m

Documents  ANDRO Armelle | enregistrements trouvés : 20

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 78 p.
Cote : 130 PLA w

Au fil de cette journée, trois tables rondes offrent un espace de débats sur les enjeux, les stratégies et les actions relatives à la contraception. Intégrer la contraception dans une approche globale de la sexualité centrée d’abord sur la personne, offrir à chacun et chacune les moyens de faire réellement des choix et d’en gérer les effets ou les risques, ouvrir à tous et toutes l’accès à une contraception adaptée à son mode de vie, voilà ce qui sera abordé lors de ce colloque. Il s’agit aussi de faciliter une appropriation locale des outils et du contenu de la campagne, et aussi de favoriser l’organisation de partenariats entre acteurs de terrain.
Au fil de cette journée, trois tables rondes offrent un espace de débats sur les enjeux, les stratégies et les actions relatives à la contraception. Intégrer la contraception dans une approche globale de la sexualité centrée d’abord sur la personne, offrir à chacun et chacune les moyens de faire réellement des choix et d’en gérer les effets ou les risques, ouvrir à tous et toutes l’accès à une contraception adaptée à son mode de vie, voilà ce ...

CONTRACEPTION ; PLANNING FAMILIAL ; RESEAU ; CAMPAGNE D'INFORMATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 71 - n° 2 - pp. 224-311
Cote : P 18

Les mutilations génitales féminines (MGF), qui désignent toutes les formes d’interventions non thérapeutiques aboutissant à une ablation ou une altération des organes génitaux féminins, ont des conséquences délétères sur la santé. En 2016, elles concernent plus de 200 millions de femmes et filles dans le monde selon l’Unicef. Cet article fait le point sur l’état des connaissances récentes en matière de prévalence de ces pratiques et sur l’état de la recherche concernant leurs déterminants, leurs conséquences et les enjeux à venir pour favoriser leur éradication. Les chiffres disponibles montrent que si les MGF sont bien étudiées sur le continent africain, elles restent mal connues dans certaines régions où elles sont encore des pratiques cachées et dans des pays où elles sont liées à la mobilité internationale. La typologie des MGF élaborée par l’OMS a permis de recenser et d’objectiver les formes et les conséquences médicales de ces pratiques. Les déterminants de leur perpétuation ou de leur l’abandon varient selon les régions concernées, et les évolutions restent lentes même si elles sont avérées. Les études menées récemment en santé publique ont montré l’ampleur et la diversité des séquelles liées à ces pratiques et elles ont permis le développement de dispositifs de prise en charge médicale des MGF.
Les mutilations génitales féminines (MGF), qui désignent toutes les formes d’interventions non thérapeutiques aboutissant à une ablation ou une altération des organes génitaux féminins, ont des conséquences délétères sur la santé. En 2016, elles concernent plus de 200 millions de femmes et filles dans le monde selon l’Unicef. Cet article fait le point sur l’état des connaissances récentes en matière de prévalence de ces pratiques et sur l’état ...

MUTILATION SEXUELLE ; EXCISION ; GENRE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; SEXUALITE ; SANTE DES FEMMES ; MONDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 116 p.
Cote : 235 LES w

La 1ère partie du rapport rappelle l’historique et les objectifs de cette recherche.
Les 2 parties suivantes sont consacrées à la présentation des premiers résultats. D’une part, l’analyse des données collectées sur les conséquences des mutilations sexuelles féminines sur la santé des femmes concernées par le phénomène. D’autre part, l’analyse des déclarations des femmes sur le vécu de leur sexualité.
La 4ème partie présente l’expérience particulière des femmes ayant subi une mutilation sexuelle et propose une mesure des attentes en matière de prise en charge et notamment en matière de chirurgie réparatrice.
Enfin, la dernière partie expose le programme d’analyse et de valorisation scientifique des résultats de cette enquête pour la suite ainsi que les propositions de recommandations en termes de réflexion sur une politique de prise en charge des femmes excisées.
La 1ère partie du rapport rappelle l’historique et les objectifs de cette recherche.
Les 2 parties suivantes sont consacrées à la présentation des premiers résultats. D’une part, l’analyse des données collectées sur les conséquences des mutilations sexuelles féminines sur la santé des femmes concernées par le phénomène. D’autre part, l’analyse des déclarations des femmes sur le vécu de leur sexualité.
La 4ème partie présente l’expérience ...

