m

Documents  BOUSQUET Danièle | enregistrements trouvés : 17

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 128 - p. 6-7
Cote : P 20

Eprise d'égalité et de respect entre les femmes et les hommes, Danièle Bousquet, députée des Côtes d'Armor est connue pour sa détermination à construire un monde sans prostitution. La précision de son argumentation fait de la députée une abolitionniste pédagogue. Pour vaincre, il faut d'abord convaincre.

PROSTITUTION ; ABOLITIONNISME ; EGALITE FEMME HOMME ; PATRIARCAT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 0 - n° 173 - p. 6-7
Cote : P 227

"Il y a un relatif consensus sur le fait qu'il n'y a pas de prostitution libre au sein du parti socialiste, et que la loi sur le racolage passif n'a pas produit les effets attendus mais la question de la pénalisation des clients continue de susciter des interrogations sur sa mise en oeuvre. Il y a une grande avancée depuis le rapport de la mission sur l'escalvage moderne en 2000. Plus personne n'ose soutenir un "droit" des hommes à payer une prostituée. Si la gauche remporte les élections, la loi sur le racolage passif sera remise en cause et la pénalisation du client (la pénalisation de la personne prostituée et du client étant incompatibles) - sera rapidement votée."
"Il y a un relatif consensus sur le fait qu'il n'y a pas de prostitution libre au sein du parti socialiste, et que la loi sur le racolage passif n'a pas produit les effets attendus mais la question de la pénalisation des clients continue de susciter des interrogations sur sa mise en oeuvre. Il y a une grande avancée depuis le rapport de la mission sur l'escalvage moderne en 2000. Plus personne n'ose soutenir un "droit" des hommes à payer une ...

PROSTITUTION ; ABOLITIONNISME ; LEGISLATION ; POLITIQUE ; PARTI POLITIQUE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- n° 13 - 8 p.
Cote : P 257

- Edito : 8 mars
- We want sex equality : le film
- Les féministes italiennes manifestent
- Force de femmes, le film documentaire
- Un grand bravo à Huguette Bello OLF La réunion
- "Un jour, mon prince viendra" OLF 31
- Elections cantonales : quand "candidate" se dit "suppléante"
- Dossier : Osez le féminisme s'engage pour une société sans prostitution
- La prostitution, mythes et réalités
- La prostitution, une violence en soi
- Interview : Danielle Bousquet, députée des cotes d'Armor et présidente de la mission parlementaire sur la prostitution
- L'Equal pay day, journée de l'égalité salariale
- Du côté des organisations : "Femmes pour le dire, femmes pour agir (FDFA) "
- Chronique du sexisme ordinaire : La galanterie "Après vous, mademoiselle"

- Edito : 8 mars
- We want sex equality : le film
- Les féministes italiennes manifestent
- Force de femmes, le film documentaire
- Un grand bravo à Huguette Bello OLF La réunion
- "Un jour, mon prince viendra" OLF 31
- Elections cantonales : quand "candidate" se dit "suppléante"
- Dossier : Osez le féminisme s'engage pour une société sans prostitution
- La prostitution, mythes et réalités
- La prostitution, une violence en soi
- Interview : ...

PROSTITUTION ; CLIENT DE LA PROSTITUTION ; PERSONNE PROSTITUÉE ; SOCIETE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; ASPECT INTERNATIONAL ; ABOLITIONNISME ; PARITE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y

- 43 p.
Cote : 216 BOU w

Selon le Haut conseil, si la Constitution en vigueur ne fait pas obstacle à l'égalité femmes-hommes, elle n'en est pas la garante absolue, ni la pierre fondatrice, et porte encore les traces de siècles d'exclusion des femmes de la citoyenneté. Afin de reconnaître pleinement que ce temps est révolu, et protéger de nouveaux droits fondamentaux - dont les régulières saisines du Conseil constitutionnel témoignent de la menace dont ils font l'objet - le Haut Conseil formule 9 recommandations.
Selon le Haut conseil, si la Constitution en vigueur ne fait pas obstacle à l'égalité femmes-hommes, elle n'en est pas la garante absolue, ni la pierre fondatrice, et porte encore les traces de siècles d'exclusion des femmes de la citoyenneté. Afin de reconnaître pleinement que ce temps est révolu, et protéger de nouveaux droits fondamentaux - dont les régulières saisines du Conseil constitutionnel témoignent de la menace dont ils font l'objet - ...

