objet les relations collectives de travail véritable ossature de la vie sociale.
Y confirmant son projet de donner à comprendre une réalité ...

SOCIETE ; TRAVAIL ; DROIT ; FRANCE ; DROIT DU TRAVAIL ; SYNDICALISME ; SYNDICAT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 375 p.
Cote : 211 BAR

Ensemble articulé d'une trentaine d'études sur les femmes et la justice, cet ouvragé constitue la première synthèse sur ce sujet peu connu qui s'intercale entre le domaine du droit en amont, et celui de la peine - et notamment de la prison - en aval. Il se concentre sur l'histoire contemporaine de quelques pays occidentaux, particulièrement la France et le Canada.
Femmes et justice ce thème dessine d'abord les contours d'une histoire spécifique, celle des illégalismes féminins (viol domestique, infanticide, avortement, prostitution) du XIX et du début du XXe siècle... Le fonctionnement judiciaire, marqué par la différenciation des sexes, est aussi mis en lumière. Cette asymétrie qui produit tantôt de l'indulgence, tantôt un surcroît de sévérité à l'encontre des femmes jugées s'explique en partie' par les représentations collectives qui érigent en modèle la femme-mère, douce, et soumise. Toute déviance paraît dès lors monstrueuse la criminelle occupe une place de choix dans l'imaginaire misogyne.
Autre facette, la femme victime des violences masculines, privée du droit de se défendre, suspectée dans ses dires. Un long combat sera nécessaire pour que sa parole soit reconnue. La féminisation toute récente des métiers de justice n'est pas étrangère à cette révolution impulsée par les féministes.
Ensemble articulé d'une trentaine d'études sur les femmes et la justice, cet ouvragé constitue la première synthèse sur ce sujet peu connu qui s'intercale entre le domaine du droit en amont, et celui de la peine - et notamment de la prison - en aval. Il se concentre sur l'histoire contemporaine de quelques pays occidentaux, particulièrement la France et le Canada.
Femmes et justice ce thème dessine d'abord les contours d'une histoire spécifique, ...

CONDITION FEMININE ; HISTOIRE ; JUSTICE ; SEXISME ; FRANCE ; CANADA

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 407 pages
Cote : 205 CAP

D ans le prolongement de l'histoire des femmes, les études sur le genre conduisent à étendre les analyses sur l'ensemble des domaines qui participent à la construction de la différence des sexes: histoire du féminin et du masculin, histoire de la mixité et des rapports sociaux d sexe, histoire des pratiques et des imaginaires sociaux. Cet ouvrage réunit des travaux d'historiens, de sociologues, de littéraires qui analysent les variations des relations homme/femme sur une période de dix siècles. Ils sont regroupés selon cinq thèmes majeurs: l'ajustement des représentations et l'invention des normes, les savoirs, pouvoirs et révolutions, les guerres, les situations inédites. Ces questions sont traitées dans un cadre comparatiste particulièrement fécond, entre les périodes historiques et à l'intérieur du monde occidental.
En posant pour problématique : le genre face aux mutations, la différence entre les sexes se vérifie comme une construction sociale en perpétuel renouvellement, sensible à tout changement économique, politique, culturel. Le colloque international, organisé par l'UMRCNRS 6040 CRHISCO (Centre de recherche historique sur les sociétés et cultures de l'Ouest européen) s'est tenu à l'université Rennes 2 en septembre 2002 a pu montrer que toute mutation de la société s'accompagne d'un ajustement du genre, c'est-à-dire d'un polissage des stéréotypes du masculin/féminin, d'une variation des identités sexuelles, d'un changement dans les relations hommes/femmes.
Au moment où le débat public converge sur l'aspiration à la parité homme/femme, cet ouvrage montre que la différence entre les sexes, leurs relations demeurent une institution instable qui, telle la toile de Pénélope, est tissée le jour et dénouée la, nuit.
D ans le prolongement de l'histoire des femmes, les études sur le genre conduisent à étendre les analyses sur l'ensemble des domaines qui participent à la construction de la différence des sexes: histoire du féminin et du masculin, histoire de la mixité et des rapports sociaux d sexe, histoire des pratiques et des imaginaires sociaux. Cet ouvrage réunit des travaux d'historiens, de sociologues, de littéraires qui analysent les variations des ...