MUTILATION SEXUELLE ; SANTE DES FEMMES ; SEXUALITE ; STATISTIQUE ; EFFET NEFASTE ; REFECTION DU CLITORIS ; EXCISION ; ENQUETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 80 p.
Cote : 235 AND w

Ce rapport rassemble les résultats de la partie qualitative du projet de recherche « Exh : excision et handicap », qui se propose de faire un état des lieux de la situation des mutilations sexuelles en France. La question des mutilations sexuelles féminines en France soulève deux problèmes de santé publique différents : la prise en charge des femmes déjà excisées d’une part, et la prévention de l’excision des filles de l’autre. il s’agit de mieux comprendre les nouvelles formes de risque d’excision pour les filles originaires de pays à risque, afin de mieux définir les politiques de prévention. Comprendre de manière approfondie le sens et les enjeux de cette pratique dans les milieux familiaux concernés aujourd’hui. Le dispositif de recherche est une
enquête qualitative socio-anthropologique sous forme d’entretiens semi directifs
Ce rapport rassemble les résultats de la partie qualitative du projet de recherche « Exh : excision et handicap », qui se propose de faire un état des lieux de la situation des mutilations sexuelles en France. La question des mutilations sexuelles féminines en France soulève deux problèmes de santé publique différents : la prise en charge des femmes déjà excisées d’une part, et la prévention de l’excision des filles de l’autre. il s’agit de ...

MUTILATION SEXUELLE ; FRANCE ; FEMME D'ORIGINE AFRICAINE ; PREVENTION ; ASPECT SOCIO-CULTUREL ; STATISTIQUE ; AFRIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 51 p.
Cote : 430 BRO

Les étudiants constituent une population particulière (mode de vie, ressources financières, origine sociale et géographique hétérogènes) et mal connue sous l’angle de la contraception et de la prévention. En effet, si à ce jour des enquêtes existent sur la santé des étudiants, les questions sur la contraception et les IST y sont peu nombreuses et succinctes. Les enquêtes centrées sur la contraception sont, pour la plupart, réalisées en population générale et ne s’adressent qu’aux femmes1. De plus, les méthodes de collecte de ces enquêtes, réalisées par téléphone ou par voie postale, peuvent ne pas être réellement représentatives de l’ensemble des jeunes adultes, lesquels sont particulièrement difficiles à atteindre par ces méthodes classiques.
Les étudiants constituent une population particulière (mode de vie, ressources financières, origine sociale et géographique hétérogènes) et mal connue sous l’angle de la contraception et de la prévention. En effet, si à ce jour des enquêtes existent sur la santé des étudiants, les questions sur la contraception et les IST y sont peu nombreuses et succinctes. Les enquêtes centrées sur la contraception sont, pour la plupart, réalisées en ...

SANTE ; SEXUALITE ; JEUNE ADULTE ; JEUNE FEMME ; JEUNE HOMME ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; CONTRACEPTION ; ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 29 - n° 3 - p. 92-101
Cote : P 11

• "Médecin de protection materno-infantile depuis trente ans, Emmanuelle Piet coordonne, dans le département de la Seine-Saint-Denis en France, les 122 centres de planification familiale qui maillent le territoire de ce département. Militante du Mouvement français pour le planning familial, elle oeuvre, depuis le milieu des années 1970, pour la santé sexuelle et reproductive des femmes. Présidente du «Collectif féministe contre le viol», elle est l'une des actrices de la lutte pour la reconnaissance de la réalité des violences sexuelles en France et de la construction de la prise en charge des femmes et des enfants ayant subi ces violences.(...) • Dans cet entretien, elle raconte sa trajectoire de médecin des femmes et de militante de leurs droits. Elle fait partie de celles dont l'engagement féministe, les combats politiques et professionnels et la capacité de mobilisation ont largement contribué à transformer le cadre légal de la lutte contre les violences sexuelles et à penser les bases d'une médecine au service de la vie sexuelle et reproductive des femmes."
• "Médecin de protection materno-infantile depuis trente ans, Emmanuelle Piet coordonne, dans le département de la Seine-Saint-Denis en France, les 122 centres de planification familiale qui maillent le territoire de ce département. Militante du Mouvement français pour le planning familial, elle oeuvre, depuis le milieu des années 1970, pour la santé sexuelle et reproductive des femmes. Présidente du «Collectif féministe contre le viol», elle ...

