m

Documents  TRANSGENRE | enregistrements trouvés : 138

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 347 - p. 22-24
Cote : P 67

Les auteurs, exerçant à Amsterdam, pratiquent, chez les transsexuels féminins, ce qu'ils appellent " métaidoioplastie ". Cette méthode comporte (entre autres) un temps de libération-redressement du corps clitoridien, pour former un microphallus au-devant du pubis. Intervenant chez des sujets ayant consommé de fortes doses d'hormones androgènes, ils ont été surpris de trouver, sous le clitoris, une formation sous-cutanée allongée naissant devant le méat urétral et se dirigeant vers le gland clitoridien. Cette petite corde évoque la bride qui prolonge en avant l'orifice urétral dans les hypospadias masculins sévères. Elle a parfois gêné la . Iibération " des corps caverneux, et il a fallu la réséquer. L'étude histologique a montré qu'il s'agissait d'un tissu vasculaire de type spongieux, avec des lacunes aréolaires caractéristiques, comme celui qui entoure l'urètre masculin. Pratiquant la dissection de cadavres frais chez des femmes n'ayant pas subi d'imprégnation androgénique, les auteurs ont retrouvé, devant la face antérieure de la partie ascendante des corps caverneux, une formation en croissant (en moustache), sans cloison sur la ligne médiane, que l'histologie a confirmé constituée de tissu spongieux. Ainsi se trouve prouvée l'existence, chez la femme, d'une formation vasculaire authentiquement spongieuse, allant d'un bulbe vestibulaire à l'autre, et continuant leur tissu en direction du gland clitoridien, lui-même constitué de tissu spongieux. Ce corps spongieux féminin s'hypertrophie chez celles qui ont subi une hyper androgénie. Les auteurs concluent en affirmant que "l'anatomie fendue de la vulve est homologue à sa contrepartie masculine close".
Les auteurs, exerçant à Amsterdam, pratiquent, chez les transsexuels féminins, ce qu'ils appellent " métaidoioplastie ". Cette méthode comporte (entre autres) un temps de libération-redressement du corps clitoridien, pour former un microphallus au-devant du pubis. Intervenant chez des sujets ayant consommé de fortes doses d'hormones androgènes, ils ont été surpris de trouver, sous le clitoris, une formation sous-cutanée allongée naissant ...

SEXOLOGIE ; ANATOMIE ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; TRANSGENRE ; CLITORIS ; PENIS ; VULVE ; CHIRURGIE ; RECHERCHE MEDICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 275 - p 24/25
Cote : p 67

FRANCE ; TRANSGENRE ; ASPECT JURIDIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 23 - p. 109-116
Cote : P 241

Le sort juridique des transsexuels s'est notablement amélioré ces dernières années. La jurisprudence française évolue peu spontanément, mais sous la pression des décisions émanant de la Cour européenne des droits de l'Homme. Les difficultés perdurent en droit, que ce soit en matière de changement d'état civil, de prise en charge des interventions ou encore de mariage et d'adoption. L'élaboration d'un texte législatif spécifique pour vaincre les réticences conservatrices est toujours déniée.
Le sort juridique des transsexuels s'est notablement amélioré ces dernières années. La jurisprudence française évolue peu spontanément, mais sous la pression des décisions émanant de la Cour européenne des droits de l'Homme. Les difficultés perdurent en droit, que ce soit en matière de changement d'état civil, de prise en charge des interventions ou encore de mariage et d'adoption. L'élaboration d'un texte législatif spécifique pour vaincre les ...

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 145 - p. 29-31
Cote : P 270

TRANSGENRE ; STÉRÉOTYPE ; TEMOIGNAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 31 - n° 1 - 160 p.
Cote : P 11

L'OMS ety l'APA établissent que le non correspondance entre le sexe et le genre constitue un trouble mental apppelé "trouble de l'identité de genre".

TRANSGENRE ; DROIT ; ESPAGNE ; MONDE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 12 - p. 9-13
Cote : P 247

L. communauté transgenre est multiple et difficile à cerner. En passe de consti tuer un mouvement global, des associations attirent l'attention sur les discriminations qu'elle subit.

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 23 - p. 91-99
Cote : P 241

Voici le témoignage de Lee, 24 ans, transsexuel "FtM" ("femme à homme") vivant en Californie. Lee est très représentatif d'une i nouvelle génération de transsexuels privilégiés, ou comme il l'appelle lui même d'une "generation X of transmen". Il y a eu I un progrès considérable dans les conditions de vie des
transsexuels aux États-Unis ces trente dernières années. Ce témoignage met la lumière sur ce phénomène, sur ce que vit la jeune génération transsexuelle aujourd'hui, et met en avant l'émergence d'une communauté "FtM" plus forte.
Voici le témoignage de Lee, 24 ans, transsexuel "FtM" ("femme à homme") vivant en Californie. Lee est très représentatif d'une i nouvelle génération de transsexuels privilégiés, ou comme il l'appelle lui même d'une "generation X of transmen". Il y a eu I un progrès considérable dans les conditions de vie des
transsexuels aux États-Unis ces trente dernières années. Ce témoignage met la lumière sur ce phénomène, sur ce que vit la jeune génération ...

