m

Documents  GENRE | enregistrements trouvés : 1 225

O

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n.p.
Cote : J 415 VAL

Le carnaval approche et les enfants choisissent leur déguisement. Nino veut se déguiser en reine, mais quand on est un petit garçon, cela ne se fait pas. Pourtant, il n'en démord pas.

GENRE ; GARCON

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n.p.
Cote : J 415

Deux enfants, un garçon et une fille, jouent au jeu de l'identité et interrogent la question du genre.

GENRE ; FILLE ; GARCON ; RELATIONS FILLES-GARCONS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 604 p.
Cote : 133 VEN w

Les usages contraceptifs en France et en Angleterre se distinguent fortement du point de vue du recours aux méthodes masculines : la vasectomie et le préservatif sont utilisés par la moitié des usager.e.s outre-Manche et par seulement 15% des personnes en France. À partir des années 1960, la médicalisation de la contraception est allée de pair avec sa féminisation, mais les modèles contraceptifs de chaque pays semblent ainsi accorder une place différente à la prise en charge masculine des responsabilités en matière de régulation de la fécondité. Pour comprendre comment ces modèles plus ou moins sexués sont socialement construits, cette thèse compare les contextes institutionnels de la prescription contraceptive qui contribuent à définir le champ des possibles et du souhaitable pour les usager.e.s. Outre une analyse comparative historique et institutionnelle approfondie, ce travail s'appuie sur 33 entretiens semi-directifs avec les professionnel.le.s de santé dans les deux pays afin d‘éclairer les logiques qui structurent leurs pratiques et participent à la définition des normes contraceptives. Cette analyse comparative met en évidence l‘impact de traditions politiques contrastées en matière de régulation des naissances : l‘héritage de l‘eugénisme britannique est plus favorable au recours à des méthodes contraceptives définitives que le natalisme français. Par ailleurs, les systèmes de santé français et britannique se distinguent par leur degré d‘encadrement de la formation et des pratiques médicales. En France, la faiblesse de cet encadrement autorise une grande diversité de pratiques en matière contraceptive, et notamment une approche paternaliste du choix contraceptif et l‘expression de réticences professionnelles genrées vis-à-vis des méthodes de contraception masculines. En Angleterre, la régulation publique de la formation et des pratiques tend à standardiser les approches professionnelles du choix contraceptif, et laisse une place plus importante aux préférences des usager.e.s
Les usages contraceptifs en France et en Angleterre se distinguent fortement du point de vue du recours aux méthodes masculines : la vasectomie et le préservatif sont utilisés par la moitié des usager.e.s outre-Manche et par seulement 15% des personnes en France. À partir des années 1960, la médicalisation de la contraception est allée de pair avec sa féminisation, mais les modèles contraceptifs de chaque pays semblent ainsi accorder une place ...

CONTRACEPTION MASCULINE ; GENRE ; ANGLETERRE ; FRANCE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 47 - 297 p.
Cote : p 244

Les émotions sont souvent considérées comme un puissant marqueur de genre, jouant un rôle central dans les délimitations culturelles et sociales du masculin et du féminin, les hommes étant considérés comme plus rationnels et maîtrisant mieux leurs émotions que les femmes. Ce stéréotype mérite d’être dépassé en le confrontant à des représentations et à des pratiques bien plus complexes, en refusant d’opposer raison et émotion, en dénaturalisant les émotions et en déconstruisant les stéréotypes de genre. Nous menant de l’Antiquité gréco-romaine au Soudan contemporain en passant par le Moyen Âge, la Révolution française ou la Grande Guerre, ce numéro de Clio se propose donc de revisiter l’articulation entre émotion et différence des sexes en historicisant ces concepts, en identifiant socialement les acteurs, en étant très attentif au contexte documentaire, en prenant en compte l’ensemble des émotions et en interrogeant simultanément le masculin et le féminin. Il permet finalement d’observer ce que le genre fait aux émotions et ce que les émotions font au genre.
Les émotions sont souvent considérées comme un puissant marqueur de genre, jouant un rôle central dans les délimitations culturelles et sociales du masculin et du féminin, les hommes étant considérés comme plus rationnels et maîtrisant mieux leurs émotions que les femmes. Ce stéréotype mérite d’être dépassé en le confrontant à des représentations et à des pratiques bien plus complexes, en refusant d’opposer raison et émotion, en dénaturalisant ...