GENRE ; HISTOIRE ; FEMME ; SCIENCE HUMAINE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 308 pages
Cote : 226 ENS

Mais comment peut-on naître sans mère? Comment pourrait-il se faire que la femme qui accouche ne soit pas automatiquement la mère du nouveau-né? Questions qui peuvent étonner et laisser dans le doute...Du point de vue juridique pourtant, quand une femme accouche sous X, elle n'est pas la mère de l'enfant. Au nom du besoin fondamental de connaître ses origines, des personnes nées sous X n'ont eu de cesse de revendiquer la préservation de traits en pointillés entre la mère de naissance et l'enfant qu'elle a mis an monde, dans l'espoir qu'ils deviennent un jour un trait d'union. La création du Conseil national pour l'accès à ses origines personnelles, en 2002, se présente ainsi comme une étape décisive de leur revendication. Pour autant, l'accouchement sous X n'a pas disparu. Comment expliquer alors les motivations au maintien de cette mesure? L'analyse approfondie et systématique des débats législatifs de 1993, 1996 et 2002, et des discours scientifiques, associatifs, médiatiques sur le sujet permet d'y répondre et de donner sens aux motivations adverses. Si l'accouchement sous X bouleverse nos représentations les plus élémentaires du lien mèreenfant, sa suppression irait ainsi à l'encontre d'une certaine manière de voir l'enfant, comme être à protéger. De même, la reconnaissance de l'accès aux origines ne bouleverserait-il pas notre conception de la famille, composée d'un seul père et d'une seule mère?L'objectif du livre de Cécile Ensellem consiste à mettre en lumière non seulement les représentations de l'abandon et de l'adoption, mais également du lien de filiation contemporain ordinaire, à travers le prisme d'une situation hors norme comme l'accouchement sous X, spécificité française.
Mais comment peut-on naître sans mère? Comment pourrait-il se faire que la femme qui accouche ne soit pas automatiquement la mère du nouveau-né? Questions qui peuvent étonner et laisser dans le doute...Du point de vue juridique pourtant, quand une femme accouche sous X, elle n'est pas la mère de l'enfant. Au nom du besoin fondamental de connaître ses origines, des personnes nées sous X n'ont eu de cesse de revendiquer la préservation de traits ...

ACCOUCHEMENT SOUS X ; FILIATION ; ENFANT CONFIÉ À L'ADOPTION ; DROITS DES FEMMES ; ACCÈS AUX ORIGINES ; CNAOP ; LEGISLATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 442 p.
Cote : 202 BAR

Répertoire des lieux documentaires (photothèques, vidéothèques, affiches) et descriptifs des archives départementales, centres de documentation et fonds privés sur le féminisme, l'accès, les modalités de consultation et les coordonnées.

FEMINISME ; HISTOIRE ; SCIENCE HUMAINE ; CENTRE DE DOCUMENTATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 168 p.
Cote : 205 BER

Les crises politiques, économiques ou sociales sont un des meilleurs observatoires du fonctionnement des sociétés. Elles engendrent également des situations inédites. Les travaux réunis ici analysent l'intervention de l'événement comme élément perturbateur des assignations de genre. Dans quelle mesure ces phases de crises - émeutes frumentaires, guerres civiles, guerres internationales, conflits sociaux ou manifestations indépendantistes - ont-elles été des moments de durcissement, d'ajustement, de recomposition voire de transformation des rapports entre les hommes et les femmes et de leurs représentations, dans les différentes sociétés étudiées ?
L'intérêt de cette histoire est aussi de revisiter, dans une perspective sexuée, des événements, pour enrichir et approfondir leur analyse, tout en s'articulant et en contribuant à leur histoire sociale ou politique globale. Bien entendu, face à une telle entreprise, les résultats sont pluriels, sans jamais être éclatés, car les contributions rassemblées ici, loin de constituer une juxtaposition d'études singulières et cloisonnées, se croisent et se répondent sur la façon d'interroger les sources, la capacité à mesurer le décalage entre pratiques et représentations des rapports sociaux de sexe, ou encore la nécessité dé croiser le genre avec d'autres catégories d'analyse.
Au cœur d'une histoire résolument mixte et ouverte à toutes les périodes, ce livre témoigne du rapport ambivalent du genre à l'événement. Chemin faisant, il offre aussi une réflexion méthodologique sur les conditions de production et d'écriture de l'histoire des femmes et du genre aujourd'hui.
Les crises politiques, économiques ou sociales sont un des meilleurs observatoires du fonctionnement des sociétés. Elles engendrent également des situations inédites. Les travaux réunis ici analysent l'intervention de l'événement comme élément perturbateur des assignations de genre. Dans quelle mesure ces phases de crises - émeutes frumentaires, guerres civiles, guerres internationales, conflits sociaux ou manifestations indépendantistes - ...

GENRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; SOCIETE ; GUERRE ; HISTOIRE ; SOCIOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 209 P.
Cote : 554 BAR

