m

Documents  Santé en action (La) - INPES | enregistrements trouvés : 69

O

-A +A

P Q

UV

P 114 ; Santé de l'homme - CFES

Institut national de prévention et d'éducation pour la santé INPES
42 bd de la libération
93203 Saint Denis cedex
France

01 49 33 22 22

Anciennement La santé de L'homme, changement de nom en mars 2013


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 287 - p. 17-27
Cote : P 114

EDUCATION A LA SEXUALITE ; SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 346 - p. 13-14
Cote : P 114

Actualité de la campagne contraception.

CONTRACEPTION ; INFORMATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 356 - p. 7-33
Cote : P 114

Est-il opportun de parler d’éducation à la sexualité plutôt que d’information sexuelle ? Est- ce un hasard si les débats sur la place respective et légitime des parents et des professionnels sont vifs face aux messages transmis aux adolescents sur les risques encourus lors de la vie affective et sexuelle ? Pourquoi et comment intervenir en tant que professionnel, à la fois dans un espace public et dans le domaine de l’intimité d’autrui ? Quelles sont les représentations repérables du côté des jeunes et des adultes, en matière de sexualité ? Est-il possible de concevoir des actions sur la vie affective et sexuelle des plus jeunes sans les réduire à des informations de type biomédical et sans limiter les questions d’identité sexuelle à des seules catégories de pathologies ? Voici, en substance, quelques-unes des questions que nous nous sommes posées au fil de ce dossier, et autant de problématiques qui, en raison de la complexité des débats qu’elles suscitent, ne trouveront pas nécessairement des réponses toutes faites.
Sommaire du dossier :
Sexualité : de la construction identitaire des jeunes à leurs représentation / Patrick Pelège
Les jeunes et leurs comportements / Patrick Pelège
L'éducation sexuelle : une mission nouvelle pour l'école / Chantal Picod
L'adolescence : un passage "difficile et risqué" / Sylvie Boutin-Chatouillot
Éducation à la sexualité : une animation en classe de 4e / Josette morand, Claude Rozier
Lyon : la santé scolaire dresse le bilan de dix années d'" éducation à la vie " / Marie--françoise Sommer-Peytavin
Les centres de planification et d'éducation familiale jouent la carte de la polyvalence / Entretien avec Nicole Herny
Les adolescents psychotiques ont aussi besoin d'une éducation affective et sexuelle / Corine Ottenheim
Pour une éducation sexuelle des personnes handicapées / Entretien avec Bernadette Soulier
L'invention homosexuelle / Association Contact
Est-il opportun de parler d’éducation à la sexualité plutôt que d’information sexuelle ? Est- ce un hasard si les débats sur la place respective et légitime des parents et des professionnels sont vifs face aux messages transmis aux adolescents sur les risques encourus lors de la vie affective et sexuelle ? Pourquoi et comment intervenir en tant que professionnel, à la fois dans un espace public et dans le domaine de l’intimité d’autrui ? Quelles ...

EDUCATION A LA SEXUALITE ; REPRESENTATION ; COLLEGE ; ANIMATION EN EDUCATION À LA SEXUALITE ; EDUCATION À LA VIE ; HANDICAP ; HOMOSEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 382 - p. 20-22
Cote : P 114

Aller au devant des femmes, en particulier celles se trouvant dans une situation de précarité, exclues des réseaux de prévention pour parler cancer et dépistage. C'est la démarche mise en place par la Ville de Brest. 3000 femmes ont dans les quartiers participé à ces rencontres d'information visant une approche plus globale de promotion de la santé : prévention des cancers , mais aussi contraception, relations hommes-femmes, isolement...

SANTE ; FEMME ; PREVENTION ; CANCER ; CONTRACEPTION ; VIH/ SIDA ; PRECARITE ; FINISTÈRE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; GYNECOLOGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 382 - p. 41-48
Cote : P 114

On dénombre chaque année environ 10 000 grossesse chez les filles de moins de 18 ans , dont 6 500 mènent à une IVG. Plusieurs professionnels et spécialistes de la question répondent : le professeur Alvin, pédiatre, Maïté Albagly, Secrétaire Générale du MFPF, Cécile fournier, chargée de recherche à l'INPES, Pauline Savoye, écoutante au fil Santé Jeunes.

Travailler sur les déterminants personnels et familiaux

GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; ADOLESCENTE ; PREVENTION ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 382 - p. 41-48
Cote : P 114

Un recours accru à la la pilule du lendemain.
Plus d'une femme sur 10 dit y avoir eu recours, le plus souvent suite à un problème de préservatif( 32,5%) , un problème de pilule (24,9%) ou un rapport non protégé (21,8%) . pour 7,5% des femmes, le recours à la contraception d'urgence n'a pas suffi à éviter une grossesse.

