m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 Contraception et acné : une nouvelle approche thérapeutique.

JAMIN Dr Christian

Gyn. Obs.

467

p. 22-26

06/2003

P 67

11109

C'est une nouveauté en France ! Pour la première fois, une « pilule » obtient une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le traitement de l'acné et pour la contraception. Association de 35 4ug d'éthinylestradiol et de norgestimate dosé à 180 µg, 215 µg et 250 µg (en formulation triphasique), Triafémi doit son indication dans l'acné aux résultats hautement significatifs obtenus par deux études américaines publiées en 1997. En dépit de la difficulté de réaliser des travaux cliniques en matière d'acné, ces deux essais randomisés en double insu versus placebo, uniques au plan mondial et d'une méthodologie rigoureuse inégalée, montrent en effet l'efficacité anti-acnéique de cette association contraceptive, avec des taux d'amélioration parfaitement concordants. Quatre spécialistes cliniciens, représentant la gynécologie, l'endocrinologie et la dermatologie, expliquent ici en quoi l'arrivée de Triafémi constitue une avancée thérapeutique au service des praticiens et de leurs patientes. En soulignant que sa double efficacité s'accompagne d'une remarquable tolérance clinique et métabolique, ils précisent les indications de cette nouvelle pilule et les espoirs dont elle est porteuse, en particulier si l'on pense à la fréquence de l'acné chez la jeune femme...

Français

PILULE ; ACNÉ ; ADOLESCENTE ; CONTRACEPTION ; FRANCE

Z