En 1956, en plein " baby boom ", une poignée de femmes créaient la Maternité heureuse, avec l'espoir d'une révision de la loi " scélérate " de 1920 qui réprimait la contraception et le militantisme néo-malthusien. L'avortement, sévèrement puni, était pratiqué illégalement et dans les pires conditions. De la sexualité, on ne parlait pas. Sujet tabou. Dès le début des années 1960, la Maternité heureuse, transformée en Planning familial, formait un Collège des médecins, caution scientifique indispensable pour convaincre l'Ordre des médecins de la nécessité d'une évolution des pratiques et des lois. Des bénévoles, par milliers, se proposaient, se formaient pour accueillir le public. Plus qu'une simple association, un véritable mouvement se mettait en marche, pesant sur l'opinion publique, interpellant le législateur, aidant la France à sortir d'un ordre sexuel post-vichyste. Les combats d'hier sont aujourd'hui des libertés garanties par la loi, des " droits des femmes " qui sont aussi des progrès pour les hommes : la contraception (1967), l'avortement (1975), deux acquis fondamentaux qui doivent beaucoup à l'action du Planning familial. " Le Planning a considérablement élargi son champ d'observation et d'action à l'ensemble des problèmes sexuels contemporains, dont il reflète et incorpore les tensions. Il est un grand témoin, une expérience irremplaçable, faite de toutes les énergies qui s'y sont investies, de toutes les existences qui s'y sont englouties. Une force de libération des femmes, au cœur de l'événement majeur de notre temps qu'a été la révolution sexuelle. Un véritable acteur de l'Histoire ", écrit Michelle Perrot dans la postface de ce livre.
En 1956, en plein " baby boom ", une poignée de femmes créaient la Maternité heureuse, avec l'espoir d'une révision de la loi " scélérate " de 1920 qui réprimait la contraception et le militantisme néo-malthusien. L'avortement, sévèrement puni, était pratiqué illégalement et dans les pires conditions. De la sexualité, on ne parlait pas. Sujet tabou. Dès le début des années 1960, la Maternité heureuse, transformée en Planning familial, formait un ...

PLANNING FAMILIAL ; HISTOIRE ; XXe SIECLE ; CONTRACEPTION ; AVORTEMENT ; LUTTE FEMINISTE ; FEMME ; CONDITION FEMININE ; LAÏCITE ; RELIGION ; SEXUALITE ; CATHOLICISME ; MOUVEMENT ANTICHOIX ; POLITIQUE ; MEDECIN ; POUVOIR MEDICAL ; PRESSE ; ART & CULTURE ; FRANC-MACONNERIE ; MLAC ; MOUVEMENTS DE LIBERATION DES FEMMES ; FRANCOISE LAURANT ; DANIELLE GAUDRY ; SIMONE IFF ; PIERRE SIMON

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 175 p.
Cote : 236 DAN

La prostitution n'est pas une activité comme une autre. Mener un travail scientifiquement fondé à son propos est toujours une gageure. Les différentes recherches présentées partent de travaux empiriques d'archives, d'analyse des textes législatifs, d'observations, d'interviews auprès des acteurs publics ou des personnes se prostituant.

PROSTITUTION ; DROIT ; LEGALISATION ; FEMME ; CORPS ; SEXUALITE ; DROIT DU TRAVAIL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 176 p.
Cote : 202 FLA

" À tire d'elles " raconte la vie de onze femmes qui furent interpellées, bouleversées, changées, par l'irruption du nouveau féminisme des années 1970-1980 et qui s'y investirent.
Une véritable révolution des mœurs et des cultures, portée par une intense circulation des idées et des personnes, était à l'œuvre. Elles choisirent leur vie avec jubilation et lucidité, animées par un fort sentiment de sororité, au-delà des divergences et des conflits. Le monde s'ouvrait et tout devenait possible : parcourir des territoires inconnus, vivre sa sexualité, expérimenter des métiers dits d'hommes, franchir des frontières.
Ce livre parle de ce temps-là et présente une polyphonie de voix, des variations multiples sur le thème de l'accomplissement personnel et du bonheur d'être libre.
" À tire d'elles " raconte la vie de onze femmes qui furent interpellées, bouleversées, changées, par l'irruption du nouveau féminisme des années 1970-1980 et qui s'y investirent.
Une véritable révolution des mœurs et des cultures, portée par une intense circulation des idées et des personnes, était à l'œuvre. Elles choisirent leur vie avec jubilation et lucidité, animées par un fort sentiment de sororité, au-delà des divergences et des ...

FEMINISME ; LUTTE FEMINISTE ; SEXUALITE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 400 pages
Cote : 216.1 GUI

Femmes pompiers ou médecins, cadres d’entreprise, magistrates, conductrices de bus ou de camions, peintres en bâtiment ou carreleuses... mais aussi hommes sages-femmes ou caissiers de supermarché, infirmiers, assistants sociaux ou instituteurs en école maternelle : autant d’exemples de l’avancée en mixité dans des bastions longtemps monosexués. La mixité n’est donc pas seulement une question de co-présence de femmes et d’hommes dans différents espaces sociaux. Elle se traduit aussi par la fin de l’exclusivisme de genre attaché à certains métiers.


Femmes pompiers ou médecins, cadres d’entreprise, magistrates, conductrices de bus ou de camions, peintres en bâtiment ou carreleuses... mais aussi hommes sages-femmes ou caissiers de supermarché, infirmiers, assistants sociaux ou instituteurs en école maternelle : autant d’exemples de l’avancée en mixité dans des bastions longtemps monosexués. La mixité n’est donc pas seulement une question de co-présence de femmes et d’hommes dans différents ...

