m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 La contraception du post-partum : à propos de 600 patientes dont 129 revues à la consultation post-natale.

Gynécologie-Obstétrique-Fertilité

41

9

p. 499-504

09/2013

P 2

23441

Objectif : Comparer la contraception prescrite dans le service de suites de couches avec celle prise par les patientes lors de la visite post-natale.
Patientes et méthodes : Étude prospective sur dix semaines dans le service de suites de couches d’un service hospitalo-universitaire. Six cents dossiers ont été inclus. L’analyse a porté sur 129 patientes revues à la consultation post-natale (21,5 % des dossiers).
Résultats : Une contraception hormonale a été prescrite à la sortie de la maternité pour 441 femmes soit 73,5 % des patientes. La méthode la plus prescrite est la pilule microprogestative (63,5 % des prescriptions). Le DIU a été prescrit à 76 femmes soit 12,7 % dont 11 des femmes revues à la visite post-natale. Parmi celles-ci, aucune n’a eu un DIU posé à un mois. Le DIU le plus précoce a été posé à 5,4 semaines après l’accouchement. Lors de la consultation post-natale, une mauvaise observance est notée chez un tiers des femmes, que ce soit avec une méthode œstroprogestative, microprogestative ou naturelle. Les femmes ayant choisi une méthode barrière n’étaient plus que 45,5 % à suivre ce choix.

Français

CONTRACEPTION POST PARTUM ; FRANCE

Z