m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
     
Article

H 0 Anti-féminisme et anti-américanisme : un mariage politiquement réussi.

EZECHIEL Judith

Nouvelles Questions féministes - Questions féministes

17

1

p. 59-76

02/1996

P 11

3715

Des courants significatifs d'antiaméricanisme et d'antiféminisme—de formes et contenus différents—sont visibles dans l'histoire et dans la culture française. Cet article examine des exemples récents de comment deux de ces courants ont établi une alliance redoutable. Le premier est le courant représenté par le groupe "Psychanalyse et politique", qui a démonisé le féminisme américain pour mieux s'en servir pour forger sa propre identité en tant que Le mouvement français de libération des femmes. Le second est l'usage, par des intellectuels de gauche, d'un soi-disant débat américain sur le "politiquement correct" «'PC'». Le "PC", qui résonne comme Parti communiste, est leur nouvel équivalent du stalinisme. Le féminisme américain est particulièrement ridiculisé et présenté comme une menace pour l'universalisme français. Les réactions violentes contre le féminisme américain servent d'avertissement aux Françaises qui s'aviseraient de questionner la croyance répandue en l'existence, en France, d'une relation consensuelle de séduction entre les sexes.

Français

ANTIFÉMINISME ; FRANCE ; ETATS-UNIS

Z