GENRE ; EMOTION ; HISTOIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

La marche genrée. | Edition personnelle 2018

Matériel pédagogique

y


Cote : M 0180 EGA w

Les démarches et attitudes qu'on adopte influencent notre mental et notre perception.

STÉRÉOTYPE ; GENRE ; EGALITE FEMME HOMME ; ESPACE PUBLIC ; TECHNIQUE D'ANIMATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : M 0179 EGA w

Une animation qui permet de mettre en lumière les stéréotypes de genre dans notre société et de les déconstruire.

EGALITE FEMME HOMME ; STÉRÉOTYPE ; GENRE ; TECHNIQUE D'ANIMATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- pp. 17-164
Cote : 205 AUX

Dossier thématique proposant un éclairage multi-situé du point de vue des individus, des acteurs collectifs, des contextes (politiques,géographiques, migratoires) et des disciplines (géographie, sociologie, anthropologie, linguistique), en optant pour une lecture à l'intersection des catégories de genre, de "race" et de classe.Les articles réunis font parler l'intersectionnalité par les migrations, les sexualités et les frontières qui se reconstruisent dans divers espaces étudiés dans le cadre de ce dossier.
Dossier thématique proposant un éclairage multi-situé du point de vue des individus, des acteurs collectifs, des contextes (politiques,géographiques, migratoires) et des disciplines (géographie, sociologie, anthropologie, linguistique), en optant pour une lecture à l'intersection des catégories de genre, de "race" et de classe.Les articles réunis font parler l'intersectionnalité par les migrations, les sexualités et les frontières qui se ...

GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; SEXUALITE ; MIGRATION ; MARIAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 120 BOU w

Sommaire du numéro (Vol. 3, No 1 (2018))
Présentation du numéro / Sylvain Bourdon et Madeleine Gauthier
Perspectives théoriques pour une définition des études sur le genre, les sexualités et les normativités / Gabrielle Richard
GRIS-Montréal, témoin et acteur de l’évolution des attitudes des élèves du secondaire envers la diversité sexuelle / Olivier Vallerand, Sylvie Marcotte, Kévin Lavoie, Amélie Charbonneau et Marie Houzeau
Humiliation, responsabilisation et moralisation dans les discours sur le partage d’images intimes chez les jeunes / Élisabeth Mercier
Les initiations sexuelles de jeunes Dakarois : mises en scène viriles et hiérarchies masculines / Nicolas Faynot
Jeunes femmes de la rue et féminités marginalisées. Que nous révèlent les récits des principales intéressées ? / Catherine Flynn, Mélissa Cribb et Dominique Damant
Normes sociales, sexuelles et genrées des jeunes détenus en France au moment de leur passage à l’âge adulte / Yaëlle Amsellem-Mainguy, Benoît Coquard et Arthur Vuattoux
Sommaire du numéro (Vol. 3, No 1 (2018))
Présentation du numéro / Sylvain Bourdon et Madeleine Gauthier
Perspectives théoriques pour une définition des études sur le genre, les sexualités et les normativités / Gabrielle Richard
GRIS-Montréal, témoin et acteur de l’évolution des attitudes des élèves du secondaire envers la diversité sexuelle / Olivier Vallerand, Sylvie Marcotte, Kévin Lavoie, Amélie Charbonneau et Marie Houzeau
Humiliation, ...

