m

Documents  M éditeur | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 109 p.
Cote : 422.1 COR

Près de 25 % des filles subissent une expérience à caractère sexuel avec un adulte avant l’âge de treize ans. Les deux tiers des victimes d’agressions sexuelles sont âgés de moins de dixhuit ans. Dans 98 % des cas, l’agresseur est de sexe masculin, mais plus de 20 % des agresseurs sont âgés de moins de dix-huit ans. Et notre société érotise outrageusement les filles, ce qui n’est pas sans conséquence. Les récits de Jeanne Cordelier et de Mélusine Vertelune portent sur un type d’agression à caractère sexuel particulier, celui qui est défini comme incestueux. La fillette, qui en est victime, est complètement démunie, car une personne censée la protéger et l’aimer l’agresse, en fait son objet sexuel. La plupart du temps, la fillette se tait, par honte, par peur, par soumission à son entourage, parce qu’elle sait qu’elle ne sera pas crue. Et si elle parle, on la fait taire. Ainsi, en toute impunité se perpètrent des crimes aux conséquences dévastatrices sur les plans physique et psychologique. Or, certaines, un jour, décident courageusement de briser le silence, un silence lourd, étouffant, accablant. Mélusine Vertelune nous raconte sans fard ce qui a été son calvaire quand son frère plus âgé l’a agressée à répétition pendant de nombreuses années. Il ne peut être alors question de pardon, mais de solidarité contre les dominants, les agresseurs, les criminels. Jeanne Cordelier a publié de nombreux romans autobiographiques, dont La Dérobade, qui explorent, entre autres, les conséquences des agressions sexuelles dans l’enfance.
Près de 25 % des filles subissent une expérience à caractère sexuel avec un adulte avant l’âge de treize ans. Les deux tiers des victimes d’agressions sexuelles sont âgés de moins de dixhuit ans. Dans 98 % des cas, l’agresseur est de sexe masculin, mais plus de 20 % des agresseurs sont âgés de moins de dix-huit ans. Et notre société érotise outrageusement les filles, ce qui n’est pas sans conséquence. Les récits de Jeanne Cordelier et de ...

INCESTE ; TEMOIGNAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 231 p.
Cote : 236 EKM

Jamais comme en ce début de XXIe siècle le corps des femmes n’a été soumis à une telle exploitation. Le commerce du sexe est l’un des secteurs les plus lucratifs de l’économie mondiale. La maternité de substitution, des femmes portant des enfants pour autrui en échange d’un paiement, est désormais une activité économique considérable. En Inde seulement, elle rapporte plus de 400 millions de dollars par année. Aujourd’hui, plusieurs justifient que le corps des femmes soit transformé en une marchandise sexuelle ou maternelle. D’un côté, on exige la décriminalisation ou la réglementation de la prostitution au nom du "travail du sexe". De l’autre, plusieurs États légalisent la maternité de substitution. Pourtant, on nous assure qu’il n’est question ici que de la promotion des droits des femmes. Elle ne serait en aucune façon une victime, mais bien une personne active sachant quels sont ses véritables intérêts. En fait, la prostitution et la maternité de substitution ne seraient que des activités "compensatoires pour du travail féminin non rémunéré". Incarnation spectaculaire de l’aliénation et de la chosification, l’actuelle marchandisation du corps des femmes est saisie par Kajsa Ekis Ekman non seulement en tant qu’instrumentalisation des unes au profit des autres, mais également dans sa dimension subjective, entre autres le phénomène de dissociation de soi. Ce livre, qui s’appuie sur une documentation riche et vivante, est une contribution capitale à la compréhension de la dynamique actuelle des formes renouvelées de l’oppression des femmes et déconstruit les discours les légitimant.
Jamais comme en ce début de XXIe siècle le corps des femmes n’a été soumis à une telle exploitation. Le commerce du sexe est l’un des secteurs les plus lucratifs de l’économie mondiale. La maternité de substitution, des femmes portant des enfants pour autrui en échange d’un paiement, est désormais une activité économique considérable. En Inde seulement, elle rapporte plus de 400 millions de dollars par année. Aujourd’hui, plusieurs justifient ...

PROSTITUTION ; CORPS ; GESTATION POUR AUTRUI ; MARCHANDISATION ; FEMME ; MONDE ; VIOLENCE ÉCONOMIQUE

... Lire [+]

Z