m

Documents  Vingtième siècle - Revue d'histoire | enregistrements trouvés : 1

O
     

-A +A

P Q

UV

20e siècle
; XXeme siècle


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- pp. 75-84

Dans les années 1950, le regard porté sur la sexualité, et plus particulièrement sur celle des jeunes, paraît se modifier, ainsi qu’en témoignent des films d’avant-garde, Et Dieu créa la femme, ou encore les œuvres des cinéastes de la Nouvelle Vague, qui montrent une jeunesse brisant les tabous et bravant les interdits. Pourtant, le mariage semble demeurer alors, pour la majorité des jeunes, le rite de passage leur reconnaissant un droit à la sexualité. Or, c’est dans ce contexte, en 1956, qu’est créée l’association " La Maternité heureuse ". Celle-ci a pour objectifs l’introduction en France de la planification des naissances et la révision de la loi de 1920. L’association devient, en 1960, le Mouvement français pour le planning familial, et se trouve confrontée à des aspirations et à des attitudes inédites, de la part des jeunes, à l’égard de l’amour et de la sexualité. Se prononçant d’emblée pour la reconnaissance du principe de la contraception, et par là même d’une sexualité dissociée de la procréation, le MFPF reste longtemps hésitant face au problème des mineurs : les médecins du Mouvement, en particulier, demeurent réticents dans la délivrance de contraceptifs aux jeunes. C’est pourquoi, la position officielle du MFPF, au cours des années 1960, s’en tient à la stricte observation de la majorité. Cependant, beaucoup sont aussi conscients que l’âge de l’état civil ne constitue nullement une réponse appropriée, et les Centres de consultation du planning familial, au niveau local, prescrivent, ou non, en conscience. En effet, le nombre de jeunes filles mineures venant demander des conseils de contraception ne fait que croître, tandis que, dans le même temps, leur âge s’abaisse. Progressivement, des critiques se font jour à l’égard des positions du Mouvement, notamment en provenance des étudiants. C’est ainsi qu’en 1973 intervient la scission au sein du MFPF, au profit du Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception. Néanmoins, le MFPF a beaucoup œuvré pour une réflexion renouvelée sur la contraception et la liberté sexuelle, notamment par l’adoption de la loi Neuwirth.
Dans les années 1950, le regard porté sur la sexualité, et plus particulièrement sur celle des jeunes, paraît se modifier, ainsi qu’en témoignent des films d’avant-garde, Et Dieu créa la femme, ou encore les œuvres des cinéastes de la Nouvelle Vague, qui montrent une jeunesse brisant les tabous et bravant les interdits. Pourtant, le mariage semble demeurer alors, pour la majorité des jeunes, le rite de passage leur reconnaissant un droit à la ...

PLANNING FAMILIAL ; HISTOIRE ; JEUNESSE ; FRANCE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z