m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 1 Emtricitabine ténofovir disoproxil (Turvada° ou autre) en prévention de la transmission du HIV : pour certaines personnes à haut risque.

Prescrire

37

407

p. 645-647

09/2017

P 174

26574

Lors de relations sexuelles avec pénétration entre personnes discordantes pour le HIV, la prévention de la transmission du virus HIV repose avant tout sur l'utilisation du préservatif et le traitement antirétroviral de la personne infectée. Il existe des situations où le risque de transmission du HIV persiste, notamment chez les personnes qui choisissent des pratiques sexuelles particulièrement à risque. Deux essais cliniques ont évalué chez des hommes ayant des rapports sexuels anaux avec des hommes, sans port systématique de préservatif, l'association emtricitabine ténofovir prise quotidiennement ou uniquement au moment des périodes d'activité sexuelle. Pour 100 hommes, en un an, il est survenu environ 7 à 9 infections par le HIV dans les groupes témoins, versus 1 dans les groupes utilisant cette prévention pour ou moins "correctement", au prix d'effets indésirables acceptables. Mais avec la prise de risque susceptible d'être encore plus marquée pour certains, liée à un sentiment de protection par le médicament. Un essai chez des couples hétérosexuels a montré aussi une certaine efficacité. En pratique, les limites de cette prévention médicamenteuse justifient d'y associer les autres mesures préventives efficaces et un dépistage régulier des autres infections sexuelles transmissibles.

Français

http://www.prescrire.org/Fr/SummaryDetail.aspx?Issueid=407

PREVENTION ; TRANSMISSION SEXUELLE DU VIH ; TRAITEMENT ; VIH/ SIDA

Z