m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 1 Age du père en assistance médicale à la procréation : faut-il une limite ?

BELAISCH-ALLART Joëlle Dr (Auteur-e principal-e)

Gynécologie-Obstétrique-Fertilité

44

12

pp. 712-715

12/2016

P 2

26109

En France, il n’existe aucune limite pour l’âge du père en assistance médicale à la procréation (AMP) ni dans la loi ni pour la prise en charge par l’assurance maladie. La loi indique que les deux membres du couple doivent être en âge de procréer, mais la définition d’un « homme en âge de procréer » n’a jamais été établie. Faut-il que la loi statue sur le sujet ou faut-il laisser libre choix et libre conscience aux praticiens de décider d’une prise en charge au cas par cas des hommes en AMP ? L’assurance maladie doit-elle, comme pour la femme, introduire un âge limite de prise en charge des hommes ? Pour tenter de répondre, nous avons réalisé deux enquêtes, l’une auprès des cliniciens et biologistes des centres d’AMP, l’autre auprès des gynécologues et gynécologues obstétriciens français. Parmi les professionnels de l’AMP, une majorité se dessine pour que 60 ans soit l’âge maximal fixé par la loi et pour la prise en charge. Les gynécologues qui ne pratiquent pas l’AMP ne sont que 57 % à souhaiter une limite dans la loi mais 80 % à souhaiter un âge limite à la prise en charge par l’assurance maladie.

Français

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1297958916302788

ÂGE ; PATERNITE ; PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE ; FRANCE ; BIOETHIQUE

Z