m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  Observatoire National de la Délinquance | enregistrements trouvés : 11

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

En 2017, la Délégation d’aide aux victimes (DAV) a recensé 125 morts violentes au sein des couples dits « officiels ». Leur nombre est en légère baisse, cependant cette dernière ne concerne pas les femmes qui en sont toujours les principales victimes. Selon le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), près de 112 000 victimes de 18 ans ou plus ont été enregistrées dans les procédures de la police et de la gendarmerie en France en 2017 pour des faits de violences au sein du couple, hors homicide. Notons que ces procédures sont majoritairement des faits de violences volontaires avec ou sans ITT (75 % des procédures enregistrées). Les signalements pour « Différends entre époux et concubins » enregistrés dans la Main courante informatisée (MCI) de la police sont en baisse continue depuis 2013 (- 20 %). En 2017, le nombre de signalements est le plus bas jamais enregistré depuis 2008 (86 331 signalements).
En 2017, la Délégation d’aide aux victimes (DAV) a recensé 125 morts violentes au sein des couples dits « officiels ». Leur nombre est en légère baisse, cependant cette dernière ne concerne pas les femmes qui en sont toujours les principales victimes. Selon le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), près de 112 000 victimes de 18 ans ou plus ont été enregistrées dans les procédures de la police et de la gendarmerie en ...

VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; MEURTRE ; STATISTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 30 p.
Cote : 230 VAN w

Grand Angle, n°46. Cette étude réalisée par l’ONDRP à partir des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» menées entre 2010 et 2013, apporte des éléments de compréhension sur le sentiment d’insécurité dans les transports en commun. Les données reposent sur les déclarations des 41134 usagers des transports en commun interrogés au cours ces enquêtes, et sont ensuite pondérées afin d’être représentatives à l’échelle de la France métropolitaine. En distinguant quatre profils d’usagers, l’étude relève que les situations considérées comme anxiogènes et les moyens mis en place pour les éviter peuvent être différents d’un groupe d’usagers à l’autre. Les comportements adoptés par les usagers en réponse à l’insécurité ressentie semblent ainsi être fonction des situations considérées comme dangereuses mais semblent également contraints par leurs capacités d’évitement.
Grand Angle, n°46. Cette étude réalisée par l’ONDRP à partir des enquêtes «Cadre de vie et sécurité» menées entre 2010 et 2013, apporte des éléments de compréhension sur le sentiment d’insécurité dans les transports en commun. Les données reposent sur les déclarations des 41134 usagers des transports en commun interrogés au cours ces enquêtes, et sont ensuite pondérées afin d’être représentatives à l’échelle de la France métropolitaine. En ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; ESPACE PUBLIC ; TRANSPORT EN COMMUN ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

D’après les procédures de police et de gendarmerie, en 2015, hors attentats, plus d’un homicide de femme sur deux est le fait d’un membre de sa famille.

MEURTRE ; FEMME ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; STATISTIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

D’après les enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2008-2015, près d’une personne sur cinq s’étant déclarée victime de viol se déplace à la police ou à la gendarmerie à la suite de cette atteinte 19 %) : 13 % déposent plainte et 4 % font une main-courante. 2 % des victimes se déplacent sans pour autant déposer de plainte ou de main courante. Dans 29% des cas, les victimes consultent un psychologue ou un psychiatre à la suite de leur agression. 15 % des personnes victimes prennent contact avec une association ou un centre d’appel d’aide aux victimes. A noter que près de deux tiers des victimes en parlent à leurs proches (63 %). Les victimes qui se déplacent à la police ou à la gendarmerie ont davantage tendance à se confier également à une personne tierce. Les deux tiers des victimes qui se sont déplacées à la police ont aussi consulté un médecin contre 11 % dans le cas contraire. Enfin, près d’une victime e viol sur cinq n’a jamais parlé de son agression (19%). Cette proportion est d’autant plus importante pour les victimes de viols intra-ménages : environ un tiers des personnes ayant subi un viol par un individu vivant avec elles n’en ont parlé à personne.
D’après les enquêtes « Cadre de vie et sécurité » 2008-2015, près d’une personne sur cinq s’étant déclarée victime de viol se déplace à la police ou à la gendarmerie à la suite de cette atteinte 19 %) : 13 % déposent plainte et 4 % font une main-courante. 2 % des victimes se déplacent sans pour autant déposer de plainte ou de main courante. Dans 29% des cas, les victimes consultent un psychologue ou un psychiatre à la suite de leur ...