MEDECIN ; MEDECINE ; FEMINISME ; FEMME ; SANTE DES FEMMES ; POUVOIR MEDICAL ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; SUIVI DE LA GROSSESSE ; CONTRACEPTION ; AVORTEMENT ; RESPECT DE L'AUTRE ; PLANIFICATION FAMILIALE ; VIOLENCE SEXUELLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 29 - n° 3 - p. 23-43
Cote : P 11

Cet article analyse le "parcours de réparation des femmes excisées vivant en France. Durant ce parcours, les femmes interrogent la notion de "normalité" à propos de l'appareil génital et de la sexualité et questionnent la place du plaisir. Leurs témoignages expriment le désir de "devenir une femme normale" et le recours à la chirurgie réparatrice apparaît comme une réelle stratégie d'hautparleur, et la mise en oeuvre de leurs droits à la sexualité. Le "parcours de réparation leur permet de questionner l'"excision culturelle" qui se manifeste dans les discours, les images et plus généralement les représentations de la sexualité féminine.
Cet article analyse le "parcours de réparation des femmes excisées vivant en France. Durant ce parcours, les femmes interrogent la notion de "normalité" à propos de l'appareil génital et de la sexualité et questionnent la place du plaisir. Leurs témoignages expriment le désir de "devenir une femme normale" et le recours à la chirurgie réparatrice apparaît comme une réelle stratégie d'hautparleur, et la mise en oeuvre de leurs droits à la ...

SEXUALITE ; FEMME ; PLAISIR SEXUEL ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; VAGIN ; CLITORIS ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; EXCISION ; INFIBULATION ; MUTILATION SEXUELLE ; REFECTION DU CLITORIS ; CHIRURGIE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 29 - n° 3 - p. 4-13
Cote : P 11

Etude de l'ancien article du mythe de l'orgasme vaginal d'Anne Koedt qui reste pertinent aujourd'hui pour montrer l'inégalité des hommes et des femmes dans la sexualité. La recherche d'une sexualité libérée des risques de grossesse, la dénonciation de la violence masculine et de la contrainte à l'hétérosexualité ont été et sont encore des thèmes essentiels pour la lutte féministe de la seconde moitié du XXe siècle.

SEXUALITE ; FEMME ; PLAISIR SEXUEL ; DESIR ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; ORGASME ; VAGIN ; CLITORIS ; LIBERATION SEXUELLE ; LIBERATION DES FEMMES ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

vol. 29 - n° 3 - 128 p.
Cote : P 11

- Edito : La sexualité des femmes : le plaisir contraint/ Armelle Andro, Laurence Bachmann, Nathalie Bajos et Christelle Hamel
Grand Angle
- Le mythe de l’orgasme vaginal / Anne Koedt
- Réparation du clitoris et reconstruction de la sexualité chez les femmes excisées : la place du plaisir / Michela Villani et Armelle Andro
- Sexualité féminine et consultation gynécologique : la part évincée du plaisir / Laurence Guyard
- L’Education nationale française : de l’égalité à la "libération sexuelle"/ Annie Ferrand
Champ libre
- Quand la menace d’exclusion professionnelle renforce le genre : représentations et identités de genre auprès de jeunes sans emploi / Lavinia Gianettoni et Pierre Simon-Vermot
Parcours
- Une médecine féministe, entretien avec Emmanuelle Piet / Armelle Andro et Christelle Hamel
Comptes rendus de lecture :
- Maïa Mazaurette et Damien Mascret: La revanche du clitoris / Christelle Hamel
- Sylvie Chaperon: La médecine du sexe et les femmes. Anthologie des perversions féminines au XIXe siècle/ Véronique Mottier
- Elsa Dorlin: Sexe, race, classe, pour une épistémologie de la domination / Natalie Benelli
- Erika Flahault: Une vie à soi. Nouvelles formes de solitude au féminin / Joy Charnley
- Edito : La sexualité des femmes : le plaisir contraint/ Armelle Andro, Laurence Bachmann, Nathalie Bajos et Christelle Hamel
Grand Angle
- Le mythe de l’orgasme vaginal / Anne Koedt
- Réparation du clitoris et reconstruction de la sexualité chez les femmes excisées : la place du plaisir / Michela Villani et Armelle Andro
- Sexualité féminine et consultation gynécologique : la part évincée du plaisir / Laurence Guyard
- L’Education nationale ...

