m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  Karthala | enregistrements trouvés : 10

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 517 p.
Cote : 523 RAK

Etude sur la diversité du comportement sexuel dans la région de l'Imerina, les hautes terres centrales malgaches, et la difficulté d'intervention des techniciens sociaux notamment en matière de lutte contre les infections sexuellement transmissibles face aux non-dits qui caractérisent la population malgache.

SEXUALITE ; MADAGASCAR ; SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 248 p.
Cote : 213 ANT

L'atelier méditerranéen Lieu d'échanges et de conflits, de circulation et de confrontation des hommes, des biens, des savoir-faire, des langues et des idées, la Méditerranée invite à la comparaison des espaces, des temps, des pratiques. Son histoire, faite d'expériences à mettre au jour, incite à mesurer échecs et succès et à apprécier la part de la réalité, de l'utopie, du désenchantement et des anticipations fondatrices. Juives et musulmanes Genre et religion en négociation Cet ouvrage, issu d'une recherche originale, présente une approche comparative, qui reste encore peu étudiée, sur les pratiques religieuses contemporaines des femmes juives et musulmanes. Chaque chapitre, rédigé « à quatre mains » par un(e) spécialiste du judaïsme et l'autre de l'islam, met en lumière convergences et divergences dans une analyse croisée de thématiques communes ayant trait au féminin. Les textes posent les questions de l'accès des femmes juives et musulmanes à l'espace du culte (mosquée, synagogue) et aux textes religieux (Torah, Coran, Talmud, Hadith), à leur étude et à leur interprétation, donnant lieu à de nouvelles exégèses féminines et à l'émergence de nouvelles fonctions religieuses (imams musulmanes, femmes-rabbins et autres rôles rituels) ; les débats sur le droit de la famille (mariage et divorce) et les stratégies de contournement de certaines normes ; les problématiques liées à la sexualité, la pureté, l'homosexualité féminine, l'avortement et la reproduction médicalement assistée, dans les textes sacrés et les pratiques des femmes dans l'islam et le judaïsme aujourd'hui.
L'atelier méditerranéen Lieu d'échanges et de conflits, de circulation et de confrontation des hommes, des biens, des savoir-faire, des langues et des idées, la Méditerranée invite à la comparaison des espaces, des temps, des pratiques. Son histoire, faite d'expériences à mettre au jour, incite à mesurer échecs et succès et à apprécier la part de la réalité, de l'utopie, du désenchantement et des anticipations fondatrices. Juives et musulmanes ...

ISLAM ; JUDAISME ; FEMME ; GENRE ; AVORTEMENT ; HOMOSEXUALITE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Mannick. GOURE Claude | Karthala 1980

Ouvrage

- 164 p.
Cote : 250 MAN

Une femme, "une diseuse de la race des grands de chanson..." en quête de féminitude comme on est en quête d'humanité.

FEMME ; CREATION ARTISTIQUE ; MUSIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : 108 QUE

Revue. Le traitement de l’homosexualité et de la diversité de genre en Afrique est aujourd’hui l’objet d’une attention soutenue. Rares sont pourtant les travaux qui permettent de penser au-delà des réactions inspirées par les manifestations d’«homophobie» les plus spectaculaires. Après avoir été longtemps considérée comme un continent exclusivement hétérosexuel, l’Afrique doit-elle être perçue comme uniformément et par essence «homophobe» ? Ce dossier propose d’éclairer certains cas précis de discours hostiles ou de défense des minorités sexuelles, en restituant leur complexité et leur singularité. Bien souvent, les positions de condamnation apparaissent comme un instrument mis au service d’objectifs qui dépassent la seule hostilité à l’homosexualité ou à la diversité de genre. Mais en même temps, elles alimentent les mobilisations collectives qui contribuent à la politisation et à l’entrée dans l’espace public de la question homosexuelle et transgenre.
Revue. Le traitement de l’homosexualité et de la diversité de genre en Afrique est aujourd’hui l’objet d’une attention soutenue. Rares sont pourtant les travaux qui permettent de penser au-delà des réactions inspirées par les manifestations d’«homophobie» les plus spectaculaires. Après avoir été longtemps considérée comme un continent exclusivement hétérosexuel, l’Afrique doit-elle être perçue comme uniformément et par essence «homophobe» ? Ce ...

HOMOSEXUALITE ; TRANSGENRE ; AFRIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 680 p.
Cote : 201 SOW