GENRE ; EGALITE FEMME HOMME ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; MÉTIER ; FORMATION PROFESSIONNELLE ; ORIENTATION SCOLAIRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; MIXITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 383 p.
Cote : 211 ROG

Quelle éducation reçoivent les femmes de la bourgeoisie qui peuplent l'imaginaire des Français grâce aux romans et aux peintures du XIXe siècle ? Les Bourgeoises au pensionnat offre une réponse en étudiant l'émergence d'un système d'enseignement secondaire pour jeunes filles antérieur aux lois républicaines de 1880. A travers l'étude d'établissements très divers, religieux comme laïcs, se dessine un portrait des jeunes filles au pensionnat ainsi que des " instruiseuses ", pour reprendre le qualificatif qu'utilise Lamartine pour désigner les nombreuses femmes qui vivent de l'enseignement. L'analyse des programmes d'études, des manuels d'instruction et des rapports d'inspection met à jour les enjeux de cette éducation visant à faire de bonnes mères et épouses. La lecture de discours de distribution de prix, de correspondances, de mémoires et de journaux intimes révèle l'autre facette du processus, un univers scolaire où les jeunes filles apprennent des leçons qui sont en réalité plus complexes. La culture scolaire transmise au pensionnat ne s'arrête pas aux frontières de l'Hexagone. L'éducation catholique des jeunes filles fait partie de la " mission civilisatrice " française, les bonnes sœurs qui dirigent les pensionnats en métropole se lançant également à la conquête des âmes en Afrique comme aux Etats-Unis. Si l'on connaît bien l'influence culturelle des Jésuites dans le monde, ce livre témoigne d'un modèle d'éducation féminine " à la française " qui fait partie d'une histoire transnationale en voie de construction, histoire expliquant en partie l'image de la femme française qui fascine tant les observateurs étrangers, notamment Outre-Atlantique.
Quelle éducation reçoivent les femmes de la bourgeoisie qui peuplent l'imaginaire des Français grâce aux romans et aux peintures du XIXe siècle ? Les Bourgeoises au pensionnat offre une réponse en étudiant l'émergence d'un système d'enseignement secondaire pour jeunes filles antérieur aux lois républicaines de 1880. A travers l'étude d'établissements très divers, religieux comme laïcs, se dessine un portrait des jeunes filles au pensionnat ainsi ...

FEMME ; HISTOIRE ; EDUCATION ; ENSEIGNEMENT ; ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; GENRE ; SEXISME ; XIXe SIECLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 308 p.
Cote : 202 COS

Paradoxalement, le journal Femina n'a été que très peu étudié, malgré son influence considérable à la Belle Époque. Dans cet ouvrage, Colette Cosnier décrit comment Femina fit le succès des images de la femme pionnière, tout en célébrant l'Éternel féminin, la femme mondaine aux vertus conjugales et familiales. Basée sur de nombreux extraits et illustrations, cette étude contribue à l'histoire du féminisme et de ses variantes.

Sommaire :
• Maison pour dames • « …et tout cela est divinement féminin » • D'étranges étrangères « Les lectrices de Femina ont horreur de la politique ! » • Françoise ou Fluffy Ruffles ? • « Le mariage est la vraie vocation de la femme » • Cochères, midinettes ou dames des Postes… • Authoresses, peintresses… • « On ne parle plus que des femmes académisables » • « Les sports et l'auto ont fait un tort considérable à Pénélope » • Pour en finir avec « le féminisme » de Femina
Paradoxalement, le journal Femina n'a été que très peu étudié, malgré son influence considérable à la Belle Époque. Dans cet ouvrage, Colette Cosnier décrit comment Femina fit le succès des images de la femme pionnière, tout en célébrant l'Éternel féminin, la femme mondaine aux vertus conjugales et familiales. Basée sur de nombreux extraits et illustrations, cette étude contribue à l'histoire du féminisme et de ses variantes.

Sommaire : ...

FEMME ; HISTOIRE ; XXe SIECLE ; ANNÉES 20 ; PRESSE ; DROITS DES FEMMES ; FEMINISME ; CONDITION FEMININE ; MARIAGE ; FAMILLE ; APPARENCE ; CITOYENNETÉ ; DROIT DE VOTE ; DIVORCE ; MÉTIER ; TRAVAIL ; FEMME POLITIQUE ; SPORT ; FRANCE ; SEXE BIOLOGIQUE ; EPOQUE HISTORIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 373 p.
Cote : 216.1 LEB