EGALITE FEMME HOMME ; CONSTITUTION ; LEGISLATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 134 p.
Cote : 216.1 BOU w

Si c’est par le secteur de la culture qu’est arrivée, ces derniers mois, la vague de mobilisation et de dénonciation inédite des violences faites aux femmes, c’est que les inégalités entre les femmes et les hommes y sont particulièrement flagrantes. Majoritaires sur les bancs des écoles d’arts, les femmes disparaissent avec le temps.Après 10 ans de petits pas, la ministre Françoise NYSSEN a fait la semaine dernière des annonces inédites qui témoignent d’un engagement déterminé à faire reculer les inégalités, en engageant le Ministère sur une démarche d’éga-conditionnalité, en prévoyant des malus financiers pour les organisations qui ne feront pas progresser la place des femmes dans leur programmation et leur direction, selon des objectifs chiffrés à définir. Cette démarche, promue par le Haut Conseil depuis 2014, repose sur l’idée que les financements publics - 20 milliards d’euros par an dans le secteur de la culture - ne peuvent alimenter des pratiques inégalitaires. Le HCE se réjouit que les échanges réguliers avec le ministère de la Culture aient déjà pu porter leurs fruits et encourage à aller plus loin pour opérer un changement d’échelle. La démarche d’éga-conditionnalité des financements pourrait être généralisée à l’ensemble de la politique culturelle et l’ensemble des enjeux relatifs à l’égalité femmes-hommes.
Si c’est par le secteur de la culture qu’est arrivée, ces derniers mois, la vague de mobilisation et de dénonciation inédite des violences faites aux femmes, c’est que les inégalités entre les femmes et les hommes y sont particulièrement flagrantes. Majoritaires sur les bancs des écoles d’arts, les femmes disparaissent avec le temps.Après 10 ans de petits pas, la ministre Françoise NYSSEN a fait la semaine dernière des annonces inédites qui ...

ART & CULTURE ; GENRE ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 120 p.
Cote : 240 COU

Rapport n°2017-05-29-SAN-O27. Le Haut Conseil à l’Egalité, à travers se rapport et ses recommandations, appelle à une politique volontariste de lutte contre les inégalités de santé qui tienne compte des inégalités de sexe, et encourage le développement de dispositifs spécifiques à destination des femmes en situation de précarité.

PRECARITE ; FEMME ; SANTE DES FEMMES ; ACCES ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 111 p.
Cote : 216.2 BOU

Plus de 15 ans après les premières lois dites " de parité ", le Haut Conseil à l’Egalité poursuit son travail d’évaluation de la mise en œuvre des obligations paritaires. Elles ont été sans conteste à l’origine, ces dernières années, d’un bond quantitatif de la part des femmes élues dans les conseils et les exécutifs des collectivités locales tous échelons confondus - communal, intercommunal, départemental et régional - qui atteint désormais 40%. Le HCE salue notamment la multiplication par 4 du nombre de femmes conseillères départementales permise par la loi de 2013. Cette moyenne, encourageante, est toutefois plombée par les conseils des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) -qui ne comptaient au 1er janvier 2017 que 34% de femmes - et les communes de moins de 1000 habitant.e.s, non visées par des obligations légales. Ce progrès démocratique, permis par la loi, répond à une exigence de justice dans la représentation politique mais ne doit pas masquer de fortes résistances...
Plus de 15 ans après les premières lois dites " de parité ", le Haut Conseil à l’Egalité poursuit son travail d’évaluation de la mise en œuvre des obligations paritaires. Elles ont été sans conteste à l’origine, ces dernières années, d’un bond quantitatif de la part des femmes élues dans les conseils et les exécutifs des collectivités locales tous échelons confondus - communal, intercommunal, départemental et régional - qui atteint désormais ...