Pour les Africaines originaires d'un continent riche de langues, la question du langage se situe à plusieurs niveaux. Tout d'abord, comment toucher, en Afrique, les femmes (la majorité) qui n'utilisent pas ou peu une langue européenne ? Comment, dans une perspective féministe, apprendre les unes des autres, discuter, élaborer et échanger des messages sur les questions qui affectent nos vies quotidiennes ? Comment créer les concepts et méthodes dans les langues africaines afin d'analyser et rendre compte du vécu des femmes et de leurs stratégies ? Comment créer des concepts et un langage féministes communs qui transcendent les diversités linguistiques et culturelles, en tant que locutrices du mandingue, du yoruba, du xhosa, du amharique, de l'arabe, du chinois, du français ou de l'anglais (Fatou Sow). La coexistence du masculin et du féminin en l'universel est l'incarnation de l'égalité naturelle, une égalité par nature, une égalité en dignité qui récuse que la femme soit perçue comme un bien, comme un moyen (Aminata Diaw). On pose trop souvent, en effet, la domination des hommes sur les femmes comme une donnée anthropologique universelle. Il apparaît au contraire qu'il convient d'historiciser cette perspective en prenant en compte la multiplicité des types de patriarcat et les crises que ceux-ci peuvent traverser : les rapports de domination sont faits de tensions, de lutte, de résistance et de compromis. Il faut également la sociologiser en l'inscrivant dans la complexité des rapports de hiérarchie, de soumission, de dépendance et d'exploitation qui lient les groupes humains, et enfin, de ce qui s'est joué et se joue encore entre le Nord et le Sud depuis les entreprises coloniales (Sonia Dayan Herzbrun). Comme " gardiennes de la maison ", les femmes emploient, à divers niveaux, différentes tactiques et stratégies pour contester les rapports de pouvoir qui existent, pour créer leur propre espace et pour développer leurs intérêts (Parvin Ghorayshi). Il faut que la loi enregistre qu'une femme, ça peut dire " je ", mais, précisément, c'est sans doute dans la phrase " un enfant, si je veux, quand je veux " que le " je " d'une femme s'entend de la manière la plus audible qui soit (M. B. Tahon).
Pour les Africaines originaires d'un continent riche de langues, la question du langage se situe à plusieurs niveaux. Tout d'abord, comment toucher, en Afrique, les femmes (la majorité) qui n'utilisent pas ou peu une langue européenne ? Comment, dans une perspective féministe, apprendre les unes des autres, discuter, élaborer et échanger des messages sur les questions qui affectent nos vies quotidiennes ? Comment créer les concepts et méthodes ...

FEMME ; FEMINISME ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; CREATION ARTISTIQUE ; LITTERATURE ; GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; CONDITION FEMININE ; POLITIQUE ; DROITS DES FEMMES ; FRANCOPHONIE ; BURKINA FASO ; CAMEROUN ; AFRIQUE ; ETATS-UNIS ; MONDE ARABE ; PARITE ; CANADA ; SENEGAL ; EXCISION ; QUEBEC ; FRANCE ; BENIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 162 p.
Cote : 134 SEV

L'encyclique Humanae vitae, publiée par Paul VI à la fin de juillet 1968, fut un des deux événements majeurs d'un été marqué aussi par l'invasion soviétique de la Tchécoslovaquie. Humanae vitae serait-elle, pour l'Eglise catholique, une intervention aussi catastrophique que celle, pour le bloc de l'Est, des troupes russes à Prague ? On sait que cette encyclique a provoqué la désertion de l'Eglise par nombre de catholiques, en particulier de femmes et parfois même aussi de prêtres. On sait moins qu'elle a été suivie par les déclarations des épiscopats du monde entier, certains interprétant Humanae vitae pour en atténuer la portée. Pour le magistère romain, l'encyclique a déclenché une contestation sans précédent, mais il en a fait ensuite le point de départ d'une reconquête de son autorité sur l'Eglise toute entière. En imposant Humanae vitae, Paul VI puis Jean-Paul II ont entrepris de mettre au pas les épiscopats comme les théologiens. Mais ils n'ont fait qu'accentuer le fossé qui sépare l'Eglise de la société moderne. On s'aperçoit, finalement, que cette encyclique ne représente pas seulement la réaffirmation de la morale sexuelle traditionnelle, mais aussi la fin de la très courte période d'ouverture au monde, initiée par Jean XXIII et poursuivie par le Concile Vatican II. Décidément, le sexe ne cesse de constituer un terrain majeur de l'affirmation catholique traditionnelle.
L'encyclique Humanae vitae, publiée par Paul VI à la fin de juillet 1968, fut un des deux événements majeurs d'un été marqué aussi par l'invasion soviétique de la Tchécoslovaquie. Humanae vitae serait-elle, pour l'Eglise catholique, une intervention aussi catastrophique que celle, pour le bloc de l'Est, des troupes russes à Prague ? On sait que cette encyclique a provoqué la désertion de l'Eglise par nombre de catholiques, en particulier de ...