L’expression « concilier vie familiale et vie professionnelle » est entrée dans le langage courant de l’action politique sous l’impulsion des institutions européennes et d’organisations internationales comme l’OCDE. Parce qu’elle met en jeu à la fois des pratiques individuelles et familiales, des milieux professionnels et des politiques publiques, la conciliation vie familiale-vie professionnelle est un objet difficile à construire pour les sciences sociales. Les éditeurs de cet ouvrage se sont donc employés à rapprocher des chercheurs de disciplines ou de spécialités d’ordinaire éloignées, et à nourrir le débat sociopolitique français des apports de la recherche internationale. Le résultat est dans le triple éclairage proposé : • celui de l’analyse des politiques publiques, qui retrace la genèse des législations européennes et décrypte les objectifs avancés par tel ou tel État, institution ou groupe d’acteurs ; • celui de la sociologie du travail et des professions, qui s’intéresse à la manière dont chaque secteur d’activité aborde et régule le problème de l’articulation des temps de vie ; • celui des pratiques sociales au sein des ménages, des manières de faire des individus, de leurs choix et préférences, négociations et arrangements concrets. Ce livre fournit ainsi les clés pour appréhender ce problème dans différents contextes nationaux, repérer la diversité des réponses possibles et aborder de manière critique la question du « libre choix » des citoyens, à laquelle nombre de décideurs politiques ont recours aujourd’hui pour justifier leurs propositions de réforme.
L’expression « concilier vie familiale et vie professionnelle » est entrée dans le langage courant de l’action politique sous l’impulsion des institutions européennes et d’organisations internationales comme l’OCDE. Parce qu’elle met en jeu à la fois des pratiques individuelles et familiales, des milieux professionnels et des politiques publiques, la conciliation vie familiale-vie professionnelle est un objet difficile à construire pour les ...

ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; EGALITE FEMME HOMME ; MODE DE GARDE ; TRAVAIL ; VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE ; ENTREPRISE ; AIDE SOCIALE ; SOCIETE ; POLITIQUE FAMILIALE ; COUPLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 239 p.
Cote : 201 BAC

Séparer scrupuleusement dans son porte-monnaie son argent personnel de l'argent du couple, acheter une maison familiale avec deux hypothèques séparées ou vouloir contribuer autant que son mari au compte du ménage alors qu'on gagne moins que lui. Ces pratiques, pouvant a priori être considérées comme futiles, dérisoires, voire irrationnelles, et qui sont parfois dénigrées comme bassement calculatrices par les partenaires masculins, nous renseignent sur les préoccupations des femmes. Par la mise en oeuvre de ces usages de l'argent, elles intègrent au quotidien les notions d'égalité et d'autonomie. Leur rapport à l'argent révèle un souci de soi, une réflexivité permanente sur leurs pratiques, qui leur permet de façonner leurs dispositions et de se construire comme sujet. L'appropriation de l'idéal démocratique d'égalité et d'autonomie par les femmes relève ainsi d'un véritable travail personnel de transformation de soi.

En montrant qu'aujourd'hui les femmes travaillent leur émancipation sur un mode individuel et non collectif, et sans mobiliser la critique des rapports sociaux de sexe, cette recherche qualitative renouvelle la question de l'héritage du féminisme des années 1970.

L'argent parle. Dans cet ouvrage éclairant, profond et remarquablement écrit, Laurence Bachmann explore ce que l'argent dévoile sur les relations entre hommes et femmes. Jusqu'à présent, l'argent des hommes, hautement patriarcal, a toujours dit : «Tu as besoin de moi ; fais ce que je dis.» L'argent des femmes actives professionnellement rétorque soit «Je garde le silence, je t'obéirai encore», soit «Je n'ai pas besoin de toi» et «Tu ne devrais pas avoir besoin de moi.» Mais cette recherche met en évidence la nécessité de questionner la base culturelle de l'individualismé de marché, de fonder l'égalité des sexes sur une vision de communauté morale partagée, de sorte que l'argent puisse plus souvent dire, en toute honnêteté : «Voici mon présent pour nous tous.»
Séparer scrupuleusement dans son porte-monnaie son argent personnel de l'argent du couple, acheter une maison familiale avec deux hypothèques séparées ou vouloir contribuer autant que son mari au compte du ménage alors qu'on gagne moins que lui. Ces pratiques, pouvant a priori être considérées comme futiles, dérisoires, voire irrationnelles, et qui sont parfois dénigrées comme bassement calculatrices par les partenaires masculins, nous ...

ARGENT ; FEMME ; SALARIAT ; FAMILLE ; COUPLE ; EGALITE FEMME HOMME ; FEMINISME ; SOCIETE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; ECONOMIE ; CONSOMMATION ; FRANCE ; LIBERATION DES FEMMES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 200 p.
Cote : 214.1 FLA

Qu'est-ce qu'une femme seule ? S'inscrivant en faux contre les discours dominants, Erika Flahault propose une étude de la situation des femmes vivant seules, à travers l'examen de la place qui leur est accordée dans nos sociétés et à travers l'analyse sociologique de récits de vie. Elle montre que la solitude résidentielle constitue un mode de vie à part entière et procède d'un choix actif dans certains cas. Contre les visions réductrices qui associent trop souvent le fait de vivre seule à un manque ou à un échec, elle dégage les aspects constructifs de ces nouvelles formes de solitude au féminin.

