m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Ouvrage

H 0 L'être et la marchandise : prostitution, maternité de substitution et dissociation de soi.

EKMAN Kajsa Ekis

M éditeur

Québec

03/2013

231 p.

236 EKM

23434

Jamais comme en ce début de XXIe siècle le corps des femmes n’a été soumis à une telle exploitation. Le commerce du sexe est l’un des secteurs les plus lucratifs de l’économie mondiale. La maternité de substitution, des femmes portant des enfants pour autrui en échange d’un paiement, est désormais une activité économique considérable. En Inde seulement, elle rapporte plus de 400 millions de dollars par année. Aujourd’hui, plusieurs justifient que le corps des femmes soit transformé en une marchandise sexuelle ou maternelle. D’un côté, on exige la décriminalisation ou la réglementation de la prostitution au nom du "travail du sexe". De l’autre, plusieurs États légalisent la maternité de substitution. Pourtant, on nous assure qu’il n’est question ici que de la promotion des droits des femmes. Elle ne serait en aucune façon une victime, mais bien une personne active sachant quels sont ses véritables intérêts. En fait, la prostitution et la maternité de substitution ne seraient que des activités "compensatoires pour du travail féminin non rémunéré". Incarnation spectaculaire de l’aliénation et de la chosification, l’actuelle marchandisation du corps des femmes est saisie par Kajsa Ekis Ekman non seulement en tant qu’instrumentalisation des unes au profit des autres, mais également dans sa dimension subjective, entre autres le phénomène de dissociation de soi. Ce livre, qui s’appuie sur une documentation riche et vivante, est une contribution capitale à la compréhension de la dynamique actuelle des formes renouvelées de l’oppression des femmes et déconstruit les discours les légitimant.

Français

Livre

Achat

PROSTITUTION ; CORPS ; GESTATION POUR AUTRUI ; MARCHANDISATION ; FEMME ; MONDE ; VIOLENCE ÉCONOMIQUE

Z