m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Revue

H 1 Les pères et les institutions.

BOUDARSE Khalid (Coordination de ) ; SCELLES Régine (Coordination de )

Dialogue - Familles et couples

214

144 p.

2016

P 26

26113

"Pères" et "institutions" : le pluriel s'impose car être père n'obéit pas à un « format » unique dans lequel l'homme ayant un enfant se glisse ; de leur côté, les institutions n'abordent pas les pères ni ne leur font une place de manière standardisée. Toutefois, cette multiplicité concernant les manières d'être père – liées à l'histoire de chaque sujet, à la société, aux théories qui ont cours à une période donnée, à l'histoire des institutions (maternité, école, médico-social, justice...) – questionne l'instituant (le registre symbolique traduit, en partie, par le droit), l'institué (les institutions, établissements et services concrets) et les pratiques professionnelles (voire les pratiques sociales au sens large). Par ailleurs, la réflexion sur la place des pères doit être mise en regard des changements de la famille qui réinterrogent la place de chacun de ses membres, et au-delà, la société. Dans cette perspective, la place du père est abordée de plusieurs points de vue : psychologique, juridique, sociologique, anthropologique et pratiques concrètes des institutions.

Français

http://www.editions-eres.com/ouvrage/3935/les-peres-et-les-institutions

RELATIONS PARENT-ENFANT ; PATERNITE ; PARENTALITE ; FRANCE

Z