SANTE ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; PREVENTION ; STRUCTURE DE SOINS ; INFORMATION ; SANTE MENTALE ; PILULE DU LENDEMAIN ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 382 - p. 43
Cote : P 114

Le centre de planning de paris accueille chaque année plus de 12 000 personnes. Plutôt des femmes, de plus en plus accompagnées, plutôt des jeunes de 15 à 25 ans. Les conseillères y soulignent à quel point en 2006 le déficit d'éducation à la sexualité reste criant et les idées fausses continuent de circuler.
Interview de M. Albagly : Faire réfléchir les adolescents sur les stéréotypes masculin/féminin".

Travailler sur les déterminants personnels et familiaux
Le centre de planning de paris accueille chaque année plus de 12 000 personnes. Plutôt des femmes, de plus en plus accompagnées, plutôt des jeunes de 15 à 25 ans. Les conseillères y soulignent à quel point en 2006 le déficit d'éducation à la sexualité reste criant et les idées fausses continuent de circuler.
Interview de M. Albagly : Faire réfléchir les adolescents sur les stéréotypes masculin/féminin".

Travailler sur les déterminants ...

GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; ADOLESCENTE ; PREVENTION ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; CONSEILLER-E CONJUGAL-E ET FAMILIAL-E ; AVORTEMENT ; ENTRETIEN COLLECTIF ; ENTRETIEN PRE-IVG ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; PLANNING FAMILIAL ; JEUNE FEMME ; FEMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 382 - p. 45-46
Cote : P 114

La sexualité ey en particulier la contraception sont les thèmes les plus souvent abordés par les adolescents qui appellent le service téléphonique Fil Santé Jeunes.

ADOLESCENTE ; ADOLESCENT ; ADOLESCENCE ; JEUNE HOMME ; JEUNE FEMME ; PREVENTION ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; SEXUALITE ; AVORTEMENT ; CONTRACEPTION ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; COMPORTEMENT À RISQUE ; CORPS ; FEMME ; INFORMATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 384 - p. 26-28
Cote : P 114

L'éducation est un travail sur la construction individuelle et sociale de la personne, sa relation aux autres. Parler de sexualité avec les adolescents sans faire irruption dans leur intimité, est difficile mais nécessaire pour inciter à la reflexion sur les représentations.

EDUCATION A LA SEXUALITE ; ADOLESCENCE ; EDUCATEUR ; ANIMATION EN EDUCATION À LA SEXUALITE ; RELATION AMOUREUSE ; FRANCE ; SUISSE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 389 - p. 21-22
Cote : P 114

Dans la région de Carpentras, éducateurs et enseignants mettent en oeuvre depuis 2005, un programme d'éducation pour la santé et de prévention des violences sexuelles, en travaillant sur les relations garçons/filles. Des conteurs interviennent dans les établissements scolaires et d'autres structures, comme les missions locales, puis les enseignants amènent les jeunes à réfléchir collectivement et à s'exprimer sur la relation à l'autre. Un programme initié par le comité départemental d'éducation à la santé.
Dans la région de Carpentras, éducateurs et enseignants mettent en oeuvre depuis 2005, un programme d'éducation pour la santé et de prévention des violences sexuelles, en travaillant sur les relations garçons/filles. Des conteurs interviennent dans les établissements scolaires et d'autres structures, comme les missions locales, puis les enseignants amènent les jeunes à réfléchir collectivement et à s'exprimer sur la relation à l'autre. Un ...

EDUCATION A LA SEXUALITE ; PROGRAMME D'ACTION ; VAUCLUSE ; PREVENTION ; SEXISME ; VIOLENCE SEXUELLE ; RELATION AMOUREUSE ; ADOLESCENCE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 389 - P. 21-22
Cote : P 114

Dans la région de Carpentras, éducateurs et enseignants mettent en oeuvre depuis 2005 le programme d'éducation à la santé et de prévention des violences sexuelles en travaillant sur les relations garçons-filles. Des conteurs interviennent dans les établlissements scolaires et d'autres structures, comme les missions locales, puis les enseignants amènent les jeunes à réfléchir collectivement et à s'exprimer sur la relation à l'autre. Un programme initié par le comité départemntal d'éducation pour la santé.
Dans la région de Carpentras, éducateurs et enseignants mettent en oeuvre depuis 2005 le programme d'éducation à la santé et de prévention des violences sexuelles en travaillant sur les relations garçons-filles. Des conteurs interviennent dans les établlissements scolaires et d'autres structures, comme les missions locales, puis les enseignants amènent les jeunes à réfléchir collectivement et à s'exprimer sur la relation à l'autre. Un programme ...

