m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 Effets du congé de paternité sur la dépression du post-partum maternelle.

Gynécologie-Obstétrique-Fertilité

40

6

360-364

06/2012

P 2

22716

Objectifs : L’objectif de cette étude longitudinale était d’explorer le rôle du congé de paternité dans la survenue de la dépression postnatale maternelle.
Patients et méthodes : Un nombre de 51 couples ont participé à la totalité de l’étude. Entre le deuxième et le cinquième jour après l’accouchement, les mères ont complété l’Edinburgh Postnatal Depression Scale (EPDS) mesurant les symptômes dépressifs et la Multidimensional Scale of Perceived Social Support (MSPSS) mesurant le soutien social perçu ; les pères ont rempli l’EPDS. Deux mois après, l’accouchement étaient administrés à la mère l’EPDS, le MSPSS et des questionnaires mesurant le tempérament du bébé, les capacités maternelles, le ressenti face au rôle de mère et la qualité de vie en post-partum. Les pères ont répondu à l’EPDS et à des questions mesurant les capacités et l’implication paternelles.
Résultats : Le congé de paternité n’avait pas d’effet sur les scores de l’EPDS ou sur les scores des autres questionnaires. En revanche, le manque d’implication paternelle était un prédicteur significatif de l’intensité des symptômes dépressifs maternels.
Discussion et conclusion : Plus que la présence du père, c’est sa participation aux soins au bébé qui semble importante à prendre en compte lors du dépistage et du traitement des dépressions postnatales.

Français

POST PARTUM ; CONGE DE PATERNITÉ ; DEPRESSION NERVEUSE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; FEMME ; ASPECT PSYCHOLOGIQUE

Z