m

Documents  Observatoire de la jeunesse | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 101 p.
Cote : 122 AMS

En milieu scolaire, les séances d’éducation à la sexualité sont planifiées en début d’année scolaire et prévues dans l’horaire global annuel des élèves. Elles sont prises en charge par des personnels volontaires des équipes éducatives formés, et des partenaires extérieurs ayant reçu l’agrément national ou académique. L’objectif de cette enquête est double : elle permet de comprendre comment les animateurs·trices appréhendent et abordent la question du consentement lors des séances d’éducation à la sexualité en milieu scolaire, mais également de comprendre comment se joue le consentement dans les pratiques des adolescent·e·s lors de l’entrée dans la sexualité, et cela à la lumière du genre. Pour ce faire, l’étude s’intéresse aussi bien aux récits des professionnel·le·s qu’aux séances mêmes d’éducation à la sexualité – qui ont été observées – et aux récits des adolescent·e·s, âgé.e.s de 15 à 20 ans.
En milieu scolaire, les séances d’éducation à la sexualité sont planifiées en début d’année scolaire et prévues dans l’horaire global annuel des élèves. Elles sont prises en charge par des personnels volontaires des équipes éducatives formés, et des partenaires extérieurs ayant reçu l’agrément national ou académique. L’objectif de cette enquête est double : elle permet de comprendre comment les animateurs·trices appréhendent et abordent la ...

CONSENTEMENT ; ADOLESCENCE ; SEXUALITE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; ANIMATION EN EDUCATION À LA SEXUALITE ; FRANCE ; GENRE ; MILIEU SCOLAIRE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y


Cote : 403 LAB w

Cette étude livre un diagnostic sur la situation des jeunes en temps de crise, révélant une forte aggravation des clivages intragénérationnels. Les jeunes les moins diplômés sont les plus fragilisés ; le chômage les expose au risque d'exclusion sociale et professionnelle et de plus grande pauvreté. Le taux de chômage des 15-29 ans est de 9% pour les diplômés du supérieur, de 22 % pour les titulaires d'un bac, CAP ou BEP, mais de 46 % pour les non-diplômés. Le taux de pauvreté (revenus mensuels inférieurs à 964 ?, en 2012) est de 30 % pour les non-diplômés, contre 10 % pour les diplômés du supérieur. Les diplômés sont confrontés à la précarisation de l'emploi. En raison de l'ancrage de la crise dans la durée, les auteurs du rapport soulignent l'urgence de ma mise en oeuvre de politiques publiques concertées.
Cette étude livre un diagnostic sur la situation des jeunes en temps de crise, révélant une forte aggravation des clivages intragénérationnels. Les jeunes les moins diplômés sont les plus fragilisés ; le chômage les expose au risque d'exclusion sociale et professionnelle et de plus grande pauvreté. Le taux de chômage des 15-29 ans est de 9% pour les diplômés du supérieur, de 22 % pour les titulaires d'un bac, CAP ou BEP, mais de 46 % pour les ...

JEUNESSE ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; FRANCE ; CHOMAGE ; PRECARITE ; FORMATION

... Lire [+]

Z