m

Documents  MORTALITE | enregistrements trouvés : 65

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 244 - p. 26-28
Cote : P 3

NAISSANCE ; GROSSESSE ; MORTALITE MATERNELLE ; MORTALITE ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 474 - p. 9-11
Cote : P 67

Il est habituel de considérer le deuil comme la réaction affective à la perte d'une personne aimée. D'une manière impérative le deuil exige que l'on se sépare de l'objet, qui n'est plus. La fonction du deuil est de travailler à ce retrait des investissements hors de l'objet'. Le travail psychique que la mort du foetus impose à la femme qui le portait réclame du temps et nécessite un accompagnement.

FOETUS ; MORTALITE ; DIAGNOSTIC PRENATAL ; FRANCE ; ACCOMPAGNEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 276 - p. 14-15
Cote : P 7

La perte d'un enfant en cours de grossesse ou au moment de l'accouchement est une grandre souffrance pour les parents. Cette douleur, longtemps niée par les équipes médicales, commence à être prise en compte dans les maternités.

MORTALITE ; PERINATALITE ; FEMME ; PSYCHOLOGIE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 513 - 4 p.
Cote : P 25

Le nombre d'interruptions volontaires de grossesse dans le monde n'a que peu diminué et la moitié se font toujours dans l'illégalité. Pourtant le nombre de décès faisant suite à un avortement a diminué de façon sensible au cours des deux dernières décennies. Faisant le point sur l'avortement non sécurisé dans le monde, Clémentine Rossier nous explique les raisons de ce paradoxe.

AVORTEMENT CLANDESTIN ; MORTALITE ; FEMME ; MONDE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 412 - 4
Cote : P 25

L'avortement n'est qu'un ultime recours en cas d'échec de contraception. Lorsque la loi Veil libéralisant l'avortement en France a été votée il y a 30 ans, on s'attendait à ce que sa fréquence diminue avec la diffusion de la contraception moderne. Les grossesses non prévues ont bien diminué, mais le nombre d'avortements n'a pas baissé. Comme nous l'expliquent Nathalie Bajos et ses collègues. les femmes recourent plus souvent à IVG en cas de grossesse non prévue.
L'avortement n'est qu'un ultime recours en cas d'échec de contraception. Lorsque la loi Veil libéralisant l'avortement en France a été votée il y a 30 ans, on s'attendait à ce que sa fréquence diminue avec la diffusion de la contraception moderne. Les grossesses non prévues ont bien diminué, mais le nombre d'avortements n'a pas baissé. Comme nous l'expliquent Nathalie Bajos et ses collègues. les femmes recourent plus souvent à IVG en cas de ...

STATISTIQUE ; MONDE ; GROUPE DE POPULATION ; DEMOGRAPHIE ; NATALITE ; MORTALITE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 410 - entier
Cote : P 25

L

STATISTIQUE ; FRANCE ; ENQUETE ; DEMOGRAPHIE ; NATALITE ; MORTALITE ; FRANCE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 463 - 4 p.
Cote : P 25

La mortalité des enfants a beacoup baissé sur la planète, sept nouveaux-nés sur cent mourant avant d'atteindre leur cinquième anniversaire, alors que c'était le cas de quarante à cinquante d'entre eux autrefois.

ENFANT ; MORTALITE ; MORTALITE INFANTILE ; MONDE ; AFRIQUE SUBSAHARIENNE ; SENEGAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 27 - 244 pages
Cote : P 195

En 2001, il n'existait pas de données sur la mortalité en rapport avec le virus du VHC et du VHB en France métropolitaine. Le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès a initié une étude à partir des certificats de décès avec enquête complémentaire auprès des médecins certificateurs et retour au dossier médical du cas.

HEPATITE B ; HÉPATITE C ; MORTALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 3 - p. 503-564
Cote : P 18

Les effets sur la mortalité de quelques maux contemporains: sida, hépatite, alcool et tabac.Le sida entre dans une nouvelle phase, caractérisée par une mortalité relativement faible et sur tout indirecte, peu réductible, et une population vivant avec le VIH ou le sida toujours élevée, dans la quelle le groupe des individus contaminés par rapports hétérosexuels est le plus exposé. Le recul de l'incidence des hépatites B et C et l'arrivée de nouvelles thérapies efficaces laissent présager une évolution favorable dans quelques années, comme auparavant pour le sida.
La mortalité d'origine alcoolique, qui continue de décliner, n'est pas encore touchée en 1997 par l'arrêt de la chute de la consommation d'alcool. Une modeste baisse de la mortalite tabagique masculine s'est manifestée en 1994, puis en 1997, et se poursuivra jusqu'en 2005 ou 2010. En revanche, la montée de la mortalité tabagique féminine semble irrépressible. La hausse de l'espérance de vie des femmes ralentit, et il pourrait en être de même pour les hommes, en raison du fléchissement du recul des maladies cardiovasculaires. La progression est également menacée pour les hommes par l'arrêt de la chute des consommations d'alcool (depuis 1993) et de tabac (depuis 1998). La chute de la consommation d'alcool aura duré 24ans, de 1969 à 1992 ,et celle du tabac,qui est plutôt masculine, 6ans, de 1992 à 1997.
Dans l'immédiat, l'espérance de vie des femmes est la plus menacée, mais une éventuelle remontée de la consommation de tabac et l'arrêt du déclin de la consommation d'alcool, s'il se prolongeait, pourraient détériorer la situation des hommes.
Les effets sur la mortalité de quelques maux contemporains: sida, hépatite, alcool et tabac.Le sida entre dans une nouvelle phase, caractérisée par une mortalité relativement faible et sur tout indirecte, peu réductible, et une population vivant avec le VIH ou le sida toujours élevée, dans la quelle le groupe des individus contaminés par rapports hétérosexuels est le plus exposé. Le recul de l'incidence des hépatites B et C et l'arrivée de ...

