m

Documents  BECK François | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 112 p.
Cote : 108 BEC

Depuis la fin des années 1990 (aux Etats-Unis d'abord, puis dans d'autres pays dont la France), les enquêtes les plus probantes ont mis en évidence un risque suicidaire plus élevé parmi les jeunes sexuelles - gays, lesbiennes, bisexuel(le)s, transgenres - et ceux qui se questionnent sur leur identité sexuelle ou de genre. L'homophobie est aujourd'hui le facteur de risque le mieux identifié pour comprendre cette sursuicidalité. Les phénomènes d'exclusion, de mépris et de stigmatisation peuvent en effet provoquer une perte d'estime de soi, une perte de confiance dans l'avenir et les autres. Le soupçon d'appartenance à une minorité sexuelle ou de non-conformité de genre - qui peut toucher tout jeune, indépendamment de son orientation sexuelle effective - conduit également souvent la personne qui le subit à une grande détresse qui favorise les symptômes suicidaires. Quelle que soit la stratégie mise en oeuvre par le jeune pour éviter ou résister à une discrimination, le coût psychique et physique est souvent élevé. D'autant que par rapport à d'autres types de discriminations, les discriminations homophobes ou liées à une non-conformité aux stéréotypes de genre se caractérisent par un faible soutien de la famille, une faible intervention des adultes et des préjudices particulièrement précoces. Il existe en France des initiatives de prévention de ces discriminations et du risque suicidaire qui gagneraient à être mieux connues et parfois généralisées. Autre piste de travail: la sensibilisation des professionnels en contact avec les jeunes, qu'ils viennent des champs éducatif, sanitaire, social, judiciaire... Enfin, pour continuer à améliorer nos connaissances, il semble essentiel d'intégrer plus nettement, en amont de la conception des enquêtes, ces phénomènes spécifiques que sont l'homophobie, la lesbophobie, la transphobie et le sexisme.
Depuis la fin des années 1990 (aux Etats-Unis d'abord, puis dans d'autres pays dont la France), les enquêtes les plus probantes ont mis en évidence un risque suicidaire plus élevé parmi les jeunes sexuelles - gays, lesbiennes, bisexuel(le)s, transgenres - et ceux qui se questionnent sur leur identité sexuelle ou de genre. L'homophobie est aujourd'hui le facteur de risque le mieux identifié pour comprendre cette sursuicidalité. Les phénomènes ...

HOMOPHOBIE ; SUICIDE ; GENRE ; RISQUE ; PREVENTION ; FRANCE ; ETATS-UNIS

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

vol. 0 - n° 58 - p. 33-46
Cote : P 276

Ces dernières années, le lien entre suicide et orientation sexuelle a été au cœur de préoccupations et de recherches sur les comportements suicidaires. Des études récentes ont mesuré le lien positif existant entre l’appartenance à une minorité sexuelle et les tentatives de suicide ou les idéations suicidaires. Les résultats disponibles en France montrent des effets différenciés selon le genre et l’activité sexuelle. Ils semblent indiquer que l’hypothèse d’un lien entre homophobie et comportement suicidaire est la plus solide pour comprendre cette sursuicidalité. Outre l’appartenance à une minorité sexuelle, la non-conformité de genre expose également à un risque plus élevé. Des pistes pour la prévention sont évoquées.
Ces dernières années, le lien entre suicide et orientation sexuelle a été au cœur de préoccupations et de recherches sur les comportements suicidaires. Des études récentes ont mesuré le lien positif existant entre l’appartenance à une minorité sexuelle et les tentatives de suicide ou les idéations suicidaires. Les résultats disponibles en France montrent des effets différenciés selon le genre et l’activité sexuelle. Ils semblent indiquer que ...

SUICIDE ; HOMOSEXUALITE ; TRANSGENRE ; HOMOPHOBIE ; GENRE ; RISQUE ; PREVENTION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 337 p.
Cote : 430 BEC

Les comportements de santé des jeunes se situent actuellement au coeur des enjeux de santé publique. Le Baromètre santé 2010 de l’Inpes, sur lequel repose cet ouvrage, a permis d’analyser les données de plus de 6 000 jeunes de 15-30 ans. La force de cet échantillon représentatif est de permettre à la fois une comparaison des jeunes avec les autres âges de la vie, mais aussi entre jeunes connaissant des situations de vie différentes. Il offre un regard quantitatif sur leurs comportements de santé et propose une lecture en termes d’inégalités sociales de santé, approche devenue désormais incontournable dans l’observation et la compréhension des comportements de santé. Comme l’illustrent les analyses développées dans cet ouvrage, les jeunes qui subissent une situation sociale défavorable présentent globalement des indicateurs nettement plus dégradés que les autres. Ces données mesurant notamment l’impact des actions engagées par les pouvoirs publics permettent de suivre les évolutions et les progrès réalisés depuis 2005, mais aussi les avancées qui restent à faire. Elles montrent toute l’importance des enjeux sociaux et de santé publique entourant la jeunesse.
Les comportements de santé des jeunes se situent actuellement au coeur des enjeux de santé publique. Le Baromètre santé 2010 de l’Inpes, sur lequel repose cet ouvrage, a permis d’analyser les données de plus de 6 000 jeunes de 15-30 ans. La force de cet échantillon représentatif est de permettre à la fois une comparaison des jeunes avec les autres âges de la vie, mais aussi entre jeunes connaissant des situations de vie différentes. Il offre un ...

