m
     
Article

H 0 La photographie de famille : une pratique sexuée ?

JONAS Irène

Cahiers du genre (Les)

48

p. 173-191

2010

P 252

20338

La photographie familiale, contrairement à l’impression première que l’on a, n’est pas une activité à laquelle on se livre spontanément. Il s’agit d’une activité structurée, ne serait-ce que par le choix du type d’appareil, des moments photographiés ou des photos mises dans l’album, elle a donc besoin d’être gérée par des réalisateurs/réalisatrices. Nous allons ici nous intéresser à la photographie familiale au regard du genre de la personne impliquée, en faisant l’hypothèse que ces moments pendant lesquels les parents se transforment en historiographes de l’enfance de leur progéniture, font l’objet d’une répartition des tâches entre conjoints. Nous nous poserons également la question de savoir ce que modifie ou ne modifie pas, dans cette répartition sexuée des tâches, l’apparition du numérique.

Français

GENRE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; EGALITE FEMME HOMME ; FAMILLE ; PHOTOGRAPHIE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; ENFANT ; EDUCATION PARENTALE ; FRANCE

Z