EDUCATION A LA SEXUALITE ; PREVENTION ; VIOLENCE SEXUELLE ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; ADOLESCENCE ; ANIMATION EN EDUCATION À LA SEXUALITE ; TECHNIQUE D'ANIMATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 389 - p. 24-30
Cote : P 114

Il faudrait des générations pour modifier les rapports sociaux fondés sur la domination de l'homme sur la femme, qui nourrit les actes de violence. Violences conjugales, mutilations sexuelles, prostitution, violences homophobes sont culturrellemennt ancrées. mais les représentations et les pratiques évoluent. Les experts qui ont travaillé sur la thématique "Genre et violence" proposent de placer les personnes victimes de violence au coeur du système de soin, de sensibiliser et surtout des professionnels de santé, de soutenir encore davantage encore les associations, qui font un travail irremplaçable de proximité. Ils citent des initiatives exemplaires prises à Clermont Ferrand, Toulouse, Bordeaux et le Pas de Calais.
Il faudrait des générations pour modifier les rapports sociaux fondés sur la domination de l'homme sur la femme, qui nourrit les actes de violence. Violences conjugales, mutilations sexuelles, prostitution, violences homophobes sont culturrellemennt ancrées. mais les représentations et les pratiques évoluent. Les experts qui ont travaillé sur la thématique "Genre et violence" proposent de placer les personnes victimes de violence au coeur du ...

PREVENTION ; VIOLENCE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; ASPECT SOCIO-CULTUREL ; GENRE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; ASSOCIATION ; PROFESSIONNEL DE LA PRÉVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 389 - p. 29-30
Cote : P 114

Il faudrait des générations pour modifier les rapports sociaux fondés sur la domination de l'homme sur la femme, qui nourrit les actes de violence. Violences conjugales, mutilations sexuelles, prostitution, violences homophobes sont culturrellemennt ancrées. mais les représentations et les pratiques évoluent. Les experts qui ont travaillé sur la thématique "Genre et violence" proposent de placer les personnes victimes de violence au coeur du système de soin, de sensibiliser et surtout des professionnels de santé, de soutenir encore davantage encore les associations, qui font un travail irremplaçable de proximité. Ils citent des initiatives exemplaires prises à Clermont Ferrand, Toulouse, Bordeaux et le Pas de Calais.
Il faudrait des générations pour modifier les rapports sociaux fondés sur la domination de l'homme sur la femme, qui nourrit les actes de violence. Violences conjugales, mutilations sexuelles, prostitution, violences homophobes sont culturrellemennt ancrées. mais les représentations et les pratiques évoluent. Les experts qui ont travaillé sur la thématique "Genre et violence" proposent de placer les personnes victimes de violence au coeur du ...

PREVENTION ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; MUTILATION SEXUELLE ; EXCISION ; ASSOCIATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 390 - p. 17-21
Cote : P 114

Sur quels fondements et référents historiques évaluer une action d'éducation pour al santé ? Chantal Vandoorne analyse la spécificité de l'éducation à la santé, impossible à évaluer à partir d'indicateurs épidémiologiques, comme la mortalité. elle souligne à quel point la modification d'une attitude, l'enrichissement d'une représentation, l'évolution d'un comportement, d'une attitude sont le fruit de multiples facteurs. Autre difficulté à prendre en compte : il faut raisonner dans la durée, l'acte éducatif peut n'avoir aucune conséquence à court terme mais être capitalisé pour produire un changement plus tard.
Sur quels fondements et référents historiques évaluer une action d'éducation pour al santé ? Chantal Vandoorne analyse la spécificité de l'éducation à la santé, impossible à évaluer à partir d'indicateurs épidémiologiques, comme la mortalité. elle souligne à quel point la modification d'une attitude, l'enrichissement d'une représentation, l'évolution d'un comportement, d'une attitude sont le fruit de multiples facteurs. Autre difficulté à ...

