m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 Unsafe sexual behaviour among schoogirls in Mozambique : a matter of gender and class.

Reproductive Health Matters

17

82-90

05/2001

P 370

9543

Résumé
Cette étude examine pourquoi des jeunes femmes âgées de 14 à 20 ans à Maputo, Mozambique, avaient des comportements sexuels risqués et se demande si la diffusion du VIH est due à facteurs socio-économiques et/ou des croyances et moeurs patriarcales, ou aux deux. Elle fondée sur des entretiens approfondis et questionnaires parmi 182 étudiantes de deux écoles secondaires de Maputo, l'une fréquentée principalement par des enfants de condition modeste et l'autre par des membres de la classe moyenne. Les conclusions indiquent que si dynamique sexuelle agit dans l'ensemble contre les femmes, les jeunes de classe moyenne avaient moins de partenaires sexuels, utilisaient
préservatifs, semblaient plus souvent prêtes à contester les normes sexuelles et étaient plus assurées que leurs camarades, ce qui les plaçait en position plus favorable dans la négociation sexuelle. Les filles de familles modestes, pour lesquelles les catégories de sexe et de cIasse opéraient, acceptaient plus facilement les écarts de pouvoir entre les sexes, étaient moins assurées et étaient plus souvent matériellement dépendantes de leurs partenaires, ce qui affaiblissait leur pouvoir de négociation pour un comportement sexuel sûr et les rendait plus vulnérables.

Anglais

MOZAMBIQUE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; ADOLESCENT ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; ASPECT SOCIO-CULTUREL ; VIH/ SIDA

Z