SANTE ; JEUNESSE ; FRANCE ; COMPORTEMENT ; DROGUE ; ALIMENTATION ; CONTRACEPTION ; ADOLESCENCE ; TABAC ; INTERNET

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 63 - 170 p.
Cote : P 276

Dossier d'Agora - Débats / Jeunesse n°63
La santé des jeunes est au coeur du débat public ces dernières années. Elle est souvent étudiée au prisme de facteurs de risque et, moins souvent, de facteurs de protections, alors même que les logiques sociales sont plus complexes et plus nuancées. La force des données mobilisées par l’enquête représentative, Baromètre santé 2010 (Inpes), permet à la fois une comparaison des jeunes (15-30 ans) avec les autres âges de la vie mais aussi entre les jeunes eux-mêmes. L’objectif de ce dossier est de porter un regard quantitatif et comparatif sur les comportements de santé des jeunes : en quoi le fait d’être jeune change-t-il le rapport à la santé et le regard porté sur celle-ci ?
- Evolution du tabagisme chez les jeunes et les politiques de lutte antitabac
- L'alcoolisation chez les jeunes : des consommations ponctuelles importantes à la hausse
- Pratiques contraceptives des jeunes femmes de moins de 30 ans : entre avancées et inégalités
- Usage d'internet : les jeunes, acteurs de leur santé ?
- Les jeunes et l'alimentation : des comportements sexués, évoluant avec l'âge et socialement marqués
- Conduite alimentaires perturbées des jeunes : entre facteurs sociaux et détresse psychologique
Dossier d'Agora - Débats / Jeunesse n°63
La santé des jeunes est au coeur du débat public ces dernières années. Elle est souvent étudiée au prisme de facteurs de risque et, moins souvent, de facteurs de protections, alors même que les logiques sociales sont plus complexes et plus nuancées. La force des données mobilisées par l’enquête représentative, Baromètre santé 2010 (Inpes), permet à la fois une comparaison des jeunes (15-30 ans) avec les ...

JEUNE ADULTE ; SANTE ; ENQUETE ; PREVENTION ; CONTRACEPTION ; ADOLESCENCE ; ALCOOL ; ALIMENTATION ; RISQUE ; INTERNET ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 274 p.
Cote : 230 BEC

Cet ouvrage présente les résultats d’une étude inédite en France. Pour la première fois, l’ensemble des formes de violence en France sont étudiées sous l’angle de leur incidence à court, moyen, long terme, sur la santé. L’enquête Événements de vie et santé (EVS), réalisée par la DREES auprès de 10 000 personnes âgées de 18 à 75 ans résidant à leur domicile, apporte un nouvel éclairage sur la question des violences en France, en interrogeant à la fois les hommes et les femmes, sur tous les types de violence qu’ils ont pu subir (physiques, sexuelles, psychologiques, atteintes aux biens, etc.) et en observant le contexte et les conséquences sanitaires et sociales des violences… L’ouvrage met notamment en évidence les liens directs entre le fait d’être victime d’actes violents, de présenter un état de santé dégradé et d’avoir traversé des événements de vie difficiles. Par ailleurs, même si la parole des victimes de violences semble se libérer, l’enquête montre que certaines violences, notamment sexuelles, restent une question taboue. Deux des articles présentent des résultats nouveaux : l’un sur les violences survenues durant l’enfance, l’autre sur le coût économique des violences conjugales.
Cet ouvrage présente les résultats d’une étude inédite en France. Pour la première fois, l’ensemble des formes de violence en France sont étudiées sous l’angle de leur incidence à court, moyen, long terme, sur la santé. L’enquête Événements de vie et santé (EVS), réalisée par la DREES auprès de 10 000 personnes âgées de 18 à 75 ans résidant à leur domicile, apporte un nouvel éclairage sur la question des violences en France, en interrogeant à la ...

VIOLENCE ; SANTE ; FRANCE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE PHYSIQUE ; VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; ENQUETE ; STATISTIQUE ; FEMME ; SANTE MENTALE ; VICTIME ; TABOU ; SOCIETE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
V

- 593 p.
Cote : 430 GUI

La mise en oeuvre d’une politique de santé publique cohérente et efficace passe par une meilleure appréhension des comportements de santé. Cette nouvelle édition du Baromètre santé les décrit et les met en regard des connaissances et des perceptions des 12-75 ans en matière de santé. Par son échantillon de 30 000 personnes et par sa méthodologie, le Baromètre santé 2005 s’inscrit comme une référence en matière d’enquête téléphonique de qualité.

SANTE ; TABAC ; ALCOOL ; DROGUE ; CANCER ; SEXUALITE ; INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE ; CONTRACEPTION ; STATISTIQUE ; FRANCE ; GROSSESSE NON DÉSIRÉE ; COMPORTEMENT À RISQUE ; VIH/ SIDA ; PREVENTION ; PRESERVATIF MASCULIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 13 - entier
Cote : P 195

DROGUE ; ADOLESCENCE ; SANTE ; FRANCE

... Lire [+]

Z