m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 L'âge à la première union en France: une évolution en deux temps.

PRIOUX France

Population / INED

4-5

p. 623-644

07/2003

P 18

11416

Jusqu'aux années 1970. en France. Les données de l'état civil étaient largement suffisantes pour étudier la formation des couples. Depuis lors, la généralisation des unions sans manage, non enregistrées, a rendu indispensable le recours aux enquêtes. France PRioux analyse ici les résultats de l'enquête Etude de l'histoire familiale (EHF). effectuée en 1999 auprès de 235 000 femmes et 145 000 hommes âgés de 18 ans ou plus. Depuis vingt-cinq ans, la formation de la première union - avec ou sans mariage - intervient à des âges de plis en plus tardifs. mais ce retard est bien moindre que celui du premier mariage dont le calendrier s'est allongé d'au moins quatre ans durant la même période. La proportion de personnes qui n n'auront jamais vécu en couple stable s'est également accrue. is elle reste modeste: 7 % et 11 % respectivement chez les femmes e? les hommes nés vers 1970. Là encore, on est loin de la chute de quinze à vingt points enregistrée par la proportion de célibataires, au sens légal du terme. Enfin, l'absence de limite supérieure reLative à l'âge des personnes interrogées dans l' enquête EHF autorise une reconstitution des indices annuels de mise en couple sur la période 1960-1998 qui permet une confrontation très instructive avec l'évolution du chômage des jeunes.

Français

MARIAGE ; COUPLE ; DEMOGRAPHIE ; FRANCE

Z