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 208 - p. 8
Cote : P 217

L'Institut national de veille sanitaire a rendu publique une première enquête sur la santé des trans, menée pendant près d'un mois sur Internet.

TRANSGENRE ; SANTE ; VIH/ SIDA ; COMPORTEMENT SEXUEL ; ENQUETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 205 - p. 23-36
Cote : P 26

L’article explore le statut du trans en partant de l’hypothèse qu’il incarne mieux que quiconque l’archétype de l’ex en tous genres : pour les trans plus que pour tout autre, la rupture est une dimension constitutive de l’existence. La présente contribution se fonde sur une recherche sur la construction identitaire chez les trans, recherche menée auprès de six personnes à partir d’entretiens semi--directifs, d’observation et d’entretiens téléphoniques. Il fait référence aux " grandeurs " de Boltanski et Thévenot (1991). Les résultats suggèrent que si certains trans veulent faire tabula rasa de leur passé, la plupart d’entre eux vivent leur transition comme un continuum biographique.
L’article explore le statut du trans en partant de l’hypothèse qu’il incarne mieux que quiconque l’archétype de l’ex en tous genres : pour les trans plus que pour tout autre, la rupture est une dimension constitutive de l’existence. La présente contribution se fonde sur une recherche sur la construction identitaire chez les trans, recherche menée auprès de six personnes à partir d’entretiens semi--directifs, d’observation et d’entretiens ...

TRANSGENRE ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 28 - p. 38-40
Cote : P 250

Pour Camille Cabral, Directrice du PASTT, l'association Prévention Action Santé Travail pour les Transgenres, il est illusoire de vouloir éradiquer le "travail sexuel". Considérant qu'il n'existe aucune solution idéale, elle conteste radicalement l'idéologie prohibitionniste.

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 211 - p. 19
Cote : P 217

La lutte contre le sida peut-elle s'adresser à des trangeneres copmme elle a su mobiliser les gays ou les usagers de drogues ?

TRANSGENRE ; DISCRIMINATION ; VIH/ SIDA ; MODE DE TRANSMISSION DU VIH

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 0 - n° 58 - p. 33-46
Cote : P 276

Ces dernières années, le lien entre suicide et orientation sexuelle a été au cœur de préoccupations et de recherches sur les comportements suicidaires. Des études récentes ont mesuré le lien positif existant entre l’appartenance à une minorité sexuelle et les tentatives de suicide ou les idéations suicidaires. Les résultats disponibles en France montrent des effets différenciés selon le genre et l’activité sexuelle. Ils semblent indiquer que l’hypothèse d’un lien entre homophobie et comportement suicidaire est la plus solide pour comprendre cette sursuicidalité. Outre l’appartenance à une minorité sexuelle, la non-conformité de genre expose également à un risque plus élevé. Des pistes pour la prévention sont évoquées.
Ces dernières années, le lien entre suicide et orientation sexuelle a été au cœur de préoccupations et de recherches sur les comportements suicidaires. Des études récentes ont mesuré le lien positif existant entre l’appartenance à une minorité sexuelle et les tentatives de suicide ou les idéations suicidaires. Les résultats disponibles en France montrent des effets différenciés selon le genre et l’activité sexuelle. Ils semblent indiquer que ...

SUICIDE ; HOMOSEXUALITE ; TRANSGENRE ; HOMOPHOBIE ; GENRE ; RISQUE ; PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 60 - p. 193-212
Cote : P 252

Cet article interroge, à travers l’analyse des pratiques et des représentations des prescripteurs, la place différentielle qu’occupent les méthodes masculines dans les usages contraceptifs en France et en Angleterre. Ce travail s’appuie sur une étude comparative institutionnelle et historique et des entretiens semi-directifs réalisés avec les praticiens et praticiennes des deux pays. Si l’ensemble des professionnel.le.s partage des représentations genrées des responsabilités contraceptives, ces dernières ont un impact sur les pratiques de recommandation contraceptive différent dans chaque pays, en fonction de l’encadrement institutionnel de la profession médicale. Les prescripteurs anglais recommandent ainsi plus facilement les méthodes masculines du fait d’un protocole strict encadrant leurs pratiques, alors que celles-ci ne sont proposées que rarement et de manière aléatoire par les prescripteurs français.
Cet article interroge, à travers l’analyse des pratiques et des représentations des prescripteurs, la place différentielle qu’occupent les méthodes masculines dans les usages contraceptifs en France et en Angleterre. Ce travail s’appuie sur une étude comparative institutionnelle et historique et des entretiens semi-directifs réalisés avec les praticiens et praticiennes des deux pays. Si l’ensemble des professionnel.le.s partage des repr...

