m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  BLÖSS Thierry | enregistrements trouvés : 6

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 125 - 132 p.
Cote : P 87

- idées et limites de la mixité sociale
- la justification des mixités : un problème politique ou moral ?
- la mixité sociale : le point de vue des sciences économiques...

MIXITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 154 - 132 p.
Cote : P 87

Le travail parental est entendu ici comme le travail des adultes-parents en charge d'enfant(s). Considérable en termes de tâches pratiques (occupation) et de charge mentale (préoccupation, disponibilité), engageant la définition de soi comme parent, mère ou père, et la perpétuation " réussie " de soi, il est loin de se réduire à une activité matérielle vite dégagée et vide de sens. Ce numéro d'informations sociales vise, en premier lieu, à dresser les frontières et les contenus de ce travail parental. Il porte également un regard critique sur les discours sociaux normatifs et professionnellement segmentés qui entendent cadrer les pratiques parentales et " apprendre aux parents à être parents ". Or le métier de parent, tel qu'il s'exprime dans le vécu, consisterait bien moins à " s'éduquer aux bonnes pratiques " qu'à s'autoriser, en amont, à effectuer un certain nombre de choix. Dans la dernière partie du numéro, on s'intéresse plus spécifiquement aux situations qui conduisent à innover dans la manière d'appréhender le travail parental, comme la monoparentalité au masculin ou encore les familles homoparentales.
Le travail parental est entendu ici comme le travail des adultes-parents en charge d'enfant(s). Considérable en termes de tâches pratiques (occupation) et de charge mentale (préoccupation, disponibilité), engageant la définition de soi comme parent, mère ou père, et la perpétuation " réussie " de soi, il est loin de se réduire à une activité matérielle vite dégagée et vide de sens. Ce numéro d'informations sociales vise, en premier lieu, à ...

TEMPS PARENTAL ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; RESPONSABILITE ; FAMILLE ; ENFANT ; TRAVAIL ; PARENTALITE ; ASSISTANTE MATERNELLE ; MÉTIER ; EDUCATION PARENTALE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; FEMME ; MÈRE ; PERSONNE ÂGEE ; GRANDS-PARENTS ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; SCOLARITÉ ; PRECARITE ; HOMOPARENTALITÉ ; DIVORCE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; PÈRE ; PATERNITE ; HOMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 80 - 120 p.
Cote : P 218

Pour garder les jeunes enfants, et c’est une banalité de le rappeler, il faut des parents, des politiques, une organisation, des structures et des personnels. Parce que l’accueil des jeunes enfants relève de la sphère à la fois publique et privée, les politiques de la petite enfance posent de manière centrale la question des systèmes de valeurs et des représentations de la « bonne » éducation des tout-petits. Dans et hors de la sphère domestique se côtoient des compétences et des activités sur lesquelles pèsent des exigences, des normes et des contraintes variables. En outre, la mise en place de nouveaux dispositifs contribue à requestionner la structuration du champ professionnel. Ce numéro de Recherches et Prévisions reprend et analyse ces différentes dimensions de l’accueil : il porte sur « l’infrastructure » et ceux qui l’animent et traite ainsi de la « gouvernance » des modes d’accueil, de ses professionnels et de leur activité.
Le numéro s’ouvre sur un article de Bernard Eme et Laurent Fraisse. Au regard du concept de gouvernance qu’ils appliquent aux réseaux locaux de mode de garde, les chercheurs analysent l’interaction de multiples acteurs aux intérêts et aux attentes parfois opposés ou, pour le moins, éloignés. On comprendra pourquoi on ne peut parler de réelle coopération et de coordination entre les acteurs de la garde. Le système maintient, au niveau local, une tendance à fonctionner sur des relations bilatérales.

? Sommaire
Introduction Danielle Boyer et Gilles Nezosi Partie 1 - La gouvernance locale de la diversification des modes d'accueil : un nouvel enjeu de "cohésion sociale"/ Bernard Eme et Laurent Fraisse - Expérimentation d'une offre de garde face aux horaires de travail atypiques et flexibles / Arnaud Campéon, Blanche Le Bihan et Claude Martin / avec la collaboration de Guillaume Gardin - Les métiers de la petite enfance à l'épreuve des horaires atypiques. - Les leçons des structures expérimentales / Anne Eydoux - La professionnalisation inachevée des assistantes maternelles François Aballéa - Le loup dans la bergerie. Prime éducation et rapports sociaux de sexe / Nicolas Murcier
- Idéologies et pratiques sexuées des rôles parentaux : quand les institutions de garde en confortent le partage inégal/ Thierry Blöss et Sophie Odena - L'accueil collectif et en crèches familiales des enfants de moins de 6 ans en 2003 Partie 2 - Imaje. Des indicateurs de mesure de l'accueil des jeunes enfants / Benoït Chastenet - La charte de qualité relative à la garde d'enfants à domicile / Daniel Crozat dans les Hauts-de-Seine - L'impact des nouveaux modes de financement des CAF pour les places en crèches. Une enquête menée dans les départements normands / Evelyne Renaudat
- L'accueil des très jeunes enfants dans la Manche. Des tensions localisées dans le Sud-Manche / Bénédicte Leclerc et Bruno Pivoteau - Les jeunes et l'animation occasionnelle. Passer le BAFA aujourd'hui / Isabelle Monforte - L'actualité du droit des prestations versées par les CAF (février 2005) / Nadia Kesteman
Pour garder les jeunes enfants, et c’est une banalité de le rappeler, il faut des parents, des politiques, une organisation, des structures et des personnels. Parce que l’accueil des jeunes enfants relève de la sphère à la fois publique et privée, les politiques de la petite enfance posent de manière centrale la question des systèmes de valeurs et des représentations de la « bonne » éducation des tout-petits. Dans et hors de la sphère domestique ...