-D'hier à aujourd'hui. Histoire et représentations des femmes seules - Habiter seule : l'aboutissement d'un long processus
-Le regard de la presse sur les femmes seules : un siècle entre misérabilisme et méconnaissance Histoires de vies, vies de femmes seules. - Des veuves éplorées aux apostates du conjugal - La difficulté à vivre des « femmes en manque » - Le cheminement des « femmes en marche » - La vie à soi des « apostates du conjugal »
Qu'est-ce qu'une femme seule ? S'inscrivant en faux contre les discours dominants, Erika Flahault propose une étude de la situation des femmes vivant seules, à travers l'examen de la place qui leur est accordée dans nos sociétés et à travers l'analyse sociologique de récits de vie. Elle montre que la solitude résidentielle constitue un mode de vie à part entière et procède d'un choix actif dans certains cas. Contre les visions réductrices qui ...

FEMME ; CONDITION FEMININE ; CELIBAT ; ISOLEMENT ; MERE CELIBATAIRE ; VEUVAGE ; HISTOIRE ; LIBERATION DES FEMMES ; LIBERATION SEXUELLE ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; FRANCE ; VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 315 p.
Cote : 211 CHA

Les femmes représentent moins de 15 % de l'ensemble des individus jugés au XIXe et au XXe siècle. Elles sont globalement moins sanctionnées. Dans les " canards sanglants " du début du XIXe siècle, puis dans la presse populaire, la criminalité féminine est liée au sexe : femmes avorteuses et avortées, femmes infanticides, femmes prostituées, femmes adultères, femmes auteurs ou victimes d'un crime passionnel. De leur côté, la criminologie naissante et les discours savants ne disent guère autre chose et proposent une lecture proche du " sens conmun," : la déviance et la criminalité féminine relèvent de l'intime et de la " nature des femmes ". L'activité des juridictions répressives, du tribunal de simple police à la cour d'assises, peut donner l'impression d'aller dans le même sens. Cet ouvrage se propose toutefois de mettre en évidence une déviance féminine plus diversifiée et délaissée par la recherche, évoquant le vol, l'escroquerie ou la sédition politique autant que les crimes de moeurs. La petite délinquance, souvent oubliée, côtoie les gestes les plus spectaculaires et plus connus. Surtout, l'accent est mis ici sur l'ambivalence des femmes, à la fois victimes et coupables ou coupables et victimes, devant la justice comme devant le jugement plus large de leurs contemporains ou de la postérité - pour les plus célèbres des " héroïnes de cour d'assises ". À travers des études qui se concentrent soit sur le processus judiciaire lui-même, soit sur sa médiatisation, ressort l'embarras que suscitent les femmes victimes ou déviantes, dans une période où la domination masculine pèse lourdement. Entre " éternelles coupables " et " éternelles victimes ", les femmes en justice n'ont pas fini d'interroger les normes sociales et les pratiques répressives.
Les femmes représentent moins de 15 % de l'ensemble des individus jugés au XIXe et au XXe siècle. Elles sont globalement moins sanctionnées. Dans les " canards sanglants " du début du XIXe siècle, puis dans la presse populaire, la criminalité féminine est liée au sexe : femmes avorteuses et avortées, femmes infanticides, femmes prostituées, femmes adultères, femmes auteurs ou victimes d'un crime passionnel. De leur côté, la criminologie ...

JUSTICE ; FEMME ; STATUT JURIDIQUE ; DROITS DES FEMMES ; PROCES ; CODE CIVIL ; CODE PENAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 224 P.
Cote : 100.5 DER

Les femmes ne feraient pas l'amour sans investir la relation, tandis que les hommes dissocieraient plus aisément sexe et sentiments. Ce serait là, affaire de " Nature ". Que dire alors des changements de comportement sexuels aux cours de ces dernières décennies ? Vaines tentatives d'émancipation de cette " Nature " dont la sexualité se ferait l'expression ? La sociologie oppose à cette lecture, une approche en termes de constructions sociales. La sexualité est une voie d'analyse du social. Dans un mode hétérosexuel, la sexualité peut alors être tenue pour lieu d'actualisation des rapports sociaux entre les sexes. La bonne distances entre les identités sexuées, l'être ensemble et séparés, qui se recomposent en contexte d'égalité, rendraient à nouveau inaperçu la " domination masculine ". L'auteure interroge la dynamique relationnelle de se " transformer pour mieux demeurer ". Quels " donnant donnant " peut-on conclure l'un avec l'autre ? Quels consentements s'y renouvellent ? Quelles ouvertures s'y jouent ? A quels arrangements peut on se faire soi même ? Que traduisent ces changements en forme " d'emprunt " ou de " révélation " ? Passer de la mécanique sexuelle à la sexualité relationnelle si l'on peut rester individualiste ? Garder le modèle de sexualité relationnelle si elle permet l'émancipation ? Des femmes et des hommes nous parlent ici, chacun dans sa logique narrative - logique de " carrière " ou de " situation " -, de la manière de devenir une femme, de devenir un homme dans et par la sexualité. Ainsi, Marie-Laure Déroff nous propose-t-elle une analyse des idéaux de la féminité et de la masculinité auxquels se réfère l'expression de la sexualité et en contrepartie les usages de la sexualité par lesquels se vit le sentiment d'être une femme, d'être un homme.
Les femmes ne feraient pas l'amour sans investir la relation, tandis que les hommes dissocieraient plus aisément sexe et sentiments. Ce serait là, affaire de " Nature ". Que dire alors des changements de comportement sexuels aux cours de ces dernières décennies ? Vaines tentatives d'émancipation de cette " Nature " dont la sexualité se ferait l'expression ? La sociologie oppose à cette lecture, une approche en termes de constructions sociales. ...

