m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Bulletin numérique

H 0 Interroger au Bénin les usages populaires d’un médicament abortif, le misoprostol.

H

BOKO Inès ; BAXERRES Carine ; OUATTARA Fatoumata ; GUILLAUME Agnès

Lavoisier

Paris

2016

5 p.

26189

Au Bénin, la prévalence de la contraception dite « moderne» est très faible, pourtant le taux de fécondité est relativement faible, et ce rapport est étonnant si on le compare à la situation des pays voisins du Bénin. Cette étude, en cours, est de nature qualitative et est conduite auprès de 25 femmes ayant avorté récemment. Après avoir présenté le profil des femmes qui sont confrontées à une grossesse non désirée seront discutées les modalités de la prise de décision d’avorter ainsi que les méthodes auxquelles recourent les femmes, parmi lesquelles le misoprostol reste encore peu utilisé. Pourtant, il semble bien que nous soyons à une période charnière qui pourrait voir une augmentation de l’usage, y compris en automédication, de ce médicament.

http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers16-04/010067045.pdf

Français

BENIN ; AVORTEMENT MEDICAMENTEUX ; CONTRACEPTION ; MISOPROSTOL ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE

Z