m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 Femmes dans la Grande Guerre : un siècle de silence.

DELAHAIE Carine

Clara Magazine

0

144

p. 10-19

07/2014

P 20

24397

Elles ne sont ni poilues, ni graines de poilus. Elles ont souvent eu le coeur brisé et les mains déchirées. Mais qu'est-ce donc à côté des "gueules cassées", des mutilés ? Elles auront trop souvent porté l'uniforme de voile noir et robe sombre, mises sous commandement toute une vie sans jamais aucun espoir de gravir les échelons. mais qu'est-ce donc à côté des vêtement tachés de sang de leur frère, leur mari, leur fils ? Elles auront eu le plus souvent la double peine car plus douloureuse que sa propre mort est la souffrance de celle qui a peur de la mort d'un proche, son frère, son mari, son fils. Elles ne sont d'ailleurs pas mortes au Front en héroïnes, juste en dégâts collatéraux dans des unités de soins, infirmières irradiées par les radiographies, ou jeunes femmes atteintes de syphilis car il fallait bien "s'occuper des âges en peines". Déportées, séparées de leurs enfants, elles ont dû bien vite oublier leurs humiliations quand ses sont tus les canons pour repeupler la France n silence. Invisibles sont els femmes dans la tourmente des guerres. Elles ne sont jamais mortes pour France et, depuis cent ans, pas une minute de silence n'a été observée pour elles. Un siècle de silence leur a été offert comme un tombeau pour enterrer leur mémoires et les rendre invisibles. Il est l'heure de la parole, de la révélation, l'heure de rendre les femmes de la Grande Guerre à l'Histoire.

Français

FEMME ; GUERRE ; XXe SIECLE ; PREMIERE GUERRE MONDIALE ; FRANCE

Z