SEXUALITE ; HOMME ; FEMME ; GENRE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; SEXUALITE ; IDENTITÉ SEXUELLE ; SEXUALITE MASCULINE ; HETEROSEXUALITE ; ORIENTATION SEXUELLE ; HISTOIRE ; SEXE BIOLOGIQUE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; SOCIOLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 266 p.
Cote : 202 CHA

Ce livre met en lumière l'affaire Berger-Levrault, un épisode peu connu des années 1900 pendant lequel se sont affrontés le Syndicat des femmes typographes, lié à La Fronde, prestigieux journal féminin "entièrement dirigé, rédigé et composé par des femmes", et la puissante Fédération du livre. A l'occasion d'une grève des compositeurs dans les ateliers de la maison Berger-Levrault à Nancy, quelques femmes typographes, des typotes, viennent occuper des postes laissés vacants par les grévistes... L'étude de cette affaire permet de s'interroger sur la constitution des identités militantes et éclaire, depuis son intérieur, les complexités et les paradoxes du mouvement féministe en France à travers l'une de ses inspiratrices charismatiques: Marguerite Durand. Grâce au dépouillement de sources inédites et à la relecture des archives féministes et syndicales, ce récit livre un journal détaillé des différentes étapes de l'affaire Berger-Levrault et en restitue la diversité des significations.
Ce livre met en lumière l'affaire Berger-Levrault, un épisode peu connu des années 1900 pendant lequel se sont affrontés le Syndicat des femmes typographes, lié à La Fronde, prestigieux journal féminin "entièrement dirigé, rédigé et composé par des femmes", et la puissante Fédération du livre. A l'occasion d'une grève des compositeurs dans les ateliers de la maison Berger-Levrault à Nancy, quelques femmes typographes, des typotes, viennent ...

FEMINISME ; HISTOIRE ; PRESSE ; LUTTE FEMINISTE ; DROIT DE VOTE ; CONDITION FEMININE ; XXe SIECLE ; XIXe SIECLE ; SYNDICALISME ; MANIFESTATION ; ASSOCIATION ; SYNDICAT ; DROITS DES FEMMES ; EGALITE SALARIALE ; FRANCE ; LORRAINE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs

BARD Christine [5]

PERROT Michelle [5]

CHAUVAUD Frédéric [3]

FLAHAULT Erika [3]

AVRANE Colette [2]

BERGES Karine [2]

CLARK Linda [2]

FLAMANT Françoise [2]

GAUSSOT Ludovic [2]

GUICHARD-CLAUDIC Yvonne [2]

LE GOFF Jacques [2]

LEFORT Geneviève [2]

PAVARD Bibia [2]

AUGER Nathalie [1]

BACHMANN Laurence [1]

BANTIGNY Ludivine [1]

BARTHELEMY Pascale [1]

BERGERE Marc [1]

BERTOLDI Sylvain [1]

BINARD Florence [1]

BODIOU Lydie [1]

BOUGLE-MOALIC Anne-Sarah [1]

BUGNON Fanny [1]

BURGOS-VIGNA Diana [1]

CAMET Sylvie [1]

CAPDEVILA Luc [1]

CHAIGNAUD François [1]

CHAPERON Sylvie [1]

CIRSTOCEA Ioana [1]

collectif [1]

COQUERY-VIDROVITCH Catherine [1]

COSNIER Colette [1]

COUTELLE Catherine [1]

DAMIAN-GAILLARD Béatrice [1]

DANET Jean [1]

DAUPHIN Sandrine [1]

DEBEST Charlotte [1]

DEPOILLY Sevrine [1]

DEROFF Marie-Laure [1]

DULONG Delphine [1]

DUMONT Fabienne [1]

EMSELLEM Cécile [1]

FLECKINGER Hélène [1]

FRACCHIOLA Béatrice [1]

FRIEDMANN Isabelle [1]

FRISQUE Cégolène [1]

GALLOT Fanny [1]

GARCIA Anne-Laure [1]

GARCIA Céline [1]

GAUDRY Danièle [1]

GAUTIER Arlette [1]

GRIHOM Marie-José [1]

GUIENNE Véronique [1]

GUIONNET Christine [1]

GUYARD-NEDELEC Alexandrine [1]

