m
     
Ouvrage

H 0 Petit traité de désobéissance féministe. A l'usage de celles et ceux qui ne viennent ni de Mars ni de Vénus.

PAHUD Stéphanie

Arttesia

Suisse

2011

135 p.

205 PAH

21596

Notre société incite hommes et femmes, dès leur plus jeune âge, à adopter des caractères et des comportements stéréotypés, sous peine de ne plus être reconnus comme de «vrais» hommes et de «vraies» femmes. Ce petit traité de désobéissance féministe a pour ambition de s'interroger sur les représentations contemporaines des sexes de manière à permettre à celles et ceux qui ne viennent ni de Mars, ni de Vénus de désobéir à cette «police des genres».
A la voix de l'auteure s'ajoutent celles d'une cinquantaine de personnalités - journalistes, politicien-ne-s, écrivain-e-s, professeur-e-s, etc. -, qui dévoilent leur rapport au féminisme.
- «Si je m'estime féministe ? Oh oui ! Quand bien même ce terme apparaît souvent comme agressif ou dépassé» / Anne-Catherine Lyon.
- «Je suis féministe. Je le dis sans démagogie ni affectation», / Darius Rochebin.
- «Je suis une féministe qui aime les hommes», / Martina Chyba.
- «Je suis bien incapable de définir ce qu'est vraiment être féministe», / Martine Brunschwig-Graf.
- «Dire simplement qu'on est féministe, lorsqu'on est un homme, m'a toujours semblé niaise fierté de coquelet, vaguement paternaliste, limite condescendante», / Christophe Passer.
«Nous n'avons pas mené toutes ces luttes pour que de femmes nous redevenions femelles», / Salika Wenger.







Français

Livre;Essai

Achat

FEMINISME ; FEMINISME UNIVERSALISTE ; GENRE ; LUTTE FEMINISTE ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE

Z