GENRE ; SEXUALITE ; NORME ; ADOLESCENCE ; JEUNE ADULTE ; INTERNET

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 51 p.
Cote : 120 ERO

Dialogue n° 170 - Eros et logos. Education et sexualité
La sexualité, dans tous ses états et dimensions, intéresse l'éducation nouvelle. Les discours produits posent des questions socialement vives, enjeux de batailles politiques. Centrées essentiellement sur le champ scolaire, les contributions à ce numéro s'organisent autour de trois grandes thématiques :
- L'éducation à la sexualité. Ses différents aspects : biologique, affectif, social, sont à construire avec les élèves.
- La jouissance d'apprendre. Le désir de savoir se noue dans la continuité entre curiosité intellectuelle et curiosité sexuelle. En tant qu'émotion, la sexualité occupe une grande place dans les processus d'apprentissage et de création.
- Les questions de genre. Le genre qui se construit dès la maternelle. Le genre qui informe la langue, son orthographe et sa grammaire.
Chaque fois, ce qui intéresse, c'est recentrer la réflexion sur la question politique, sur sexualité et position de pouvoir. La sexualité, l'amour, sont des pratiques socialement construites. Il s'agit alors d'éduquer à un rapport au monde, émancipateur.
Dialogue n° 170 - Eros et logos. Education et sexualité
La sexualité, dans tous ses états et dimensions, intéresse l'éducation nouvelle. Les discours produits posent des questions socialement vives, enjeux de batailles politiques. Centrées essentiellement sur le champ scolaire, les contributions à ce numéro s'organisent autour de trois grandes thématiques :
- L'éducation à la sexualité. Ses différents aspects : biologique, affectif, social, ...

EDUCATION A LA SEXUALITE ; INFIRMIERE SCOLAIRE ; ADOLESCENCE ; SYSTEME SCOLAIRE ; GENRE ; LITTERATURE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 18 p.

Présentation d'Alice Romerio à l'occasion de la session de novembre 2018 du séminaire de l'EHESS "Genre, féminismes et mobilisations collectives. Traverser les vagues. Continuités, héritages, rupture". Son document présente des documents extraits de nos archives.

HISTOIRE ; PLANNING FAMILIAL ; ANNÉES 70 ; GENRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 1098 - 6 p.
Cote : P 221 w

D’après le Baromètre de la DREES, en 2016, six Français sur dix trouvent la durée des congés de maternité et de paternité suffisante. Les 18-24 ans souhaitent pour 63 % d’entre eux un allongement du congé de paternité. C’est deux fois plus que pour le congé de maternité. Au sein des couples, vouloir allonger le congé de paternité est associé à une implication plus importante du père dans les tâches familiales. Dans la pratique, la quasi-totalité des mères en emploi ou au chômage prennent leur congé de maternité et, en 2013, sept pères éligibles sur dix ont eu recours à leur congé de paternité. Le recours à ce congé est aussi plus fréquent dans les familles où les rôles des femmes et des hommes sont les moins différenciés. Quand les deux parents travaillent, les hommes ayant le plus souvent recours au congé de paternité sont ceux du secteur public. Ils sont aussi les plus impliqués dans les tâches familiales. À l’inverse, quand la mère n’a jamais travaillé, les pères prennent moins souvent leur congé de paternité et s’impliquent moins dans les tâches familiales. Les parents non salariés sont ceux qui prennent le moins leur congé de paternité et de maternité. Parmi eux, seulement trois pères sur dix ont pris leur congé de paternité et six mères sur dix leur congé de maternité.
D’après le Baromètre de la DREES, en 2016, six Français sur dix trouvent la durée des congés de maternité et de paternité suffisante. Les 18-24 ans souhaitent pour 63 % d’entre eux un allongement du congé de paternité. C’est deux fois plus que pour le congé de maternité. Au sein des couples, vouloir allonger le congé de paternité est associé à une implication plus importante du père dans les tâches familiales. Dans la pratique, la quasi-totalité ...