SEXUALITE ; FEMME ; PLAISIR SEXUEL ; DESIR ; ORGANES SEXUELS FEMININS ; ORGASME ; VAGIN ; CLITORIS ; LIBERATION SEXUELLE ; LIBERATION DES FEMMES ; REFECTION DU CLITORIS ; EXCISION ; MUTILATION SEXUELLE ; SUIVI GYNECOLOGIQUE ; CONSULTATION MEDICALE ; EDUCATION ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; IDENTITÉ SEXUELLE ; HETEROSEXUALITE ; HOMOSEXUALITE FEMININE ; BISEXUALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 34 p. + annexes
Cote : 235 CRE

On estime à 53 000 le nombre de femmes adultes excisées vivant sur le territoire français en 2004 (INED). L’Ile-de-France est l’une des neuf régions françaises les plus concernées par ce problème. Des actions pionnières en matière de lutte et de prévention des mutilations sexuelles féminines (MSF) ont été réalisées depuis les années 1980; mais, si des signes d’abandon sont encourageants, la pratique perdure cependant encore aujourd’hui, et implique de rester mobilisé-e-s. La campagne de prévention pour lutter contre les MSF lancée par la Secrétaire d’Etat à la Solidarité en avril 2009 nous enjoint à poursuivre et renforcer le processus d’échange et de réflexion avec les professionnel-le-s au niveau régional. La célébration du 6 février, Journée Internationale contre les MSF (décidée en 2003 par le Comité Inter- Africain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants et reprise depuis par de nombreux pays et par les Nations Unies), est l’occasion de mobiliser les professionnel-le-s francilien-ne-s issu-e-s de la santé, du social et de l’éducation, et du monde associatif en leur fournissant des clefs pour comprendre les MSF et des repères pour agir, y compris en réseau, afin d’accélérer l’abandon des mutilations sexuelles féminines, conformément aux récents engagements internationaux. Ainsi, cette journée a pour objectif d’informer les professionnel-les sur la problématique des MSF, qui est une forme de violences faites aux femmes et un enjeu de santé publique. Elle doit aussi leur permettre d’identifier des actions (et leurs porteur-e-s) déjà menées en Ile-de-France, qui ont permis des avancées importantes, notamment en matière de prévention et d’accompagnement à travers le travail réalisé dans les Centres de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Mais, au regard des évolutions en France, tant de la pratique, que des modalités de protection et de prise en charge des filles/femmes, il apparaît également indispensable de réfléchir sur les actions nécessaires à entreprendre et /ou à renforcer pour poursuivre la dynamique d’abandon de ces pratiques en France, et au cours de séjours dans les pays d’origine. La nécessité des coopérations internationales et européennes apparaît par exemple de plus en plus incontournable. Cela passe par une meilleure connaissance et mutualisation des actions menées y compris dans les pays d’origine (et qui aboutissent à un vaste mouvement ement d’abandon), et la mise en réseau des actions ici et ailleurs.
On estime à 53 000 le nombre de femmes adultes excisées vivant sur le territoire français en 2004 (INED). L’Ile-de-France est l’une des neuf régions françaises les plus concernées par ce problème. Des actions pionnières en matière de lutte et de prévention des mutilations sexuelles féminines (MSF) ont été réalisées depuis les années 1980; mais, si des signes d’abandon sont encourageants, la pratique perdure cependant encore aujourd’hui, et ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; MUTILATION SEXUELLE ; ILE-DE-FRANCE ; PREVENTION ; PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; EPIDEMIOLOGIE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 2008 - p. 545-578
Cote : 100 BAJ

