m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  BARBIERI Magali | enregistrements trouvés : 12

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- n° 3 - pp. 423-486
Cote : P 18

Au premier janvier 2016, la France comptait 66,6 millions d’habitants (dont 64,5 millions en France métropolitaine), soit un accroissement annuel de 3,7 ‰. La fécondité est passée de 1,98 enfant par femme à 1,93. Cette baisse est observée notamment chez les femmes jeunes. Le flux de titres de séjour délivrés, proche de 200 000 pour l’année 2014, est en légère augmentation, représentant 0,3 % de la population. Plus de la moitié des titres délivrés concernent des femmes. Le nombre de mariages (pour les couples de sexe différent et pour les couples de même sexe) est en légère baisse. Les officialisations d’union sont plus fréquemment des pacs pour les couples de sexe différent et plus fréquemment des mariages pour les couples de même sexe. Le nombre de divorces diminue, tout comme l’indice conjoncturel de divortialité ; moins d’enfants mineurs sont concernés par un divorce. Le nombre de décès en 2015 a augmenté par rapport et 2014, notamment du fait d’une mortalité saisonnière plus importante. En raison de ce pic de mortalité, l’espérance de vie a reculé de manière significative : 0,3 an pour les hommes et de 0,4 an pour les femmes.
Au premier janvier 2016, la France comptait 66,6 millions d’habitants (dont 64,5 millions en France métropolitaine), soit un accroissement annuel de 3,7 ‰. La fécondité est passée de 1,98 enfant par femme à 1,93. Cette baisse est observée notamment chez les femmes jeunes. Le flux de titres de séjour délivrés, proche de 200 000 pour l’année 2014, est en légère augmentation, représentant 0,3 % de la population. Plus de la moitié des titres ...

DEMOGRAPHIE ; STATISTIQUE ; FRANCE ; FECONDITE ; MORTALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 69 - n° 3 - p. 313-364
Cote : P 18

Au premier janvier 2014, la France comptait 66 millions d’habitants (dont 63,9 millions en France métropolitaine), soit un accroissement annuel de 4,2 ‰. En 2012, 180 000 titres de séjour ont été délivrés à des personnes immigrantes venant de pays tiers. Une majorité de titres concernaient des femmes. Les motifs des titres délivrés relèvent pour moitié de raisons familiales et pour un quart des études. La fécondité diminue légèrement, passant à 1,99 enfant par femme. Cette baisse, conjuguée à la diminution de la part des femmes en âge de procréer au sein de la population et à l’augmentation de la population totale, implique que le taux de natalité est également en baisse en 2013. Après une légère remontée en 2012, le nombre de mariages diminue à nouveau : d’après les données provisoires, on a enregistré 231 000 mariages en 2013. Le mariage a été ouvert aux couples de même sexe le 17 mai 2013 et 7 000 mariages ont été enregistrés entre mai et décembre 2013. Le nombre de pacs enregistrés en 2013 est de 168 000. Le nombre de décès en 2013 est provisoirement estimé à 572 000, et en France métropolitaine, il dépasse le seuil de 560 000. L’espérance de vie des femmes est de 85 ans et celle des hommes de 78,7 ans, soit un écart de 6,3 ans en légère diminution par rapport à l’année 2012.
Au premier janvier 2014, la France comptait 66 millions d’habitants (dont 63,9 millions en France métropolitaine), soit un accroissement annuel de 4,2 ‰. En 2012, 180 000 titres de séjour ont été délivrés à des personnes immigrantes venant de pays tiers. Une majorité de titres concernaient des femmes. Les motifs des titres délivrés relèvent pour moitié de raisons familiales et pour un quart des études. La fécondité diminue légèrement, passant à ...

DEMOGRAPHIE ; EVOLUTION ; MARIAGE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 68 - n° 3 - p. 385-432
Cote : P 18

1. Evolution générale et structure par âge de la population
2. L'immigration en provenance de pays tiers, telle que décrite par la délivrance de titres de séjour de longue durée
3. Les naissances et la fécondité
4. Les IVG
5. PACS, mariages, divorces
6. La mortalité

DEMOGRAPHIE ; NATALITE ; FECONDITE ; AVORTEMENT ; STATISTIQUE ; IMMIGRATION ; PACS ; MARIAGE ; DIVORCE ; MORTALITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 67 - n° 4 - p. 597-656
Cote : P 18

Démographie en France et comparaison de la fécondité et de la fréquence des avortements avec 21 pays d'Europe.