VIOL ; ECOUTE ; FRANCE ; POLICE ; SUIVI SOCIO-JUDICIAIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 22 p.
Cote : 232 VEN w

Repères n°18. Le dispositif d’enquêtes annuelles de victimation « Cadre de vie et sécurité », fruit d’un partenariat entre l’INSEE et l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), permet d’interroger les personnes de 18 à 75 ans sur les actes de violences physiques ou de violences sexuelles subis sur 2 ans 2, y compris ceux dont l’auteur fait partie du ménage. Au mois de novembre prochain, l’ONDRP étudiera, dans son rapport annuel, l’évolution entre 2006-2007 et 2010-2011, de la proportion de personnes de 18 à 75 ans s’étant déclarées victimes de violences, qu’il s’agisse de violences physiques ou de violences sexuelles, de violences « hors ménage » ou de violences « intra-ménage ».
Pour la période allant de 2006-2007 à 2009-2010, les résultats de ces analyses de type « tendanciel » ont été publiés en novembre 2011 dans le précédent rapport annuel de l’ONDRP (Voir chapitre « Les violences physiques intra-ménage et les violences sexuelles déclarées par les personnes de 18 à 75 ans » du premier article du rapport 2011). Précédemment, en juillet 2011, dans le numéro 15 de la collection « Repères », l’Observatoire s’est intéressé aux suites et aux conséquences des actes de violences physiques ou sexuelles au sein
du ménage décrites par les personnes de 18 à 75 ans s’étant déclarées victimes lors des enquêtes « Cadre de vie et sécurité » de 2008 à 2010. Pour ce faire, les statistiques des enquêtes annuelles « Cadre de vie et sécurité » disponibles à l’époque n’ont pas été comparées entre elles mais cumulées afin de disposer d’un échantillon de « victimes déclarées » dont la taille autorise des analyses de type « structurel ». Ces analyses permettent de déterminer les caractéristiques des phénomènes de violences telles qu’elles sont mesurées dans l’enquête « Cadre de vie et sécurité ».
Repères n°18. Le dispositif d’enquêtes annuelles de victimation « Cadre de vie et sécurité », fruit d’un partenariat entre l’INSEE et l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), permet d’interroger les personnes de 18 à 75 ans sur les actes de violences physiques ou de violences sexuelles subis sur 2 ans 2, y compris ceux dont l’auteur fait partie du ménage. Au mois de novembre prochain, l’ONDRP étudiera, dans son ...

VIOLENCE SEXUELLE ; VICTIME ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; DELINQUANCE ; ENQUETE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; ASPECT SOCIOLOGIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 506 p.
Cote : 230 BAU w

Voir le Dossier II – Crimes et délits constatés -
Page 355 : éléments de mesure des violences au sein du couple
Les statistiques sur les faits constatés de violences entre conjoints, collectées auprès des unités de la gendarmerie et services de la police nationales, s’appuient sur des données spécifiques à l’évaluation des violences au sein du couple (rapport annuel de la direction centrale de la sécurité publique ou rapport de la préfecture de police de Paris, données obtenues à partir d’extractions des bases de la gendarmerie nationale). Celles-ci ne sont pas issues de l’état 4001 en ce qui concerne les services de police (sécurité publique et préfecture de police de Paris) mais d’un comptage indépendant. La Gendarmerie nationale, quant à elle, utilise un outil informatique qui alimente l’état 4001 et qui permet, grâce à un champ non obligatoire, le lien familial, d’extraire ces données.
Voir le Dossier II – Crimes et délits constatés -
Page 355 : éléments de mesure des violences au sein du couple
Les statistiques sur les faits constatés de violences entre conjoints, collectées auprès des unités de la gendarmerie et services de la police nationales, s’appuient sur des données spécifiques à l’évaluation des violences au sein du couple (rapport annuel de la direction centrale de la sécurité publique ou rapport de la préfecture ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; MEURTRE ; FEMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 59 p.
Cote : 233 OND

