m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 Une offensive majeure contre les études féministes.

ARMENGAUD Françoise ; JASSER Ghaïss

Nouvelles Questions féministes - Questions féministes

15

4

p. 7-20

11/1994

P 11

2512

La quatrième conférence mondiale sur les femmnes de l'ONU, qui se tiendra à Beijing en 1995, est l'occasion en France d'une offensive majeure contre les études féministes. Le gouvernement a nommé un comité composé d'une femme et de trois hommes pour faire le rapport national. Ceci fait partie d'un plan global des institutions universitaires et de recherche françaises, qui n'ont jamais accepté les études féministes et les ont moquées et marginalisées depuis leur création, pour les éliminer complètemenL Ce plan prévoit le rem placement des études féministes par des études de la "question des femmes" qui, dirigées par des hommes, se concentreront désormais sur la "conciliation—par les femmes—du travail et de la farnille".

Français

FEMINISME ; SEXISME ; RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; SCIENCE HUMAINE ; CONFÉRENCE DE PÉKIN ; NATIONS-UNIES ; FRANCE

Z