m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 La conciliation entre vie familiale et vie professionnelle selon le niveau de vie des familles.

BRESSE Sophie ; GALTIER Bénédicte

Etudes et Résultats / DREES

465

p. 1-11

02/2006

P 221

14128


Pour les familles ayant de jeunes enfants, la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle apparaît souvent complexe. Aux obligations professionnelles des parents et au coût de la garde des enfants viennent s’ajouter d’autres contraintes (notamment horaires) liées à la personne ou à la structure qui assure la garde des enfants. L’enquête « Modes de garde et d’accueil des jeunes enfants », réalisée par la D’après l’enquête de la Drees sur les modes de garde des enfants âgés de moins de 7 ans, les familles dont les parents exercent une activité professionnelle ont des choix de garde différenciés selon leur niveau de vie et leur contraintes de travail. Les contraintes d’horaires et de recours au temps partiel choisi, apparaissent en effet plus difficiles pour les mères de milieu modeste. Quand la mère travaille à temps complet, le temps de recours à une garde payante, entre 8h et 19h en semaine, augmente très nettement avec le niveau de vie du ménage, passant de 30 % pour les enfants non scolarisés de milieu modeste, à 70 % pour les plus aisés. Le mercredi en journée, comme le soir après l’école les différences portent à la fois sur des gardes rémunérées et sur les activités culturelles et sportives. Les parents des familles les plus modestes, et otamment les mères, assument quant à eux directement une grande partie du temps de garde, et ce même quand ils travaillent à temps plein.

Français

VIE FAMILIALE ET RELATIONNELLE ; TRAVAIL ; INSERTION PROFESSIONNELLE ; EGALITE FEMME HOMME ; STATISTIQUE

Z