CONGÉ DE MATERNITÉ ; CONGE DE PATERNITÉ ; OPINION ; FRANCE ; GENRE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; PARENTALITE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 134 p.
Cote : 216 BOU

Le Haut Conseil à l’Egalité publie son 1er état des lieux du sexisme en France (Rapport n°2018-01-07 STER 038, publié le 17 janvier 2019), conformément à la mission confiée par la loi relative à l’égalité et la citoyenneté du 27 janvier 2017. Ce rapport a pu néanmoins bénéficier des contributions de l’ONDRP, du CREDOC et de la DREES. Le sexisme est une idéologie qui repose, d’une part, sur le postulat de l’infériorité des femmes par rapport aux hommes, et d’autre part, c’est un ensemble de manifestations, des plus anodines en apparence aux plus graves (remarques, représentations stéréotypées, sur-occupation de l’espace… jusqu’à entrave à l’avortement, viols, meurtres…).
Le Haut Conseil à l’Egalité publie son 1er état des lieux du sexisme en France (Rapport n°2018-01-07 STER 038, publié le 17 janvier 2019), conformément à la mission confiée par la loi relative à l’égalité et la citoyenneté du 27 janvier 2017. Ce rapport a pu néanmoins bénéficier des contributions de l’ONDRP, du CREDOC et de la DREES. Le sexisme est une idéologie qui repose, d’une part, sur le postulat de l’infériorité des femmes par rapport aux ...

SEXISME ; ETAT DES LIEUX ; FRANCE ; LEGISLATION ; GENRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : M 0174 EGA w

A travers un jeu célèbre, réfléchir aux inégalités fille/garçon dans le sport et les jeux.

RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; GENRE ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; JEU

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 467 p.
Cote : 210.2 GOM

Face aux changements politiques (colonisation, décolonisation, autoritarismes et démocratisation), socioéconomiques (libéralisation, mondialisation des échanges, flexibilité et précarisation de l’emploi, bouleversements au sein de la famille) et religieux (montée de la piété, médiatisation du religieux, émergence de nouvelles autorités) en Afrique, les femmes ont inlassablement et profondément posé leur marque.
Quatre parties:
Femmes et politique: militantisme et engagement au XXe siècle.
Femmes et normes sociales: expériences, nouvelles voies revendicatrices et leurs limites.
Femmes, rapports de genre et religions: vers une émancipation progressive?
Itinéraires et expériences de femmes dans les réseaux transnationaux et migratoires.
Face aux changements politiques (colonisation, décolonisation, autoritarismes et démocratisation), socioéconomiques (libéralisation, mondialisation des échanges, flexibilité et précarisation de l’emploi, bouleversements au sein de la famille) et religieux (montée de la piété, médiatisation du religieux, émergence de nouvelles autorités) en Afrique, les femmes ont inlassablement et profondément posé leur marque.
Quatre parties:
Femmes et ...

AFRIQUE ; HISTOIRE ; LUTTE FEMINISTE ; GENRE ; SENEGAL ; MALI ; BURKINA FASO ; NIGERIA ; ERYTHREE ; RWANDA ; GUINEE ; OUGANDA ; NIGER ; EMPOWERMENT ; MIGRATION ; ANGOLA ; POLITIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Qu'est-ce que le genre? | Edition personnelle 2018

Matériel pédagogique

y


Cote : M 0173 EGA w

A travers une mise en commun des connaissances de chacun.e, tenter d'apporter une réponse à la question courte mais complexe : "Qu'est-ce que le genre?".

GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 26 - n° 53 - Entier
Cote : P 270 w

Les préoccupations causées par le manque de respect et la maltraitance que les femmes connaissent lorsqu’elles accouchent dans un centre de santé sont devenues essentielles dans le discours sur la santé maternelle. C’est une violation des droits fondamentaux des femmes et peut être considéré comme une conséquence du peu de cas que font les structures sociales, économiques et politiques plus larges de la vie des femmes. Les inégalités sexospécifiques systémiques rendent les femmes excessivement vulnérables aux abus, exprimés comme une normalisation de la maltraitance dans la société. Les institutions de santé reflètent et renforcent les processus sociaux dominants et une normalisation de soins non bienveillants est symptomatique d’une culture institutionnelle des soins qui est devenue déshumanisée. Les prestataires de santé peuvent agir de manière irrespectueuse parce qu’ils sont placés dans une position de pouvoir, exerçant une autorité sur leurs patients. Néanmoins, ils sont eux-mêmes aussi les victimes des défis continuels du système de santé et des mauvaises conditions de travail.
Les préoccupations causées par le manque de respect et la maltraitance que les femmes connaissent lorsqu’elles accouchent dans un centre de santé sont devenues essentielles dans le discours sur la santé maternelle. C’est une violation des droits fondamentaux des femmes et peut être considéré comme une conséquence du peu de cas que font les structures sociales, économiques et politiques plus larges de la vie des femmes. Les inégalités s...