DEMOGRAPHIE ; FRANCE ; EUROPE ; AVORTEMENT ; STATISTIQUE ; COMPARAISON

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 28 - p. 107-132
Cote : P 256

Avec un taux de 42 pour mille en 2005-2010, les États-Unis se positionnent en tête du classement des pays développés en matière de fécondité des adolescentes. Après avoir fourni quelques éléments quantitatifs pour situer les États-Unis par rapport aux autres pays développés, nous décrivons dans le détail le niveau et les tendances de la fécondité avant vingt ans dans ce pays à partir d’une analyse de données d’état-civil. Nous évaluons ensuite l’effet des variables intermédiaires (nuptialité, sexualité, utilisation de la contraception et recours à l’avortement) avant de discuter, dans une dernière partie, le rôle du contexte culturel, politique et socioéconomique. La France, dont la situation est représentative des pays dans lesquels la fécondité des adolescentes est particulièrement faible, est utilisée comme point de comparaison.
Avec un taux de 42 pour mille en 2005-2010, les États-Unis se positionnent en tête du classement des pays développés en matière de fécondité des adolescentes. Après avoir fourni quelques éléments quantitatifs pour situer les États-Unis par rapport aux autres pays développés, nous décrivons dans le détail le niveau et les tendances de la fécondité avant vingt ans dans ce pays à partir d’une analyse de données d’état-civil. Nous évaluons ensuite ...

ETATS-UNIS ; MATERNITE ; ADOLESCENTE ; FECONDITE ; PRECARITE ; ASPECT SOCIO-CULTUREL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 66 - n° 3-4 - p. 503-534
Cote : P 18

Evolution générale et structure de la population.

DEMOGRAPHIE ; NATALITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 64 - n° 1 - 251 p.
Cote : P 18

Sommaire - La démographie de l'Asie du Sud Est et du Estdes années 1950 aux années 2000 : Synthèse des changements et bilan statistique / Anne Lambert .- p. 7-154 - Des causes aux conséquences du divorce : histoire critique d'un champ d'analyse et principales orientations de recherche en France / Albert Esteve -p. 155-182 - L'écart d'âge entre époux en Espagne : tendances de long terme : 1922-2006 / Claude Dargent .- p.183- 213 - L'Etat et la difficile saisie statistique de la religion : l'exemple des protestants dans les recensements en France au XIXe siècle / Arnaud Bringé p. 233 -251



Sommaire - La démographie de l'Asie du Sud Est et du Estdes années 1950 aux années 2000 : Synthèse des changements et bilan statistique / Anne Lambert .- p. 7-154 - Des causes aux conséquences du divorce : histoire critique d'un champ d'analyse et principales orientations de recherche en France / Albert Esteve -p. 155-182 - L'écart d'âge entre époux en Espagne : tendances de long terme : 1922-2006 / Claude Dargent .- p.183- 213 - L'Etat et ...

POPULATION ; DEMOGRAPHIE ; ASIE ; CHINE ; ASIE DU SUD-EST ; FECONDITE ; MARIAGE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 1 - n° 64 - p. 81-100
Cote : P 18

Avec ses 2,1 milliards d’habitants, l’Asie de l’Est et du Sud-Est rassemble le tiers de la population mondiale, notamment du fait de la présence de la Chine, pays le plus peuplé du monde, qui compte à elle seule 1,3 milliard d’habitants. Cette chronique propose à la fois une synthèse des grandes évolutions sociodémographiques et sanitaires depuis les années 1950 et un bilan statistique rassemblant les données récentes les plus fiables sur chaque pays. Y sont notamment examinés les effectifs et les structures de la population, la fécondité et ses variables intermédiaires, la nuptialité, la mortalité et la santé, les migrations internationales, l’urbanisation et l’accès à l’éducation. La région se distingue particulièrement par des progrès extraordinairement rapides réalisés tant dans le domaine de la lutte contre la mortalité que dans celui de la maîtrise de la fécondité. L’espérance de vie à la naissance est ainsi passée de 40 à 70 ans depuis le début des années 1950 et, grâce à des programmes de planification familiale souvent très interventionnistes mis en œuvre dans quelques pays, la fécondité est aujourd’hui, dans l’ensemble de la région, inférieure au seuil de remplacement des générations. Cette évolution conduit à de nouveaux défis démographiques dont les plus immédiats sont le vieillissement de la population, la réorientation des flux migratoires et, dans certains pays, un déséquilibre de la structure par sexe lié au recours massif aux avortements sélectifs.
Avec ses 2,1 milliards d’habitants, l’Asie de l’Est et du Sud-Est rassemble le tiers de la population mondiale, notamment du fait de la présence de la Chine, pays le plus peuplé du monde, qui compte à elle seule 1,3 milliard d’habitants. Cette chronique propose à la fois une synthèse des grandes évolutions sociodémographiques et sanitaires depuis les années 1950 et un bilan statistique rassemblant les données récentes les plus fiables sur chaque ...

