m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 L'évolution démographie récente en FRance.

PRIOUX France

Population / INED

4-5

p. 589-622

07/2003

P 18

11415

L'accroissement naturel en France continue à être l'un des plus élevés de l'Union européenne, car la structure par âge de la population est encore assez favorable aux naissances, et relativement peu aux décès. Le solde migratoire évalué est relativement faible en comparaison de nos voisins, mais le nombre de titres de séjour délivrés à des étrangers s'est beaucoup accru ces dernières années.
Après une forte hausse en 2000, l'indicateur conjoncturel de fécondité est resté stable en 2001 et 2002 (1,89 puis 1,88 enfant par femme). Le relèvement des années 1995 à 2001 est dû en grande partie aux premières naissances. En 2002, la reprise de la fécondité des jeunes ne s'est pas confirmée, et ce sont les femmes âgées de 30 ans ou plus qui soutiennent la fécondité. La descendance finale des générations diminue cependant rapidement après la génération 1960.
Les mariages ont un peu diminué en 2001 et 2002, après la forte hausse de l'an 2000; de plus en plus souvent, l'un des époux au moins est de nationalité étrangère. Le célibat 'égal continue à augmenter rapidement d'une génération à l'autre, et la fréquence des divorces se stabilise autour de 38 divorces pour 100 mariages.
L'espérance de vie à la naissance des femmes (82,9 ans en 2002) progresse moins vite que celle des hommes (75,6 ans), et le rapprochement qui en résulte devrait se poursuivre car la surmortalité masculine, très forte en France entre 15 et 65 ans, tend à se réduire un peu.

Français

DEMOGRAPHIE ; FRANCE ; FRANCE

Z