m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Ouvrage

H 0 Émile perverti - ou des rapports entre l'éducation et la sexualité.

SCHÉRER René

Robert Laffont

Paris

1974

252 pages

123 SCH

9801

4 ème de couverture:
"La plupart des discussions actuelles concernant l'éducation ou l'information sexuelles, à l'ordre du jour, se limitent à la question: est-ce ou non une nouvelle « matière susceptible d'être enseignée? Sans compter que, par sexualité, on entend uniformément et exclusivement le problème de la procréation dans le cadre du couple. Tout se passe comme si les spécialistes, de concert avec les parents, ignoraient la réalité vécue par l'enfance et l'adolescence, leur propre enfance. Rompant avec cette manière de voir, René Schérer déplace délibérément la perspective selon laquelle les rapports entre l'éducation et la sexualité doivent être envisagés.
La sexualité » ne peut être traitée comme une nouvelle question au « programme ». Elle imprègne en effet toutes les relations d'éducation, mais à l'état de refoulé, de sous-jacente. Il faut donc commencer à comprendre comment et pourquoi, soit dans la famille, soit à l'école, elle a été et reste toujours, en dépit des velléités d'information, déniée. Aussi est-il bon de faire entendre aux pédagogues qu'ils n'ont pas progressé d'un pas depuis la phase inaugurale et définitive marquée pour les temps modernes par l'Emile de Rousseau. Protéger l'enfant contre la « perversion » possible, établir une distance infranchissable et asexuée entre l'enfant et celui ou ceux qui sont chargés de son éducation, reste la règle d'or d'un système qui repose sur l'exclusion de l'enfant à l'égard de toutes les activités - à commencer par l'activité sexuelle réservées à l'adulte. Image d'une civilisation qui, sous couleur, de protéger la jeunesse vise essentiellement à l'infantiliser, à l'isoler, à la -priver du droit à la jouissance. Emile Perverti dénonce les sottises pontifiantes de la' littérature psychopédagogique et la prétendue « innocence» de l'enfance, écran par lequel le monde adulte tente de dissimuler une sexualité polymorphe dont il a peur. Cet essai, à la fois commentaire et « détournement » de texte, se veut ironique, provocant, ne ménageant pas plus les partisans d'une pédagogie nouvelle que les tenants de l'ancienne mode."

Français

Livre

Service de presse

EDUCATION A LA SEXUALITE ; VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS ; SEXUALITE ; ENFANT ; FRANCE

Z