m
     
Mémoire MFPF

H 1 La conseillère conjugale et familiale, héritière du mouvement Self help ? Pour une critique du pouvoir médical lors de consultations gynécologiques.

MOREL Raphaëlle

Planning Familial Bouches-du-Rhône (13)

01/2015

40 p.

244 MOR

25009

Cet écrit est une réflexion sur le rôle de la conseillère et du Mouvement Français pour le Planning Familial (dont font aussi partie beaucoup de médecins) face au pouvoir du gynécologue sur les femmes. Pour cela, il est important de connaître les grandes lignes historiques du mouvement pour la santé des femmes, aussi appelé le mouvement self help. Quelles stratégies les féministes ont-elles mis en oeuvre pour une amélioration de la relation soignant-soigné et pour la réappropriation de leurs corps sexué ? Dans un deuxième temps, cet écrit propose un état des lieux de la représentation du sexe des femmes par les sciences médicales et biologiques. Faisant le constat que ces représentations sont souvent biaisées ou lacunaires, je présente un projet pour une réappropriation féministe de l'anatomie sexuée des femmes. Il s'agit d'un outil utilisable par la CCF en entretiens individuels et collectifs. Enfin, je dresse un portrait de la pratique médicale au Planning Familial 13, avec un intérêt particulier pour la consultation médicale en présence d'une CCF. Il s'agit d'en faire une critique qui se veut constructive: élaborer des propositions d'amélioration du dispositif d'accompagnement des femmes face au médecin.

AUTO-EXAMEN GYNECOLOGIQUE ; POUVOIR MEDICAL ; GYNECOLOGIE ; HISTOIRE ; OUTIL PEDAGOGIQUE ; ORGANES SEXUELS FEMININS

Z