m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  Etudes santé | enregistrements trouvés : 1

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 183 p.
Cote : 830 LYD

Compte tenu du poids croissant des populations originaires d’Afrique subsaharienne parmi les nouveaux diagnostics de VIH/sida en France et le caractère prioritaire de ces populations dans le programme national de lutte contre le VIH/sida 2005-2008, l’INPES a lancé une enquête pour mieux cerner les connaissances, attitudes, croyances et comportements de ces populations face au virus. 1 874 personnes âgées de 18 à 49 ans et vivant en Île-de-France ont été interrogées.

Le principal enseignement de cette enquête est que le VIH/sida est une préoccupation majeure pour les personnes originaires d’Afrique subsaharienne. Plus de 70 % des personnes interrogées ont ainsi déclaré craindre beaucoup le VIH pour elles-mêmes, loin devant d’autres maladies comme le diabète (47,9 %) ou la tuberculose (45,3 %).

Les modes de transmission du virus du sida sont globalement bien connus des personnes originaires d’Afrique subsaharienne. Le préservatif masculin est identifié comme le moyen de protection le plus efficace contre le virus du sida même s’il souffre encore d’une image plutôt négative. Il fait pleinement partie des stratégies de prévention mises en place par les personnes interrogées.

Même si elle reste inférieure à celle de la population générale de métropole et à celle des Antilles/Guyane, l’utilisation du préservatif lors du premier rapport sexuel est significativement à la hausse. Ce résultat est d’autant plus important que l’utilisation du préservatif au cours du premier rapport sexuel détermine fortement son utilisation future.
Compte tenu du poids croissant des populations originaires d’Afrique subsaharienne parmi les nouveaux diagnostics de VIH/sida en France et le caractère prioritaire de ces populations dans le programme national de lutte contre le VIH/sida 2005-2008, l’INPES a lancé une enquête pour mieux cerner les connaissances, attitudes, croyances et comportements de ces populations face au virus. 1 874 personnes âgées de 18 à 49 ans et vivant en Île-de-France ...

VIH/ SIDA ; ILE-DE-FRANCE ; SEROPOSITIVITE ; PERSONNE D'ORIGINE AFRICAINE ; FEMME D'ORIGINE AFRICAINE ; FEMME ; ETUDE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; STATISTIQUE ; FRANCE ; AVORTEMENT ; SEXUALITE ; CONTRACEPTION ; PREVENTION

... Lire [+]

Z