HAMMOUCHE Abdelhafid [1]

HARDY Anne-Chantal [1]

HERMAN Elisa [1]

HIRIGOYEN Marie-France [1]

HOUEL Annick [1]

IFF Simone [1]

JACQUEMART Alban [1]

KERGOAT Danièle [1]

LACOMBE Delphine [1]

LACOUSSE Magali [1]

LAGRAVE Rose-Marie [1]

LAPORTE Jacques [1]

LAURANT Françoise [1]

LE BIHAN Blanche [1]

LE BODIC Cédric [1]

LE BOULANGER Isabelle [1]

LEFRANC Sandrine [1]

LUSSET ELISABETH [1]

MALANDAIN Gilles [1]

MARTEU Elisabeth [1]

MARTIN Claude [1]

MATHIEU Lilian [1]

MERCADER Patricia [1]

MICHELAT Guy [1]

MOÏSE Claudine [1]

MONQID Safaa [1]

MONTANARO Mara [1]

MORIN Edgar [1]

MOSSUZ-LAVAU Janine [1]

NAUDIER Delphine [1]

NAVARRE Maud [1]

NEVEU Catherine [1]

NEVEU Erik [1]

NEYRAND Gérard [1]

NOGUES Henry [1]

PAVILLARD Anne-Marie [1]

PETIT Jacques-Guy [1]

PICQ Françoise [1]

PIPON Colette [1]

ROCHEFORT Florence [1]

ROCHEX Jean-Yves [1]

ROGERS Rebecca [1]

ROMAIN Christina [1]

SAITTA Eugénie [1]

SCHIEB-BIENFAIT Nathalie [1]

SIMON Pierre [1]

J Plus

Descripteurs

FRANCE [27]

HISTOIRE [25]

FEMME [22]

FEMINISME [19]

GENRE [17]

LUTTE FEMINISTE [13]

XXe SIECLE [10]

DROITS DES FEMMES [7]

POLITIQUE [7]

SOCIETE [7]

CONDITION FEMININE [6]

RAPPORTS HOMME-FEMME [6]

TRAVAIL [6]

XIXe SIECLE [6]

EGALITE FEMME HOMME [5]

MOUVEMENTS DE LIBERATION DES FEMMES [5]

RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE [5]

SEXUALITE [5]

ANNÉES 70 [4]

ASPECT SOCIOLOGIQUE [4]

AVORTEMENT [4]

COUPLE [4]

EDUCATION [4]

ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE [4]

PRESSE [4]

SEXISME [4]

SYNDICALISME [4]

ANNÉES 20 [3]

ANNÉES 40 [3]

ANNEES 50 [3]

DROIT [3]

DROIT DE VOTE [3]

EGALITE SALARIALE [3]

FAMILLE [3]

HOMME [3]

JUSTICE [3]

LITTERATURE [3]

MATERNITE [3]

MERE CELIBATAIRE [3]

MÉTIER [3]

PARITE [3]

PLANNING FAMILIAL [3]

POLITIQUE FAMILIALE [3]

ROLE FEMININ-MASCULIN [3]

SOCIOLOGIE [3]

XXIe SIECLE [3]

ANNEES 30 [2]

ANNÉES 60 [2]

ART & CULTURE [2]

ASSOCIATION [2]

AUTEUR DE VIOLENCES [2]

BRETAGNE [2]

CATHOLICISME [2]

CONTRACEPTION [2]

CRECHE [2]

DROIT DU TRAVAIL [2]

ECONOMIE [2]

ENQUETE [2]

ENSEIGNEMENT [2]

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE [2]

ENTREPRISE [2]

FEMME POLITIQUE [2]

FORMATION [2]

LANGAGE [2]

LEGALISATION [2]

LEGISLATION [2]

LIBERATION DES FEMMES [2]

MARIAGE [2]

MEDECIN [2]

MILITANTISME [2]

MIXITE [2]

MLAC [2]

MOUVEMENT DE FEMMES [2]

ORIENTATION SCOLAIRE [2]

PETITE ENFANCE [2]

POLITIQUE PUBLIQUE [2]

POLITIQUE SOCIALE [2]

SCIENCE HUMAINE [2]

SEXE BIOLOGIQUE [2]

SYNDICAT [2]

TEMOIGNAGE [2]

VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE [2]

VIOLENCE CONJUGALE [2]

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES [2]

ACCÈS AUX ORIGINES [1]

ACCOUCHEMENT SOUS X [1]

AFRIQUE [1]

AIDE SOCIALE [1]

ALGERIE [1]

ALLAITEMENT [1]

ALLEMAGNE [1]

ALTERMONDIALISME [1]

AMERIQUE DU SUD [1]

ANNÉES 80 [1]

ANTIFÉMINISME [1]

APPARENCE [1]

ARGENT [1]

ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE [1]

ASPECT ETHNOLOGIQUE [1]

ASPECT PHILOSOPHIQUE [1]

ASSISTANTE MATERNELLE [1]

J Plus

0
Z