ACCOUCHEMENT ; VIOLENCE OBSTETRICALE ; INDE ; KENYA ; GHANA ; BRESIL ; STRUCTURE DE SOINS ; GENRE ; SANTE DES FEMMES ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 348 p.
Cote : 140 MAT w

Bien qu’il soit une donnée structurelle des trajectoires reproductives des femmes, une pratique aujourd’hui sans risque pour leur santé et un acte ordinaire lorsqu’on le défait de la charge morale qui lui est associé, l’IVG continue d’être l’objet d’un ensemble de représentations sociales stigmatisantes. Aussi, l’analyse des expériences des femmes rend compte de l’ensemble des éléments qui teintent le vécu d’une ou de plusieurs interruptions de grossesse. Si la décision d’avorter est une évidence pour l’ensemble des femmes, lorsqu’elles sont impliquées dans des activités concurrentes (études, carrière ou élevage et allaitement d’un enfant en bas âge), elle peut devenir plus difficile lorsqu’elle correspond au refus de leur partenaire d’investir un projet parental qu’elles portent seules. Enfin, la mise en perspective des modalités de la prise en charge énoncée par les femmes à Paris et à Montréal, révèle les nombreux obstacles qui peuvent rendre cet épisode plus compliqué voire douloureux, témoignant des réticences dans ces deux sociétés à penser cette pratique comme un acte ordinaire de planification des naissances relevant principalement du champ de la santé.
Bien qu’il soit une donnée structurelle des trajectoires reproductives des femmes, une pratique aujourd’hui sans risque pour leur santé et un acte ordinaire lorsqu’on le défait de la charge morale qui lui est associé, l’IVG continue d’être l’objet d’un ensemble de représentations sociales stigmatisantes. Aussi, l’analyse des expériences des femmes rend compte de l’ensemble des éléments qui teintent le vécu d’une ou de plusieurs interruptions de ...

AVORTEMENT ; FRANCE ; QUEBEC ; COMPARAISON ; GENRE ; HISTOIRE ; LEGISLATION ; LUTTE FEMINISTE ; PLANNING FAMILIAL ; CONTRACEPTION ; ASPECT SOCIOLOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 495 p.
Cote : 120 DEV

Parce qu’elle indique l’expression socialement acceptable de la sexualité, l’éducation à la sexualité diffusée par une société reflète ses représentations et ses choix en matière d’organisation sociale de la sexualité. L’objet de cette thèse est d’analyser dans une perspective socio-historique (du début du XXe siècle à aujourd’hui) et socio-culturelle franco-suédoise, les méthodes et théories d’éducation à la sexualité, afin d’y discerner les conceptions du genre et des sexualités qu’elles véhiculent.
Parce qu’elle indique l’expression socialement acceptable de la sexualité, l’éducation à la sexualité diffusée par une société reflète ses représentations et ses choix en matière d’organisation sociale de la sexualité. L’objet de cette thèse est d’analyser dans une perspective socio-historique (du début du XXe siècle à aujourd’hui) et socio-culturelle franco-suédoise, les méthodes et théories d’éducation à la sexualité, afin d’y discerner les ...