MORTALITE ; VIH/ SIDA ; ALCOOL ; HÉPATITE ; TABAC ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 3 - pp 53-60
Cote : P 372

FECONDITE ; MORTALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 14
Cote : P 195

La mortalité par Sida diminue en France Après la faible diminution observée en 1995, on enregistre une baisse importante en 1996. L'objectif de cette étude est de présenter les tendances évolutives de la mortalité par Sida depuis l'enregistrement des premiers décès (1983) jusqu'en 1996. Les caractéristiques socio-démographiques des sujets décédés en 1996 seront étudiées précisément. Une comparaison entre les années 1995 et 1996 est réalisée afin d'identifier les sous-groupes de populations les plus concernés par la forte baisse de la mortalité.
La mortalité par Sida diminue en France Après la faible diminution observée en 1995, on enregistre une baisse importante en 1996. L'objectif de cette étude est de présenter les tendances évolutives de la mortalité par Sida depuis l'enregistrement des premiers décès (1983) jusqu'en 1996. Les caractéristiques socio-démographiques des sujets décédés en 1996 seront étudiées précisément. Une comparaison entre les années 1995 et 1996 est réalisée afin ...

VIH/ SIDA ; MORTALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 3 - pp. 423-486
Cote : P 18

Au premier janvier 2016, la France comptait 66,6 millions d’habitants (dont 64,5 millions en France métropolitaine), soit un accroissement annuel de 3,7 ‰. La fécondité est passée de 1,98 enfant par femme à 1,93. Cette baisse est observée notamment chez les femmes jeunes. Le flux de titres de séjour délivrés, proche de 200 000 pour l’année 2014, est en légère augmentation, représentant 0,3 % de la population. Plus de la moitié des titres délivrés concernent des femmes. Le nombre de mariages (pour les couples de sexe différent et pour les couples de même sexe) est en légère baisse. Les officialisations d’union sont plus fréquemment des pacs pour les couples de sexe différent et plus fréquemment des mariages pour les couples de même sexe. Le nombre de divorces diminue, tout comme l’indice conjoncturel de divortialité ; moins d’enfants mineurs sont concernés par un divorce. Le nombre de décès en 2015 a augmenté par rapport et 2014, notamment du fait d’une mortalité saisonnière plus importante. En raison de ce pic de mortalité, l’espérance de vie a reculé de manière significative : 0,3 an pour les hommes et de 0,4 an pour les femmes.
Au premier janvier 2016, la France comptait 66,6 millions d’habitants (dont 64,5 millions en France métropolitaine), soit un accroissement annuel de 3,7 ‰. La fécondité est passée de 1,98 enfant par femme à 1,93. Cette baisse est observée notamment chez les femmes jeunes. Le flux de titres de séjour délivrés, proche de 200 000 pour l’année 2014, est en légère augmentation, représentant 0,3 % de la population. Plus de la moitié des titres ...

DEMOGRAPHIE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; FECONDITE ; MORTALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 554 - 8 p.
Cote : P 25 w

Les femmes sont majoritaires parmi la population infectée par le virus du sida en Afrique subsaharienne, et pourtant elles vivent plus longtemps que les hommes et l’écart d’espérance
de vie avec eux s’est même creusé ces dernières années. Les auteurs nous expliquent les raisons de ce paradoxe.
Les femmes représentent 59 % des personnes infectées par le virus du sida en Afrique subsaharienne, mais 47 % des décès adultes liés au VIH. Pour bien comprendre leur surreprésentation dans la population séropositive, il faut considérer les différences entre hommes et femmes dans trois domaines : l’exposition au risque d’infection, la susceptibilité à l’infection, et la survie après l’infection. L’avantage féminin en matière d’espérance de vie, qui s’était réduit jusqu’au début des années 2000 suite à l’épidémie de sida, se creuse à nouveau depuis la généralisation des traitements.
Les femmes sont majoritaires parmi la population infectée par le virus du sida en Afrique subsaharienne, et pourtant elles vivent plus longtemps que les hommes et l’écart d’espérance
de vie avec eux s’est même creusé ces dernières années. Les auteurs nous expliquent les raisons de ce paradoxe.
Les femmes représentent 59 % des personnes infectées par le virus du sida en Afrique subsaharienne, mais 47 % des décès adultes liés au VIH. Pour bien ...