Les premiers résultats de l'enquête CSF étonnent, la diffusion de pratiques de moins en moins différenciées entre femmes et hommes dans le domaine de la sexualité va apparemment de pair avec une persistance des différences hommes/femmes dans les représentations sur la sexualité. Comme si la révolution que représentent l'essor des scolarités féminines et l'entrée massive des femmes sur le marché du travail salarié ou celles de la diffusion de la contraception médicale avaient peu influencé la vision dominante d'une différence des sexes, liées à leur place spécifique dans la sphère de la reproduction.
Les premiers résultats de l'enquête CSF étonnent, la diffusion de pratiques de moins en moins différenciées entre femmes et hommes dans le domaine de la sexualité va apparemment de pair avec une persistance des différences hommes/femmes dans les représentations sur la sexualité. Comme si la révolution que représentent l'essor des scolarités féminines et l'entrée massive des femmes sur le marché du travail salarié ou celles de la diffusion de la ...

SEXUALITE ; ENQUETE ; GENRE ; REPRESENTATION ; SOCIETE ; SENTIMENT AMOUREUX ; RELATION SEXUELLE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2008 - p. 359-380
Cote : 100 BAJ

Comme le montre la comparaison des enquêtes successives sur la sexualité, le rapprochement des pratiques sexuelles des femmes et des hommes s'est encore accentué au tournant du XXIe siècle. Il est à mettre en perspective avec l'évolution du statut social des femmes dans le contexte conjoint de la montée de l'idéal égalitaire et de l'individualisme.

SEXUALITE ; ENQUETE ; DESIR ; VIOLENCE SEXUELLE ; FEMME ; HOMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2008 - p. 298-314
Cote : 100 BAJ

Au cours de ces dernières décennies, les pratiques de sexualité non pénétrative se sont diffusées dans toutes les générations, comme le montrent les analyses présentées dans le chapitre 13. Le cunnilingus comme la fellation appartiennent aujourd'hui au répertoire sexuel d'une partie importante de la population, notamment des plus jeunes. Cette diffusion s'inscrit dans un mouvement général de dissociation de la sexualité et de la procréation, même si ces deux composantes restent fortement associées dans les représentations. Une telle évolution apparait comme l'une des formes notables des changements à l'oeuvre dans le domaine de la sexualité. Pourtant, la place accordée aux pratiques sexuelles non pénétratives occupe dans le répertoire sexuel des hommes et des femmes reste peu explorée. Dans les enquêtes précédentes, elles étaient appréhendées sous l'angle des "préliminaires".
Au cours de ces dernières décennies, les pratiques de sexualité non pénétrative se sont diffusées dans toutes les générations, comme le montrent les analyses présentées dans le chapitre 13. Le cunnilingus comme la fellation appartiennent aujourd'hui au répertoire sexuel d'une partie importante de la population, notamment des plus jeunes. Cette diffusion s'inscrit dans un mouvement général de dissociation de la sexualité et de la procréation, ...

SEXUALITE ; ENQUETE ; PRATIQUE SEXUELLE ; PÉNÉTRATION ; CUNNILINGUS ; SODOMIE ; FELLATION ; HOMOSEXUALITE ; HOMOSEXUALITE FEMININE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; MASTURBATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2008 - p. 149-162
Cote : 100 BAJ

En France, l'entrée dans la sexualité est largement soumise à des dynamiques de groupes d'âge, contrairement à ce qui se peut se passer dans d'autres pays, la virginité et la chasteté ne sont plus valorisées par les institutions sociales. L'initiation par le premier rapport sexuel est devenue un passage imporant à l'âge adulte.