PREVENTION ; SANTE ; PROGRAMME DE PREVENTION ; EVALUATION ; PROFESSIONNEL DE LA PRÉVENTION ; EDUCATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 384 - p. 19-23
Cote : P 114

Philippe Jeammet, psychiatre, président de l'école des parents et des éducateurs Ile- de-France était le "grand témoin" des journées de la prévention. Il suit des adolescents depuis près de quarante ans. Voici une synthèse de son intervention. Pour lui, il faut reprendre la prévention, qui doit être parentale, adulte et sociale en même temps. S'ils ne se nourrissent pas auprès des adultes, les "jeunes se dévalorisent, ne peuvent plus s'arc-bouter contre les autres un peu comme une maison qui n'aurait plus d'intérieur. Ces jeunes qui vont mal s'étayent dans l'opposition, avec le sentiment qu'il n'y a rien de solide à l'intérieur.

Croyance en la possibilité d'aimer et d'être aimé, l'estime de soi trouve ses racines dans la petite enfance et se façonne en fonction de l'environnement familial, social et des conditions de vie . Promouvoir la santé des adolescents passe par l'instauration d'un dialogue ouvrant la prise en charge, la création de situations où les jeunes se sentent appréciés et compétents.
Philippe Jeammet, psychiatre, président de l'école des parents et des éducateurs Ile- de-France était le "grand témoin" des journées de la prévention. Il suit des adolescents depuis près de quarante ans. Voici une synthèse de son intervention. Pour lui, il faut reprendre la prévention, qui doit être parentale, adulte et sociale en même temps. S'ils ne se nourrissent pas auprès des adultes, les "jeunes se dévalorisent, ne peuvent plus s'...

PREVENTION ; ADOLESCENCE ; SANTE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; EDUCATION ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE ; ESTIME DE SOI ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 392 - p. 34-35
Cote : P 114

Quelle est la place des associations de migrants d'Afrique subsaharienne dans la prévention ? Catherine Chardin travaille avec ces associations depuis 10 ans, elle dresse un historique de leur action spécifique et sans équivalent sur la prévention du sida. Elle plaide pour un engagement renforcé des pouvoirs publics auprès des associations qui doivent garder leur taille humaine pour préserver leur capacité d'action.

MIGRATION ; ASSOCIATION ; PREVENTION ; VIH/ SIDA ; PROGRAMME DE PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 392 - p. 42-43
Cote : P 114

Une équipe de chercheurs - sociologues et anthropologue - s'est placée à l'écoute de 40 SDF pour mieux cerner leurs conditions de vie affective et sexuelle. Le résultat de leur enquête bouleverse les idées reçues, souligne l'importance du déficit de l'estime de soi dans le désir, la capacité à aimer ou de se faire aimer. Parmi les recommandations formulées : améliorer l'estime de soi, l'accompagnement, la prévention et sensibiliser els travailleurs sociaux.
Une équipe de chercheurs - sociologues et anthropologue - s'est placée à l'écoute de 40 SDF pour mieux cerner leurs conditions de vie affective et sexuelle. Le résultat de leur enquête bouleverse les idées reçues, souligne l'importance du déficit de l'estime de soi dans le désir, la capacité à aimer ou de se faire aimer. Parmi les recommandations formulées : améliorer l'estime de soi, l'accompagnement, la prévention et sensibiliser els ...

PRECARITE ; ASSOCIATION ; PREVENTION ; VIH/ SIDA ; SEXUALITE ; FEMME ; HOMME ; VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE ; RELATION AMOUREUSE ; ACCOMPAGNEMENT ; ESTIME DE SOI ; TRAVAILLEUR SOCIAL ; FRANCE ; SEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 393 - p. 6-7
Cote : P 114

A Chalon-sur-Saône, le centre communal d'action sociale et la municipalité ont mis en place un collectif réunissant 18 associations pour développer les actions d'éducation à la santé et la prévention du sifa. Trente lycées ont été formés à la prévention et officient comme "jeunes relais" dans les lycées, encadrés apr els enseignants et le personnel de santé scolaire.

PREVENTION ; VIH/ SIDA ; ANIMATION EN EDUCATION À LA SEXUALITE ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; LYCEE ; BOURGOGNE ; ASSOCIATION ; ACTION SOCIALE ; PROGRAMME DE PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 393 - p. 8-12
Cote : P 114

L'INPES a réalisé une enquête sur les connaissances, attittudes, croyances et comportements des populations africaines face au VIH/sida. Objectif : améliorer la prévention en direction des populations. L'enquête prend acte des avancées réalisées et conclut à la nécessité de renforcer les actions en direction des personnes à faible niveau d'études, des femmes et des personnes en situation de précarité.

PREVENTION ; VIH/ SIDA ; ILE-DE-FRANCE ; MIGRATION ; PERSONNE D'ORIGINE AFRICAINE ; PERSONNE ISSUE DE L'IMMIGRATION ; COMPORTEMENT SEXUEL ; FRANCE

... Lire [+]

Z