DEMOGRAPHIE ; AVORTEMENT SELECTIF ; FILLE ; FEMINICIDE ; CHINE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° N° 5-6 - p. 725-764
Cote : P 18

Pour expliquer la baisse de la fécondité en Afrique et les obstacles éventuels qu'elle rencontre, il ne suffit pas de tenir compte des changements et de leurs freins parmi les femmes. Dans des sociétés où les inégalités instituées entre les hommes et les femmes. dans les sociétés où les inégalités sont instituées entre les hommes et les femmes sont nombreuses, il importe de trouver des indicateurs assez objectifs du contexte entre conjoints . Les auteurs mettent en relation le niveau de pratique contraceptive et les écarts d'âge entre les couples. L'Afrique subsaharienne reste le continent où les écarts d'âge entre le couple reste le plus élevé. La contraception moderne est plus utilisée dans les couples les plus proches par l'âge, à niveau d'instruction égale. En revanche, les femmes mariées à des hommes sensiblement plus âgées sont toujours moins utilisatrices de contraception moderne.
Pour expliquer la baisse de la fécondité en Afrique et les obstacles éventuels qu'elle rencontre, il ne suffit pas de tenir compte des changements et de leurs freins parmi les femmes. Dans des sociétés où les inégalités instituées entre les hommes et les femmes. dans les sociétés où les inégalités sont instituées entre les hommes et les femmes sont nombreuses, il importe de trouver des indicateurs assez objectifs du contexte entre conjoints . ...

METHODE DE CONTRACEPTION ; ÂGE ; RAPPORTS HOMME-FEMME ; AFRIQUE SUBSAHARIENNE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 2 - p. 229-251
Cote : P 18

L'évolution de la mortalité infantile à la Réunion au lendemain de la seconde guerre mondiale a été l'une des plus rapides au monde. Alors que le taux de mortalité infantile s'établissait audessus de 165 pour 1 000 naissances il y a cinquante ans, il est aujourd'hui inférieur à 10 o/°° Toutes les composantes de la mortalité infantile ont participé à ce recul même si chacune a évolué à un rythme propre. Cette évolution s'est accompagnée de changements considérables dans la structure par cause des décès, avec un effondrement de la part des maladies infectieuses et respiratoires et une proportion de plus en plus importante des décès dus aux affections périnatales et aux anomalies congénitales. L'accès généralisé à la santé et la médicalisation de la grossesse et de l'accouchement ont sans aucun doute joué sur la baisse de la mortalité infantile, mais les changements des comportements reproducteurs et d'autres facteurs socio-économiques ont également contribué aux progrès observés. Des inquiétudes demeurent. toutefois, en ce qui concerne les enfants nés dans les milieux socio-économiques les plus défavorisés.
L'évolution de la mortalité infantile à la Réunion au lendemain de la seconde guerre mondiale a été l'une des plus rapides au monde. Alors que le taux de mortalité infantile s'établissait audessus de 165 pour 1 000 naissances il y a cinquante ans, il est aujourd'hui inférieur à 10 o/°° Toutes les composantes de la mortalité infantile ont participé à ce recul même si chacune a évolué à un rythme propre. Cette évolution s'est accompagnée de ...

MORTALITE INFANTILE ; REUNION (ILE)

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 4 - p. 813-838
Cote : P 18

Le XXe siècle aura remporté une extraordinaire victoire sur la mortalité des jeunes enfants. Le processus s'est accéléré depuis la Deuxième Guerre mondiale avec, dans un premier temps, des progrès enregistrés surtout contre la mortalité post-néonatale, puis, à partir de la fin des années soixante, un recul rapide de la mortalité des premiers jours. La baisse de la mortalité post-néonatale est, sans aucun doute, à mettre au crédit de l'amélioration des conditions de vie de la population et de l'efficacité des mesures de lutte contre les maladies infectieuses et respiratoires. A partir de la fin des années soixante, ce sont surtout la médicalisation de la grossesse et de l'accouchement et les avancées considérables en matière de néonatalogie qui ont permis à la baisse de la mortalité infantile de se poursuivre. Le niveau aujourd'hui atteint est si faible que la marge de manœuvre pour de futurs progrès semble désormais étroite. Pourtant, la survie des jeunes enfants pourrait encore être améliorée par une réduction des différentiels géographiques et des disparités sociales qui demeurent significatifs.
Le XXe siècle aura remporté une extraordinaire victoire sur la mortalité des jeunes enfants. Le processus s'est accéléré depuis la Deuxième Guerre mondiale avec, dans un premier temps, des progrès enregistrés surtout contre la mortalité post-néonatale, puis, à partir de la fin des années soixante, un recul rapide de la mortalité des premiers jours. La baisse de la mortalité post-néonatale est, sans aucun doute, à mettre au crédit de l'a...

MORTALITE INFANTILE ; DEMOGRAPHIE ; FRANCE ; FRANCE

... Lire [+]

Z