m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 1 Caractéristiques sociodémographiques et médicales des interruptions volontaires de grossesse des mineures en Guadeloupe.

Gynécologie-Obstétrique-Fertilité

42

4

p. 240-245

04/2014

P 2

24274

En France, la contraception est accessible pour tous, pourtant, le nombre d’interruption volontaire de grossesse (IVG) ne régresse pas, notamment chez les jeunes. Le but de notre étude est d’analyser, dans le contexte guadeloupéen, les caractéristiques de la population des mineures demandeuses d’une IVG. Cette étude rétrospective analyse les caractéristiques sociodémographiques et médicales de 129 mineures ayant bénéficié d’une IVG en 2010, dans notre centre d’orthogénie. Pour 67 d’entre elles, les résultats d’entretien avec la psychologue sont aussi rapportés. Issues préférentiellement de familles nombreuses monoparentales, ces jeunes filles avaient un âge moyen de 15,9 ans (± 1,12), 96,1 % étaient nées en France, 10,9 % avaient déjà eu une grossesse, 67,2 % avaient un partenaire majeur et 64,4 % utilisaient une contraception avant l’IVG. Les motivations premières de l’IVG étaient la poursuite des études et le jeune âge ; 55,1 % de ces demandes survenaient après neuf semaines d’aménorrhée et 43,3 % des patientes rapportaient des difficultés d’ordre psychologique liées à l’IVG. À partir de ce profil type, notre étude propose des éléments de réflexion susceptibles d’aider à la lutte contre les grossesses non désirées dans cette population particulière des mineures.

Français

AVORTEMENT ; ADOLESCENTE ; GUADELOUPE ; ASPECT ETHNOLOGIQUE ; ETUDE ; STATISTIQUE

Z