m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 1 Accès et recours des jeunes femmes à la contraception: rôle des restrictions imposées par les prestataires en milieu urbain au Sénégal.

International Family Planning Perspectives

41

H.S.

p. 20-28

2015

P 301 w

25077

La prévalence contraceptive moderne était de 20% parmi les jeunes femmes mariées et de 27% parmi celles non mariées mais sexuellement actives. Les niveaux des besoins non satisfaits en matière de contraception— à des fins d’espacement principalement—étaient respectivement de 19% et 11%. Les prestataires étaient le plus susceptibles d’imposer des restrictions d’âge minimum concernant la pilule et l’injectable, deux des méthodes les
plus pratiquées par les jeunes femmes du Sénégal urbain. L’âge minimum médian pour l’obtention de la contraception était généralement de 18 ans. Les restrictions basées sur l’état matrimonial étaient moins courantes que celles imposées en fonction de l’âge.

Français

http://www.guttmacher.org/journals/toc/ipsrh410Ftoc.html

SENEGAL ; CONTRACEPTION ; MILIEU URBAIN ; ACCES ; OPPOSITION ; STATISTIQUE

Z