m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Ouvrage

H 0 Testo junkie : sexe, drogue et biopolitique.

PRECIADO Beatriz

J'ai lu

Paris

2008

409 p.

113 PRE

24487

«Je ne prends pas la testostérone pour me transformer en homme, mais pour trahir ce que la société a voulu faire de moi, pour écrire, pour baiser, pour ressentir une forme de plaisir post-pornographique, pour ajouter une prothèse moléculaire à mon identité transgenre low-tech faite de godes, de textes et d'images en mouvement, pour venger ta mort.» Récit autopornographique et analyse de la production du corps à l'ère pharmacopornographique, Testo Junkie transgresse les limites traditionnelles de l'essai philosophique. La politique queer y pénètre la théorie, comme la testostérone se glisse dans la peau. «... Un regard extrêmement fin sur le régime post-industriel, global et médiatique. Certainement un des essais les plus radicaux et passionnants de ces dernières années.» José Andrés Rojo, Babelia, El País

Français

de l'espagnol

Essai

Achat

9782290036020

PORNOGRAPHIE ; TRANSGENRE ; DROGUE ; NORME ; SEXUALITE ; HORMONE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE

Z