m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Bulletin numérique

H 1 Étudier et avoir des enfants : Contexte de survenue des grossesses et conséquences sur les études.

REGNIER-LOILIER Arnaud

Institut National d'Etudes Démographiques - INED;Observatoire National de la vie étudiante

Paris

10/2017

8 p.

26616

La diffusion des méthodes modernes de contraception 1 et la possibilité d’interrompre une grossesse ont permis un meilleur contrôle de la fécondité. Cela a généré des comportements très normés en termes de calendrier de constitution d’une famille, avec un ensemble de conditions préalables que se fixent les personnes avant d’avoir un premier enfant, tant sur le plan affectif que matériel. Il s’agit d’une part d’être installé dans une relation de couple jugée solide et, d’autre part, de disposer des ressources financières suffisantes pour accueillir l’enfant dans de bonnes conditions. Cela passe par le fait de disposer d’un emploi stable et rémunérateur, et donc d’avoir terminé ses études 2. La parentalité étudiante apparaît ainsi comme un « impensé social » 3 et, dans les faits, elle s’avère très peu prise en compte par le système éducatif français. Rien ne semble en effet prévu au niveau de l’organisation des études et des établissements pour les étudiants dans cette situation.

http://www.ove-national.education.fr/medias/OVE_Infos_36_Etudiants-parents.pdf

Français

GROSSESSE ; ADOLESCENCE ; ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ; JEUNE ADULTE ; MATERNITE ; FRANCE

Z