m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 1 Contrer la banalisation de l’exploitation sexuelle : une contribution au développement de relations égalitaires entre filles et garçons.

Ca s'exprime

0

24

p. 1-28

2014

P 282 w

25514

La prostitution juvénile et le proxénétisme, généralement associés aux gangs de rue au Québec, sont des formes d’exploitation sexuelle de personnes mineures (ministère de la Sécurité publique du Québec, 2013). Dans ce contexte, l’exploitation sexuelle de mineurs est marquée par une absence de consentement ou par un consentement non valide : le consentement d’une personne mineure en situation d’exploitation n’est pas reconnu par la loi (Éducaloi, 2014b).
Ce numéro de Ça sexprime vise à définir la notion de consentement à des actes sexuels, à préciser les composantes de celui-ci et à faire ressortir son absence dans les situations d’exploitation sexuelle de mineurs. Il a aussi comme objectif de proposer des pistes pour une intervention auprès des adolescents visant à agir contre la banalisation de l’exploitation sexuelle dans l’environnement médiatique et à aider des jeunes vulnérables, dont certains risquent d’être impliqués dans des activités prostitutionnelles.

Français

http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-314-01F.pdf

PROSTITUTION ; ADOLESCENCE ; PREVENTION ; QUEBEC ; EGALITE FEMME HOMME ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; VIOLENCE SEXUELLE ; CONSENTEMENT ; OUTIL PEDAGOGIQUE

Z