VIH/ SIDA ; AFRIQUE ; EGALITE FEMME HOMME ; MORTALITE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 44 - n° 2 - pp 37-42
Cote : P 372

Variation des caractéristiques sociales et culturelles affectant la structure démographique de l'Etat des Punjab en Inde.

INDE ; DEMOGRAPHIE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; FECONDITE ; MORTALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 45-46 - p. 433-459
Cote : P 195

Ce numéro thématique du BEH offre un éventail particulièrement riche des problématiques actuelles de l’infection par le VIH en France. Quelque soit son engagement personnel dans la lutte contre le sida, le lecteur - associatif, soignant, épidémiologiste, décideur politique - lira ici avec grand intérêt l’état des lieux de l’épidémie en France, ses tendances sur les dernières années, les nouveaux modes d’expression de la maladie et découvrira les résultats d’une première évaluation de l’usage dans notre pays des tests sérologiques dits " rapides " pour le diagnostic de l’infection VIH, pierre angulaire de la prise en charge des patients.
Ce numéro thématique du BEH offre un éventail particulièrement riche des problématiques actuelles de l’infection par le VIH en France. Quelque soit son engagement personnel dans la lutte contre le sida, le lecteur - associatif, soignant, épidémiologiste, décideur politique - lira ici avec grand intérêt l’état des lieux de l’épidémie en France, ses tendances sur les dernières années, les nouveaux modes d’expression de la maladie et découvrira les ...

VIH/ SIDA ; EPIDEMIOLOGIE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; TRAITEMENT MEDICAL ; MORTALITE ; CANCER ; SEROPOSITIVITE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; DEPISTAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 44 - n° 4 - pp 9-14
Cote : P 372

MORTALITE ; DEMOGRAPHIE ; INDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 483 - p. 1-4
Cote : P 25

Les femmes sont aujourd’hui les premières concernées par la dépendance : elles sont d’abord plus touchées que les hommes, en partie parce qu’elles vivent plus longtemps qu’eux. Ensuite, ce sont elles principalement qui se mobilisent dans la famille pour aider leur parent ou leur conjoint lorsqu’ils deviennent dépendants. Sur la base d’un panorama d’études dans le domaine, Carole Bonnet, Emmanuelle Cambois, Chantal Cases et Joëlle Gaymu décrivent les changements démographiques probables dans les prochaines décennies et s’interrogent en parallèle sur l’évolution du rôle des hommes au sein de la famille.
http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1564/publi_pdf1_483.pdf
Les femmes sont aujourd’hui les premières concernées par la dépendance : elles sont d’abord plus touchées que les hommes, en partie parce qu’elles vivent plus longtemps qu’eux. Ensuite, ce sont elles principalement qui se mobilisent dans la famille pour aider leur parent ou leur conjoint lorsqu’ils deviennent dépendants. Sur la base d’un panorama d’études dans le domaine, Carole Bonnet, Emmanuelle Cambois, Chantal Cases et Joëlle Gaymu décrivent ...

FEMME ; PERSONNE ÂGEE ; FAMILLE ; PRECARITE ; DEMOGRAPHIE ; SOCIETE ; SANTE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; POLITIQUE SOCIALE ; AIDE SOCIALE ; HOMME ; MORTALITE ; SANTE DES FEMMES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° vol. 59 n°6 - 949-982
Cote : P 18

La surmortalité des petites filles varie de façon considérable selon les régions de l'Inde et s'avère maximale dans le Nord du sous-continent. A partir des données très riches de l'enquête nationale sur la santé famililale de 1992-1993, qui a recueilli les histoires génésiques des mères et des informations sur la santé des enfants, l'auteur propose une analyse régionale comparée de la mortalité juvénile. Ces données lui permettent de dépasser la simple description du phénomène et d'explorer les mécanismes de la surmortalité des petites filles, en particulier l'effet du rang de naissance des enfants et celui d'une moindre couverture vaccinale des filles.
La surmortalité des petites filles varie de façon considérable selon les régions de l'Inde et s'avère maximale dans le Nord du sous-continent. A partir des données très riches de l'enquête nationale sur la santé famililale de 1992-1993, qui a recueilli les histoires génésiques des mères et des informations sur la santé des enfants, l'auteur propose une analyse régionale comparée de la mortalité juvénile. Ces données lui permettent de dépasser la ...

INDE ; INFANTICIDE ; DISCRIMINATION SEXUELLE PRENATALE ; MORTALITE

... Lire [+]

Z