EDUCATION A LA SEXUALITE ; SUEDE ; FRANCE ; PEDAGOGIE ; GENRE ; HETERONORMATIVITE ; SEXUALITE ; INCLUSION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 66 p.
Cote : 205 OUR

Premier numéro papier de la revue du webzine féministe éLes ourses à plumes"

GENRE ; FEMME ; NON DESIR D'ENFANT ; EGALITE FEMME HOMME ; HANDICAP ; CORPS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 158 p.
Cote : 250 ADL

«On ne naît pas artiste mais on le devient. Du plus loin qu'on s'en souvienne, l'histoire de l'art a été pensée, écrite, publiée, transmise par des hommes. Et quand on est née femme, être artiste, le prouver, y avoir accès, produire, montrer, continuer à le demeurer est un combat permanent, dangereux, épuisant physiquement, intellectuellement et psychiquement. Le temps semble aujourd'hui propice pour revisiter et regarder autrement les créations de celles qui ont eu le courage de défier les règles pour assouvir leur vocation.» Laure Adler.
«On ne naît pas artiste mais on le devient. Du plus loin qu'on s'en souvienne, l'histoire de l'art a été pensée, écrite, publiée, transmise par des hommes. Et quand on est née femme, être artiste, le prouver, y avoir accès, produire, montrer, continuer à le demeurer est un combat permanent, dangereux, épuisant physiquement, intellectuellement et psychiquement. Le temps semble aujourd'hui propice pour revisiter et regarder autrement les créations ...

ART & CULTURE ; FEMME POLITIQUE ; HISTOIRE ; GENRE ; PEINTURE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs

collectif [23]

VIDAL Catherine [15]

BOZON Michel [12]

HEINEN Jacqueline [10]

KERGOAT Danièle [10]

BUTLER Judith [9]

FALQUET Jules [9]

FAVIER Carine [9]

HERITIER Françoise [9]

WELZER-LANG Daniel [9]

CROMER Sylvie [8]

FASSIN Eric [8]

FRAISSE Genevieve [8]

MOSSUZ-LAVAU Janine [8]

ROCHEFORT Florence [8]

ZANCARINI-FOURNEL Michelle [8]

BAJOS Nathalie [7]

BARD Christine [7]

GODELIER Maurice [7]

MAQUESTIAU Pascale [7]

PERROT Michelle [7]

BERENI Laure [6]

BOURCIER Marie-Hélène [6]

DAUPHIN Sandrine [6]

DELPHY Christine [6]

DURU-BELLAT Marie [6]

LAUFER Jacqueline [6]

MARUANI Margaret [6]

MENNESSON Christine [6]

MOLINIER Pascale [6]

PANNATIER Gaël [6]

ROGERS Rebecca [6]

TRIPIER Pierre [6]

AMSELLEM- MAINGUY Yaëlle [5]

BOUSQUET Danièle [5]

CLAIR Isabelle [5]

COLLIN Françoise [5]

DORLIN Elsa [5]

FERRAND Michèle [5]

FOUGEYROLLAS-SCHWEBEL Dominique [5]

GALLOT Fanny [5]

GASPARD Françoise [5]

JONAS Irène [5]

LOWY Ilana [5]

MALBOIS Fabienne [5]

PENA VALDIVIA DE LA Marcella [5]

PFEFFERKORN Roland [5]

ROUX Patricia [5]

SELLIER Geneviève [5]

THEBAUD Françoise [5]

VERSCHUUR Christine [5]

VIGARELLO Georges [5]

ALESSANDRIN Arnaud [4]

BERTAUX-WIAME Isabelle [4]

CHAPONNIERE Martine [4]

CRESSON Geneviève [4]

DEJOURS Christophe [4]

DELAHAIE Carine [4]

DRION Claudine [4]

DUNEZAT Xavier [4]

ESPINEIRA Karine [4]

FLAHAULT Erika [4]

GARDEY Delphine [4]

HAMEL Christelle [4]

HIRATA Helena [4]

JASPARD Maryse [4]

KRAUS Cynthia [4]

LETABLIER Marie-Thérèse [4]

LOCOH Thérèse [4]

LOISEAU Dominique [4]

MASSON Sabine [4]

MATHIEU Lilian [4]

MESSANT Françoise [4]

MESSING Karen [4]

NAUDIER Delphine [4]

PERRIN Céline [4]

REYSOO Fenneke [4]

RIOT-SARCEY Michèle [4]

SCOTT Joan WALLACH [4]