SEXUALITE ; ENQUETE ; JEUNESSE ; ADOLESCENCE ; ADOLESCENT ; ADOLESCENTE ; PREMIERE RELATION SEXUELLE ; RELATION AMOUREUSE ; RENCONTRE ; FRANCE ; ABSTINENCE ; VIRGINITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- n° 438 - 8 p.
Cote : P 25

Pour lutter contre l’excision en France, il importe de mieux connaître la population de femmes concernées et les pratiques dans les pays d’origine, africains principalement. Armelle Andro et Marie Lesclingand nous expliquent que la situation varie d’un pays d’Afrique à l’autre, ceci indépendamment de la religion. Concernant la France, elles tentent une évaluation du nombre de femmes ayant déjà subi cette mutilation sexuelle et annoncent une enquête pour mieux connaître les conséquences de cette pratique, afin d’améliorer la prise en charge de ces femmes. Dans le monde, 100 à 140 millions de filles et de femmes ont subi une mutilation sexuelle. Ces mutilations entraînent de nombreux problèmes de santé, variables selon le type et la gravité de la lésion (encadré 1). Le phénomène est présent essentiellement en Afrique subsaharienne et dans quelques régions du Proche-Orient et de l’Asie du Sud-Est (Yémen, Indonésie et Malaisie). Près de 5 % des victimes vivent dans des pays du Nord, soit plus de 6,5 millions de filles et de femmes. Elles résident principalement dans les pays européens d’immigration africaine ainsi qu’en Amérique du Nord, catégorie sociale et la génération, seules certaines fractions de la population étant touchées, et où, au total, entre 25 et 85 % des femmes sont excisées ; enfin, les pays où seules quelques minorités ethniques sont concernées et où la proportion d’excisées est inférieure à 25 %. Les mutilations sexuelles ont généralement lieu sur les jeunes filles avant l’âge de 15 ans. Les plus fréquemment pratiquées sont de type I et II , les mutilations de type III étant plus rares et très localisées.

Pour lutter contre l’excision en France, il importe de mieux connaître la population de femmes concernées et les pratiques dans les pays d’origine, africains principalement. Armelle Andro et Marie Lesclingand nous expliquent que la situation varie d’un pays d’Afrique à l’autre, ceci indépendamment de la religion. Concernant la France, elles tentent une évaluation du nombre de femmes ayant déjà subi cette mutilation sexuelle et annoncent une ...

MUTILATION SEXUELLE ; AFRIQUE ; FRANCE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; EXCISION ; SEXUALITE ; FEMME ; VIOLENCE FAMILIALE ; STATISTIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 126 pages + annexes
Cote : 205 CON

Ce document rassemble les textes des communications présentées lors de la journée « Questions de genre en démographie » qui s'est déroulée à l'Ined le 22 juin 2001 sous l'égide de l'unité Démographie, genre et sociétés. Si la première journée organisée par cette unité de recherche en 1999, visait à promouvoir et à formaliser l'intégration des questions de « genre » en démographie', cette deuxième mouture, s'inscrivant dans sa suite logique, présente certains des résultats de recherches menées dans cette perspective.
Ce document rassemble les textes des communications présentées lors de la journée « Questions de genre en démographie » qui s'est déroulée à l'Ined le 22 juin 2001 sous l'égide de l'unité Démographie, genre et sociétés. Si la première journée organisée par cette unité de recherche en 1999, visait à promouvoir et à formaliser l'intégration des questions de « genre » en démographie', cette deuxième mouture, s'inscrivant dans sa suite logique, ...

GENRE ; DEMOGRAPHIE ; SOCIETE ; NATALITE ; SCIENCE HUMAINE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 5 - p. 721-791
Cote : P 18

On oublie souvent que la contraception doit se pratiquer - et se décider - à deux. C'est vrai partout dans le monde, mais ce peut être particulièrement crucial dans les pays où le statut de la femme laisse craindre que celle-ci ne dispose que d'une faible marge de liberté face à son conjoint ou partenaire. Dans une analvse très approfondie des données d'enquêtes dans trois pays africains, Armelle ANDRo et Véronique HERTRICH montrent que la « demande » contraceptive de la part des hommes est, dans certains pays, très.faible. De plus, le dialogue sur ces questions au sein des couples est rare, et fait apparaître le rôle primordial du mari. Même chez les femmes, plus nombreuses à exprimer une demande contraceptive, la fécondité élevée reste fortement valorisée. Quand le nombre idéal d'enfants déclaré par les femmes, comme par les hommes, dépasse encore 6 enfants à 35 ans, que moins d'un quart des femmes et de 10 % des hommes du même âge ne veulent plus d'enfants, on comprend que la pratique contraceptive reste très limitée.
On oublie souvent que la contraception doit se pratiquer - et se décider - à deux. C'est vrai partout dans le monde, mais ce peut être particulièrement crucial dans les pays où le statut de la femme laisse craindre que celle-ci ne dispose que d'une faible marge de liberté face à son conjoint ou partenaire. Dans une analvse très approfondie des données d'enquêtes dans trois pays africains, Armelle ANDRo et Véronique HERTRICH montrent que la « ...