FRANCE ; TRANSGENRE ; DISCRIMINATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 339 - p. 34-35
Cote : P 192


Avant son opération, le Dr Noël, généraliste, se prénommait Georges. Aujourd'hui, elle s'appelle Georgine. A 61 ans, elle exerce toujours à Rossignol, un petit village belge. A travers son histoire, c'est le parcours de nombreux transsexuels qu'elle décrit dans Appelez-moi Gina !, un livre qui fut best seller en Belgique. Elle nous raconte ici son long et douloureux parcours.

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 11 - p. 834-846
Cote : P 2

Le rôle joué par les hormones dans les dysfonctions sexuelles est modeste, et ne concerne pratiquement que les dysfonctions érectiles. 8 % de ces patients ont une testostérone (test.) totale basse, mais seuls 32 % d'entre eux sont améliorés par les androgènes. Environ 30 % ont également des taux électivement abaissés de test. Iibre et 15 % de test. biodisponible, mais 1'efficacité thérapeutique des androgènes est encore plus faible dans cette population. La prévalence des hyperprolactinémies franches n'est que de 0,7 % des cas. Elles résultent une fois sur deux d'un adénome hypophysaire. Les endocrinopathies générales sont encore plus exceptionnelles. Ces données ne peuvent justifier des dosages systématiques de test. et de prolactine dans les dysfonctions sexuelles, et un bilan hormonal économique est proposé, tandis que la place du traitement androgénique dans les dysfonctions érectiles avec ou sans hypogonadisme est discutée. Les arguments en faveur et défaveur d'une " différenciation sexuelle inversée du cerveau >> chez les homosexuels et / ou les transsexuels, suite à une anomalie de l'imprégnation androgénique prénatale sont revus. Cette hypothèse ne peut pas à l'évidence rendre compte à elle seule de ces situations, mais certaines constatations morphologiques troublantes faites chez les transsexuels ne permettent pas de la réfuter complètement. Enfin le rôle joué par les androgènes dans le comportement sexuel des paraphiles et des états relatés semble limité à révéler un comportement sexuel déviant antérieurement programmé par des mécanismes non hormonaux. Les anti-androgènes constituent cependant en tel cas l'une des principales armes thérapeutiques.
Le rôle joué par les hormones dans les dysfonctions sexuelles est modeste, et ne concerne pratiquement que les dysfonctions érectiles. 8 % de ces patients ont une testostérone (test.) totale basse, mais seuls 32 % d'entre eux sont améliorés par les androgènes. Environ 30 % ont également des taux électivement abaissés de test. Iibre et 15 % de test. biodisponible, mais 1'efficacité thérapeutique des androgènes est encore plus faible dans cette ...

SEXOLOGIE ; PROBLEME SEXUEL ; COMPORTEMENT SEXUEL ; HOMOSEXUALITE ; TRANSGENRE ; HORMONE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 200 - p. 778-780
Cote : P 174

• Les transsexuels masculins se perçoivent comme hétérosexuels en estimant appartenir au sexe féminin. Tous ne font pas la demande de transformation chirurgicale.
• Pour ceux qui la font celle-ci doit s'intégrer dans une démarche d'aide associant suivi psychologique et traitement hormonal. La décision de transformation chirurgicale doit être prise de manière collégiale par des équipes pluridisciplinaires spécialisées. Une des conditions est que le demandeur ait vécu dans le rôle social d'une femme pendant 12 à 24 mois.
• Après transformation chirurgicale le changement d état civil doit être systématique.
• Les transsexuels masculins se perçoivent comme hétérosexuels en estimant appartenir au sexe féminin. Tous ne font pas la demande de transformation chirurgicale.
• Pour ceux qui la font celle-ci doit s'intégrer dans une démarche d'aide associant suivi psychologique et traitement hormonal. La décision de transformation chirurgicale doit être prise de manière collégiale par des équipes pluridisciplinaires spécialisées. Une des conditions est que ...

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 23 - p. 101-107
Cote : P 241

Être transsexuel-le ne relève pas d'un choix. Pas plus que naître dans un certain pays ou dans un certain milieu socioculturel et pas dans un autre. En revanche, vouloir vivre dans une société où la diversité n'est pas un motif de discrimination et faire advenir une telle société relève de la responsabilité de chacun-e d'entre nous.
Militante de l'ASB depuis 1998, Natacha Taurisson en est présidente depuis deux ans. Elle nous parle d'identité de genre, de ce que signifie être un "sans-papiers", et des luttes de celles et ceux qui doivent vivre quotidiennement dans un régime où la notion de libre choix est abolie.
Être transsexuel-le ne relève pas d'un choix. Pas plus que naître dans un certain pays ou dans un certain milieu socioculturel et pas dans un autre. En revanche, vouloir vivre dans une société où la diversité n'est pas un motif de discrimination et faire advenir une telle société relève de la responsabilité de chacun-e d'entre nous.
Militante de l'ASB depuis 1998, Natacha Taurisson en est présidente depuis deux ans. Elle nous parle d'identité de ...

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 88 - p. 17
Cote : P 249

TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 79 - 16-18
Cote : P 382

FEMINISME ; GENRE ; TRANSGENRE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z