SINGLY François de [4]

STEINBERG Sylvie [4]

THÉRY Irène [4]

TURIN Adela [4]

VARIKAS Eleni [4]

VUATTOUX Arthur [4]

ANDRO Armelle [3]

ARMENGAUD Françoise [3]

AUSLANDER Léora [3]

BATEMAN Simone [3]

BELTZER Nathalie [3]

BESSIN Marc [3]

BOURDIEU Pierre [3]

BRUGEILLES Carole [3]

CANTAIS Claire [3]

CASCALES Béatrice [3]

CASSAGNES-BROUQUET Sophie [3]

CHARLIER Sophie [3]

CHAUVIN Sébastien [3]

CHETCUTI Natacha [3]

COLLET Margaux [3]

CORBIN Alain [3]

J Plus

Descripteurs

GENRE [1225]

FRANCE [528]

FEMME [313]

EGALITE FEMME HOMME [299]

FEMINISME [232]

SEXUALITE [187]

HISTOIRE [166]

RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE [164]

SEXISME [158]

ROLE FEMININ-MASCULIN [130]

STÉRÉOTYPE [110]

TRAVAIL [107]

RAPPORTS HOMME-FEMME [106]

EDUCATION [102]

ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE [86]

IDENTITÉ SEXUELLE [84]

RELATIONS FILLES-GARCONS [82]

HOMME [81]

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES [80]

OUTIL PEDAGOGIQUE [74]

CORPS [73]

CONDITION FEMININE [72]

HOMOSEXUALITE [68]

ENFANT [66]

LUTTE FEMINISTE [65]

EDUCATION A LA SEXUALITE [64]

POLITIQUE [64]

PREVENTION [63]

ADOLESCENCE [60]

TRANSGENRE [56]

FAMILLE [54]

IMAGE DES FEMMES [54]

SOCIETE [54]

PETITE ENFANCE [52]

PLANNING FAMILIAL [49]

DROITS DES FEMMES [48]

ASPECT SOCIOLOGIQUE [47]

SOCIOLOGIE [47]

MIXITE [46]

TRAVAIL DOMESTIQUE [43]

PATRIARCAT [42]

COUPLE [41]

RECHERCHE SCIENTIFIQUE [41]

REPRESENTATION [41]

VIH/ SIDA [41]

FILLE [40]

MONDE [40]

PROSTITUTION [40]

EUROPE [38]

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE [38]

CONDITION MASCULINE [37]

MARIAGE [37]

VIOLENCE [37]

CONTRACEPTION [36]

SANTE [36]

MÉTIER [35]

DISCRIMINATION [34]

AVORTEMENT [33]

IMAGE DU CORPS [33]

LANGAGE [33]

ETATS-UNIS [32]

LITTERATURE POUR ENFANT [32]

MATERNITE [32]

SPORT [31]

VIOLENCE SEXUELLE [31]

ORIENTATION SEXUELLE [30]

POUVOIR [30]

SANTE DES FEMMES [30]

SCIENCE HUMAINE [30]

SEXE BIOLOGIQUE [30]

VIOLENCE CONJUGALE [30]

FORMATION [29]

MEDIA [28]

MILITANTISME [28]

ORIENTATION SCOLAIRE [28]

PARENTALITE [28]

PARITE [28]

PATERNITE [28]

GARCON [27]

STATISTIQUE [27]

EDUCATION PARENTALE [26]

HOMOSEXUALITE FEMININE [25]

LEGISLATION [25]

LITTERATURE [25]

ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE [24]

ENQUETE [24]

RELIGION [24]

BIOLOGIE [23]

ECOLE PRIMAIRE [23]

PORNOGRAPHIE [23]

ANTHROPOLOGIE [22]

JEUNESSE [22]

ART & CULTURE [21]

DROIT [21]

TEMOIGNAGE [21]

AFRIQUE [20]

EGALITE SALARIALE [20]

FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION [20]

PLAISIR SEXUEL [20]

XXe SIECLE [20]

ASSOCIATION [19]

J Plus

0
Z