CONTRACEPTION ; EGLISE CATHOLIQUE ; HISTOIRE ; ANNÉES 60 ; CONDITION FEMININE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 230 p.
Cote : 226 CAH

Les pratiques d'accouchement et d'abandon secrets ont pris, en France, des formes différentes, de la Révolution à nos jours. Quand la Revolution (1793) voulait plutôt mettre la femme au secret pour la protéger de la vindicte sociale et préserver son lien à l'enfant, la Troisième République façonna très nettement la mise au secret de l'enfant abandonné par ia rupture totale de la filiation. Plus tard, l'accouchement « sous X» (1941) conditionna l'octroi de la confidentialité protectrice pour la femme en détresse à l'abandon anonyme de son enfant. A partir des années soixante, l'accouchement « sous X » sembla la manière la plus pratique pour permettre des adoptins plénières fondées sur le mensonge et le mimétisme de la filiation biologique, au mépris des droits de l'enfant et de la mère naturelle. Pourtant, depuis 1978, la tendance au "secret bourgeois" a été battue en brèche. Pour la première fois, la loi de Segolène Royal (2002) a partiellement remis en cause la culture du secret . En février 2003, la Cour européenne des droits de l'homme a approuvé la législation française maintenant la possibilité le l'anonymat, Au côtés des familles recomposées ou de l' homoparentalité la question de l'accouchement «sous X » participe désormais a la problématique relative à l'évolution de la parentalité.
Les pratiques d'accouchement et d'abandon secrets ont pris, en France, des formes différentes, de la Révolution à nos jours. Quand la Revolution (1793) voulait plutôt mettre la femme au secret pour la protéger de la vindicte sociale et préserver son lien à l'enfant, la Troisième République façonna très nettement la mise au secret de l'enfant abandonné par ia rupture totale de la filiation. Plus tard, l'accouchement « sous X» (1941) conditionna ...

ACCOUCHEMENT SOUS X ; FRANCE ; FILIATION ; ADOPTION ; ASSOCIATION ; HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 403 p.
Cote : 210.2 BAR

Dans un pays aussi fortement contrasté que le Cameroun, parler de la condition féminine peut paraître une gageure. Audelà des différences d'organisation sociale -confédérations de villages, chefferies, royaumes - ce travail collectif parvient pourtant à montrer comment les multiples rôles assignés à la femme en font une charnière entre mondes parfois opposés. Femmes mythique ou femme-chef, mère ou fille, épouse ou soeur, belle-mère ou bru, la femme, on l'oublie souvent, peut être tout cela à la fois, estompant alors l'image de l'opprimée. Etrangère dans le lignage de son mari ou séductrice au gynécée royal, la femme, malgré un statut inférieur, capte progressivement sa part de pouvoir, individuellement, par son action et par les enfants qu'elle met au monde, collectivement, au sein d'associations féminines redoutées des hommes. La mobilité liée au mariage virilocal l'a obligée à développer son sens de l'adaptation ; il se révèle fondamental dans la vie actuelle, génératrice de bouleversements. Ainsi la voit-on aujourd'hui exercer des activités auparavant réservées aux hommes. Une image éclatée de la femme pourrait opposer à la mère tranquille, soumise à son mari comme le souhaite le conservatisme masculin, l'épouse rebelle en quête de ses droits et de ses libertés. La guerre des sexes serait alors inévitable. Pourtant - les pages de cet ouvrage le font apparaître - entre moitié féminine et moitié masculine de la société camerounaise les lieux de convergence ne manquent pas.
Dans un pays aussi fortement contrasté que le Cameroun, parler de la condition féminine peut paraître une gageure. Audelà des différences d'organisation sociale -confédérations de villages, chefferies, royaumes - ce travail collectif parvient pourtant à montrer comment les multiples rôles assignés à la femme en font une charnière entre mondes parfois opposés. Femmes mythique ou femme-chef, mère ou fille, épouse ou soeur, belle-mère ou bru, la ...

CAMEROUN ; CONDITION FEMININE ; AFRIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 316 P.
Cote : 205 BIS

L'une des originalités de cet ouvrage est d'offrir au public francophone une pensée féministe critique, encore peu connue en France, des institutions internationales (Nations Unies, Banque mondiale, Fonds monétaire international) et de la dangereuse récupération des pauvres et des femmes à laquelle elles se livrent. Quels que soient leur faiblesse et leur dénuement, tous devraient devenir des consommateurs et tous les moyens, parés de l'infinie bonne conscience du capitalisme, sont bons pour arriver à ce résultat convoité. Dégradante convoitise qui se cache, trop souvent avec l'aide des Nations Unies, sous le vocable de l'aide au « développement ». C'est là un des redoutables aspects de la mondialisation; il réside dans un paradoxe tout aussi redoutable la prolifération d'un discours multiforme mais univoque, diffusé sans répit selon de multiples modalités de communication, ce qui efface son sens et le lisse jusqu'à le rendre translucide. Autosatisfaction sémantique ; mithridatisation par la monotonie. D'autres contributions montrent en contrepoint l'inscription factuelle des dénonciations générales. Les exemples fournis auraient pu être plus nombreux mais il nous a semblé suffisant de marquer quelques liens parmi d'autres.
L'une des originalités de cet ouvrage est d'offrir au public francophone une pensée féministe critique, encore peu connue en France, des institutions internationales (Nations Unies, Banque mondiale, Fonds monétaire international) et de la dangereuse récupération des pauvres et des femmes à laquelle elles se livrent. Quels que soient leur faiblesse et leur dénuement, tous devraient devenir des consommateurs et tous les moyens, parés de l'infinie ...

FEMINISME ; MONDIALISATION ; FRANCE

... Lire [+]

Z