m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 1 Pilule : le livre qui ne passe pas.

CUXAC Anna

Causette - Plus féminine du cerveau que du capiton

81

p. 38-41

09/2017

P 200

26557

Et voilà le brûlant dossier pilule réouvert. La journaliste indépendante Sabrina Debusquat publie, le 6 septembre, J’arrête la pilule, un livre-enquête qui condense un an de plongée dans les études scientifiques scrutant le cacheton encore en tête des ventes de contraceptifs en France, malgré une grosse baisse de hype depuis le « scandale » des pilules de 3e et 4e générations. En établissant une liste longue comme le bras d’effets secondaires pour les femmes et de risques pour l’environnement et pour les enfants à naître, la journaliste va, à coup sûr, déclencher une polémique. Les gynécologues et médecins que Causette a contactés sont en ordre de bataille pour répliquer. Leur bouclier ? D’autres études, qui affirment que les risques induits par le contraceptif oral sont en fait minimes, largement contrebalancés par les avantages. Ne leur en déplaise, de plus en plus de femmes se détournent de la pilule. Et si, au lieu de se renvoyer études contre études, on voyait, dans ce mouvement, une formidable occasion de gagner un nouveau combat féministe, celui d’une contraception sereine, sans effets indésirables ou peur desdits effets ?

Français

PILULE ; POLEMIQUE ; HORMONE ; FRANCE

Z