PETITE ENFANCE ; MODE DE GARDE ; CRECHE ; ASSISTANTE MATERNELLE ; TRAVAIL ; FEMME ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; EDUCATION PARENTALE ; EDUCATION ; SEXISME ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; TEMPS PARENTAL ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 80 - p. 77-91
Cote : P 218

La petite enfance est un domaine où la coparentalité est peu active dans les faits. Les différentes étapes de la délégation de la garde de son enfant à un tiers, telles que la prise de décision, la procédure d'inscription... soulignent l'omniprésence des femmes et le désintérêt relatif des hommes. Ce partage inégal des rôles parentaux se confirme dans les relations courantes instaurées avec le service de garde, les mères assurant la majorité des tâches et interactions quotidiennes liées à l'enfant, alors que les pères se singularisent par le caractère ponctuel de leurs interventions, signe manifeste et permanent de leur autorité. Cet article a pour objet de montrer comment les institutions de socialisation de la petite enfance (les crèches collectives et les assistantes maternelles) contribuent à leur manière à reproduire cette division sexuée des rôles parentaux.
La petite enfance est un domaine où la coparentalité est peu active dans les faits. Les différentes étapes de la délégation de la garde de son enfant à un tiers, telles que la prise de décision, la procédure d'inscription... soulignent l'omniprésence des femmes et le désintérêt relatif des hommes. Ce partage inégal des rôles parentaux se confirme dans les relations courantes instaurées avec le service de garde, les mères assurant la majorité des ...

PETITE ENFANCE ; EGALITE FEMME HOMME ; EDUCATION PARENTALE ; PARENTALITE ; MODE DE GARDE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 288 pages
Cote : 216 BLO

En dépit d'un rapprochement dans les comportements et les trajectoires des hommes et des femmes au cours de ces dernières années, les discriminations de sexe persistent dans la plupart des sociétés et continuent à établir concrètement des différences de fonctions, de statuts, de droits et de devoirs. L'histoire française contemporaine n'échappe pas à cette tendance. L'engouement des sciences sociales pour comprendre l'état des relations entre les hommes et les femmes, l'étendue des domaines étudiés (école, travail, famille, sexualité, modes de vie, etc.) révèlent l'importance des enjeux que représente la division sexuée des rôles dans l'évolution de nos sociétés.
Tout en mettant l'accent sur les changements intervenus dans les relations hommes-femmes, dans la vie privée et publique, cet ouvrage fait apparaître la permanence d'un principe de domination masculine. La reproduction des rapports sociaux entre les sexes est en effet contrastée, l'émancipation des rapports hommes-femmes côtoyant au quotidien le conservatisme des mentalités, ancré dans les inégalités de classe.
L'idée centrale qui traverse cet ouvrage est que ces changements produisent des effets contradictoires. Les diverses contributions invitent à constater que ce principe du changement contradictoire s'applique à l'ensemble des pratiques sociales. La dynamique des rapports hommes-femmes est décidément dialectique En guise de générique, cette formule atteste qu'en ce début du troisième millénaire la voie vers l'égalité entre les sexes reste plus que jamais incertaine, essentiellement parce que ce processus n'aboutit pas toujours aux résultats espérés et s'accompagne de tendances contraires qui en réduisent la portée.
En dépit d'un rapprochement dans les comportements et les trajectoires des hommes et des femmes au cours de ces dernières années, les discriminations de sexe persistent dans la plupart des sociétés et continuent à établir concrètement des différences de fonctions, de statuts, de droits et de devoirs. L'histoire française contemporaine n'échappe pas à cette tendance. L'engouement des sciences sociales pour comprendre l'état des relations entre ...

SEXISME ; GENRE ; EGALITE FEMME HOMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 98
Cote : 326 MAR

Colloque « Familles et recherches. Nouvelles questions, nouvelles approches, nouveaux aperçus », 19-20-21 janvier 1993.
- Introduction : les relations familiales
- L'amour et l'affection , un nouvel objet sociologique
- L'intégration conjugale
- Socialisation familiale et passage à l'âge adulte
- Les échanges
- La parenté et les solidarités familiales
- Frères et soeurs
- La désunion
- Les nouvelles parentés
- L'éducation familiales
Colloque « Familles et recherches. Nouvelles questions, nouvelles approches, nouveaux aperçus », 19-20-21 janvier 1993.
- Introduction : les relations familiales
- L'amour et l'affection , un nouvel objet sociologique
- L'intégration conjugale
- Socialisation familiale et passage à l'âge adulte
- Les échanges
- La parenté et les solidarités familiales
- Frères et soeurs
- La désunion
- Les nouvelles parentés
- L'éducation familiales

FAMILLE ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; SENTIMENT AMOUREUX ; ENFANT ; FRANCE ; DÉVELOPPEMENT DE L'ENFANT ; ASPECT SOCIOLOGIQUE ; RELATION FRERE-SOEUR ; FILIATION ; EDUCATION PARENTALE ; SÉPARATION DU COUPLE ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; FAMILLE RECOMPOSEE

... Lire [+]

Filtrer

Type
Date de parution
Auteurs
Descripteurs

Z