CONTRACEPTION ; AFRIQUE SUBSAHARIENNE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

FRANCE [12]

SEXUALITE [11]

MUTILATION SEXUELLE [9]

FEMME [6]

CONTRACEPTION [5]

ENQUETE [5]

EXCISION [5]

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES [5]

PREVENTION [4]

STATISTIQUE [4]

AVORTEMENT [3]

CLITORIS [3]

DESIR [3]

GENRE [3]

ORGANES SEXUELS FEMININS [3]

PLAISIR SEXUEL [3]

REFECTION DU CLITORIS [3]

SANTE DES FEMMES [3]

VAGIN [3]

ADOLESCENCE [2]

AFRIQUE [2]

COMPORTEMENT SEXUEL [2]

ETABLISSEMENT SCOLAIRE [2]

HOMME [2]

HOMOSEXUALITE FEMININE [2]

ILE-DE-FRANCE [2]

LIBERATION DES FEMMES [2]

LIBERATION SEXUELLE [2]

MEDECIN [2]

ORGASME [2]

PLANNING FAMILIAL [2]

POLITIQUE DE LA SANTE [2]

SOCIETE [2]

SUIVI GYNECOLOGIQUE [2]

VIOLENCE SEXUELLE [2]

ABSTINENCE [1]

ACCUEIL [1]

ADOLESCENT [1]

ADOLESCENTE [1]

AFRIQUE SUBSAHARIENNE [1]

AMERIQUE LATINE [1]

ASPECT SOCIO-CULTUREL [1]

BISEXUALITE [1]

BURKINA FASO [1]

CAMPAGNE D'INFORMATION [1]

CENTRE DE PLANIFICATION [1]

CHIRURGIE [1]

CONSULTATION MEDICALE [1]

CONTRACEPTION D'URGENCE [1]

CONTRACEPTION MASCULINE [1]

COTE D'IVOIRE [1]

COUNSELING [1]

CUNNILINGUS [1]

DEMOGRAPHIE [1]

DJIBOUTI [1]

EDUCATION [1]

EDUCATION A LA SEXUALITE [1]

EFFET NEFASTE [1]

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR [1]

ENTRETIEN COLLECTIF [1]

EPIDEMIOLOGIE [1]

FELLATION [1]

FEMINISME [1]

FEMME D'ORIGINE AFRICAINE [1]

HETEROSEXUALITE [1]

HOMOSEXUALITE [1]

IDENTITÉ SEXUELLE [1]

INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE [1]

INFIBULATION [1]

JEUNE ADULTE [1]

JEUNE FEMME [1]

JEUNE HOMME [1]

JEUNESSE [1]

MARIAGE [1]

MASTURBATION [1]

MEDECINE [1]

METHODE DE CONTRACEPTION [1]

MONDE [1]

NATALITE [1]

PÉNÉTRATION [1]

PHARMACIEN [1]

PLANIFICATION FAMILIALE [1]

POITOU-CHARENTES [1]

POUVOIR MEDICAL [1]

PRATIQUE SEXUELLE [1]

PREMIERE RELATION SEXUELLE [1]

PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE [1]

RAPPORTS HOMME-FEMME [1]

RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE [1]

RELATION AMOUREUSE [1]

RELATION SEXUELLE [1]

RENCONTRE [1]

REPRESENTATION [1]

RESEAU [1]

RESPECT DE L'AUTRE [1]

SANTE [1]

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE [1]

SCIENCE HUMAINE [1]

SENTIMENT AMOUREUX [1]

SODOMIE [1]

SUIVI DE LA GROSSESSE [1]

J Plus

0
Z