m

Documents  Médecine de la Reproduction, Gynécologie Endocrinologie | enregistrements trouvés : 1

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 8 p.

Les lois de 2001 et 2004 devaient assurer un accès facile à l’IVG, en particulier par l’obligation pour les chefs de service de gynéco-obstétrique et chirurgie des établissements publics d’organiser la prise en charge de l’IVG. Pourtant, plusieurs rapports ont montré que l’application des textes ne s’améliore guère - voire régresse - dans certaines régions. Alors que le nombre des IVG reste stable, le nombre des établissements hospitaliers concernés la significativement diminué. Un désintérêt se manifeste pour cette activité peu valorisée, y compris financièrement pour les médecins et pour l’établissement de soins. L’expertise en matière d’IVG des praticiens se perd. De nombreux sites sont inadaptés. L’ouverture de l’IVG à la médecine de ville apporte une contribution précieuse, mais reste insuffisante. Seule une volonté politique forte et une réelle organisation nationale peuvent permettre d’assurer de manière pérenne la réalité et la qualité de sa prise en charge, à l’abri du bon vouloir des uns et des autres.
Les lois de 2001 et 2004 devaient assurer un accès facile à l’IVG, en particulier par l’obligation pour les chefs de service de gynéco-obstétrique et chirurgie des établissements publics d’organiser la prise en charge de l’IVG. Pourtant, plusieurs rapports ont montré que l’application des textes ne s’améliore guère - voire régresse - dans certaines régions. Alors que le nombre des IVG reste stable, le nombre des établissements hospitaliers ...

AVORTEMENT ; ETAT DES LIEUX ; FRANCE ; ACCES

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

0

Dossiers

 
Z