m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 Première enquête nationale française sur les modes de vie et les facteurs toxiques chez les couples infertiles.

Gynécologie-Obstétrique-Fertilité

40

12

p. 765-771

12/2012

P 2

23031

Les causes d’infertilité ont beaucoup évolué depuis 30ans et l’incidence de l’environnement et du mode de vie sur les difficultés rencontrées par les couples reste peu étudiée en France. Le but de notre étude est d’évaluer, avant tout traitement pour infertilité, l’environnement et la qualité de vie des couples candidats à une Assistance médicale à la procréation (AMP) ainsi que les facteurs toxiques potentiellement liés à leur difficulté à procréer.
Un questionnaire destiné à 796 patients (348 couples) a été recueilli par 43 centres d’AMP. Facteurs de stress, anxiété, facteurs toxiques et environnementaux ont été répertoriés et analysés.
Les femmes sont en moyenne plus jeunes que les hommes avec un IMC normal et 78 % d’entre elles n’avaient pas d’enfants. Les rapports sexuels sont réguliers : 2,14 par semaine. Une femme sur 8 déclare avoir des problèmes lors des rapports sexuels, contre 2 hommes sur 100 (p<0,001), principalement liés à une douleur, une insensibilité ou des saignements. La consommation de tabac, de cannabis et d’alcool est significativement supérieure chez les hommes (32 % vs 20 %, 6,4 % vs 1,2 % et 32 % vs 23 % respectivement). Le stress lié à l’infertilité est significativement supérieur chez les femmes (54 % vs 23 % ; p<0,001).
Cette première étude prospective française a mis en évidence une incidence accrue de la consommation de tabac et une accentuation des problèmes sexuels (diminution des relations sexuelles, dyspareunie). Elle a aussi révélé l’existence de stress au travail et un stress lié à l’infertilité plus important chez les femmes. Notre étude suggère que les facteurs toxiques et environnementaux, potentiellement délétères pour la fertilité du couple, sont nombreux et devraient être corrigés avant toute prise en charge pour AMP afin d’optimiser les chances de succès et d’augmenter la fertilité naturelle.

Français

STERILITE ; COUPLE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; ENQUETE

Z