m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 L'entrée dans la vie adulte des filles et fils d'immigrés.

H

HAMEL Christelle ; MOGUEROU Laure ; SANTELLI Emmanuelle

Politiques sociales et familiales - CAF

105

p. 47-58

09/2011

P 218

21510

Tandis que les disparités sociales et de sexe dans l’expérience du passage à l’âge adulte sont largement investiguées, l’étude des itinéraires des enfants d’immigrés est demeurée peu explorée. L’enquête Trajectoires et Origines, réalisée conjointement par l’Institut national d’études démographiques (INED) et l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) entre septembre 2008 et février 2009, apporte de nouvelles données permettant de conduire une telle analyse. Concernant les cinq étapes définissant classiquement le passage à l’âge adulte, des différences apparaissent à la fois entre les groupes d’origine et entre les hommes et les femmes. Alors que les descendants d’immigrés portugais connaissent les durées les plus courtes entre la fin des études et l’arrivée du premier enfant, c’est l’inverse pour les fils d’immigrés maghrébins. Quant aux femmes, si elles se montrent plus précoces que les hommes, et ce quelles que soient leurs origines, la transition vers l’âge adulte se révèle plus longue pour les descendantes d’immigrés que pour les femmes de la population majoritaire. Ces parcours différenciés mettent en évidence la manière dont se combinent les contraintes structurelles (âge de fin d’études, diplômes obtenus, accès au premier emploi stable) et les contraintes normatives (accès à une vie autonome hors du logement parental, seul ou en couple, marié ou non) dans le devenir adulte selon les groupes d’origine.

Français

http://www.caf.fr/web/WebCnaf.nsf/090ba6646193ccc8c125684f005898f3/8a3...

PERSONNE ISSUE DE L'IMMIGRATION ; JEUNE ADULTE ; FRANCE ; DISCRIMINATION

Z