Depuis janvier 2007, la diffusion des statistiques annuelles sur la criminalité et la délinquance enregistrées par la police et la gendarmerie est assurée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP 1). Le présent bulletin annuel, portant sur l’année 2011, est ainsi le sixième que publie l’Observatoire. L’état 4001 n’est pas une base de données sur les crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie, mais un tableau récapitulatif de leur activité de constatation ou d’initiative
Depuis janvier 2007, la diffusion des statistiques annuelles sur la criminalité et la délinquance enregistrées par la police et la gendarmerie est assurée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP 1). Le présent bulletin annuel, portant sur l’année 2011, est ainsi le sixième que publie l’Observatoire. L’état 4001 n’est pas une base de données sur les crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie, ...

DELINQUANCE ; VIOLENCE ; POLICE ; GENDARMERIE ; VIOL ; VIOLENCE PHYSIQUE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; VIOLENCE SEXUELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 43 p.
Cote : 230 OND

Depuis six ans, l'Observatoire national de la délinquance rappelle les limites des statistiques sur les crimes et délits enregistrés par les services de police et les unités de gendarmerie. Comme chaque année, le rapport propose des statistiques sur la victimation, les crimes et délits constatés, les atteintes déclarées par certaines professions et les réponses pénales, fournissant, cette année, une étude de l'évolution des statistiques de victimation après trois enquêtes annuelles. L'évolution de la criminalité en Amérique du Nord et en Europe est aussi abordée. En comparaison avec 2007, le rapport montre que le nombre de ménages victimes d'atteintes aux biens a diminué de façon significative comme le nombre de vols. Par contre, le nombre de personnes ayant déclaré avoir subi une agression physique a augmenté de même que celles ayant subi des violences sexuelles.
Depuis six ans, l'Observatoire national de la délinquance rappelle les limites des statistiques sur les crimes et délits enregistrés par les services de police et les unités de gendarmerie. Comme chaque année, le rapport propose des statistiques sur la victimation, les crimes et délits constatés, les atteintes déclarées par certaines professions et les réponses pénales, fournissant, cette année, une étude de l'évolution des statistiques de ...

VIOLENCE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE SEXUELLE ; VICTIME ; JUSTICE ; DELINQUANCE ; STATISTIQUE ; VIOLENCE PHYSIQUE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; JEUNE FEMME ; FRANCE ; EVALUATION ; ÂGE ; ENQUETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 29 p.
Cote : 231 BON

À partir des données transmises par la direction centrale de la sécurité publique, par la préfecture de Police de Paris et par la direction générale de la gendarmerie nationale, l’observatoire national de la délinquance (OND) estime, qu’en 2007, 47 573 faits constatés de violences volontaires sur femmes majeures par conjoint ou exconjoint 3 ont été enregistrés en France métropolitaine et dans les 4 départements d’outre-mer. Ce type de violences représente 25,6 % de l’ensemble des faits constatés de violences volontaires sur personnes de 15 ans et plus en 2007.


À partir des données transmises par la direction centrale de la sécurité publique, par la préfecture de Police de Paris et par la direction générale de la gendarmerie nationale, l’observatoire national de la délinquance (OND) estime, qu’en 2007, 47 573 faits constatés de violences volontaires sur femmes majeures par conjoint ou exconjoint 3 ont été enregistrés en France métropolitaine et dans les 4 départements d’outre-mer. Ce type de violences ...

VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; MEURTRE ; POLICE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 181 p.
Cote : 230 BAU

Il y a cinq ans, l’Observatoire National de la Délinquance était mis en place par Nicolas Sarkozy alors ministre d’État, ministre de l’Intérieur, suite aux préconisations du rapport parlementaire rédigé par Christophe Caresche et Robert Pandraud.
Depuis cinq ans, l’Observatoire National de la Délinquance poursuit plusieurs objectifs : contribuer à une meilleure interprétation des évolutions des crimes et délits enregistrés ; développer les enquêtes de victimation en vue de mieux connaître la réalité criminelle et réaliser des études qualitatives afin de mieux comprendre les phénomènes criminels.
La mesure de la criminalité est une opération complexe car elle dépend avant tout de la propension des victimes à déposer plainte. Si les faits ne sont pas reportés aux autorités, alors les statistiques seront incomplètes, la connaissance du crime partielle et, par conséquent, les politiques publiques souvent inadaptées.
De manière générale, l’important n’est pas seulement de savoir si les crimes et délits constatés augmentent ou diminuent mais de pouvoir mieux appréhender la complexité des évolutions criminelles : les liens entre auteurs et victimes, les transferts de la criminalité, les taux de dépôt de plainte, etc.
Une politique publique ne peut être réellement efficace que si l’on connaît préalablement et précisément son objet. Il est ainsi indispensable d’encourager et de développer les initiatives qui prolongent les analyses quantitatives vers des études qualitatives complémentaires. C’est l’un des objectifs de l’OND pour les cinq prochaines années.
Il y a cinq ans, l’Observatoire National de la Délinquance était mis en place par Nicolas Sarkozy alors ministre d’État, ministre de l’Intérieur, suite aux préconisations du rapport parlementaire rédigé par Christophe Caresche et Robert Pandraud.
Depuis cinq ans, l’Observatoire National de la Délinquance poursuit plusieurs objectifs : contribuer à une meilleure interprétation des évolutions des crimes et délits enregistrés ; développer les ...

VIOLENCE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; DELINQUANCE ; AUTEUR DE VIOLENCES ; VIOLENCE PHYSIQUE ; VIOLENCE SEXUELLE ; VIOL ; ENQUETE ; STATISTIQUE ; MEURTRE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; VIOLENCES FAITES AUX HOMMES ; VIOLENCE FAMILIALE ; VICTIME ; POLICE ; JUSTICE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 572 p.
Cote : 230 BAU

L'Observatoire national de la délinquance (OND) propose une vision synoptique des différentes informations disponibles sur la criminalité et la délinquance en 2006. I1 s'agit notamment des statistiques sur les faits constatés par la police et la gendarmerie nationales, et des résultats d'enquêtes de victimation, qui sont menées par l'INSEE et I'OND auprès de la population. L'évolution des phénomènes de délinquance est abordée à travers ces deux sources principales et bien d'autres dans le cadre d'une approche dite " multi sources ". Alliant contenu récurrent et articles inédits, comme la première publication des résultats de l'enquête de victimation 2007 sur les violences physiques ou sexuelles, y compris celles commises au sein des familles et dans le couple, le présent ouvrage a vocation à devenir le document de référence sur la mesure de la criminalité.
L'Observatoire national de la délinquance (OND) propose une vision synoptique des différentes informations disponibles sur la criminalité et la délinquance en 2006. I1 s'agit notamment des statistiques sur les faits constatés par la police et la gendarmerie nationales, et des résultats d'enquêtes de victimation, qui sont menées par l'INSEE et I'OND auprès de la population. L'évolution des phénomènes de délinquance est abordée à travers ces deux ...

VIOLENCE ; DELINQUANCE ; VIOLENCE ENTRE JEUNES ; VIOLENCE FAMILIALE ; VIOLENCE PHYSIQUE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE SEXUELLE ; VIOL ; VIOL CONJUGAL ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; ETUDE ; JUSTICE ; POLICE ; LEGISLATION

... Lire [+]

Z