PARITE ; FRANCE ; POUVOIR ; POLITIQUE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 56 p.
Cote : 216.3 BOU

Des travaux de recherche menés depuis plus de 20 ans ont montré que les personnels enseignants et d'éducation sont aux prises, comme l'ensemble de la société, avec les stéréotypes sexistes et reproduisent des attentes différenciées vis-à-vis des filles et des garçons. C'est à partir de ce constat que le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes entend rappeler le rôle jugé crucial de la formation de ces personnels en matière d'éducation à l'égalité. Le Haut conseil formule ainsi une série de recommandations autour de deux axes : la formation initiale à l'éducation à l'égalité doit être systématique pour les 25 000 nouveaux.elles enseignant.e.s, documentalistes et CPE formé.e.s chaque année dans les Ecoles supérieures du Professorat et de l'éducation (ESPE, ex-IUFM) ; la formation continue du million d'enseignant.e.s, de personnels d'éducation, d'administration et de direction déjà en poste doit être encouragée plus fortement.
Des travaux de recherche menés depuis plus de 20 ans ont montré que les personnels enseignants et d'éducation sont aux prises, comme l'ensemble de la société, avec les stéréotypes sexistes et reproduisent des attentes différenciées vis-à-vis des filles et des garçons. C'est à partir de ce constat que le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes entend rappeler le rôle jugé crucial de la formation de ces personnels en matière ...

FORMATION ; ENSEIGNEMENT ; GENRE ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; EGALITE FEMME HOMME ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
4y

- 48 p.
Cote : 233 MOI

Avis n°2016-09-30-VIO-02
SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DU HCE
AXE 1 : SENSIBILISATION DE LA SOCIETÉ
RECOMMANDATION N°1 : Lancer la première campagne de sensibilisation gouvernementale contre les agressions sexuelles, en particulier le viol, afin de faire baisser la tolérance sociale face à de tels crimes.
RECOMMANDATION N°2 : Développer des partenariats avec les écoles de journalisme et les rédactions pour élaborer des chartes pédagogiques relatives au traitement médiatique des violences faites aux femmes.
AXE 2 : FORMATION DES PROFESSIONNEL.LE.S
RECOMMANDATION N°3 : Intégrer aux formations développées en application de l’article 51 de la Loi du 4 août 2014 un focus spécialisé sur le viol et autres agressions sexuelles, en particulier à l’encontre des femmes handicapées ou femmes migrantes, et actionner le levier des diplômes et examens pour s’assurer de l’effectivité de ces formations.
AXE 3 : ACCUEIL, PROTECTION ET ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES
RECOMMANDATION N°4 : Permettre aux victimes de violences sexuelles l’accès direct et en urgence aux Unités Médico-Judiciaires même sans dépôt de plainte préalable.
RECOMMANDATION N°5 : Intégrer dans les soins pris en charge à 100 % par l’État les soins dispensés aux victimes de violences sexuelles, même quand elles sont majeures, incluant les soins dispensés par des psychologues et psychiatres formé.e.s et spécialisé.e.s aux conséquences psycho-traumatiques des violences de genre.
RECOMMANDATION N°6 : Renforcer l’accès au droit à l’indemnisation des victimes grâce à une meilleure formation des professionnel.le.s de la Justice et à une meilleure information des victimes de violences sexuelles.
AXE 4 : TRAITEMENT JUDICIAIRE
RECOMMANDATION N°7 : Modifier les articles 222-22 et 222-22-1 du code pénal pour renforcer la définition des éléments constitutifs des agressions sexuelles et du viol.
RECOMMANDATION N°8 : Instaurer un seuil d’âge de 13 ans en dessous duquel un.e enfant est présumé.e ne pas avoir consenti à une relation sexuelle avec un.e majeur.e, et renforcer la protection des mineur.e.s contre l’inceste en prévoyant qu’une atteinte sexuelle commise sur un.e mineur.e par une personne
ayant autorité parentale est présumée ne pas avoir été consentie.
RECOMMANDATION N°9 : Allonger les délais de prescription relatifs aux délits et crimes sexuels, en particulier ceux touchant aux délits et crimes sexuels sur mineur.e.s.
RECOMMANDATION N°10 : Demander, par la voie de la circulaire pénale aux parquets, de veiller à ce que la qualification criminelle du viol soit retenue et poursuivie en Cour d’assises.
RECOMMANDATION N°11 : Renforcer significativement dans le Projet de loi de finances pour 2017 les moyens dévolus à la Justice, en particulier ceux consacrés à la poursuite et à la répression des crimes et délits contre les personnes.
AXE 5 : ÉDUCATION ET PROTECTION DES JEUNES
RECOMMANDATION N°12 : Rendre effective l’obligation légale d’éducation à la sexualité de l’école au lycée en mettant en oeuvre les recommandations formulées par le HCE dans son rapport de juin 2016, et en intégrant à cette éducation des programmes de prévention élaborés sur le modèle de " Mon corps, c’est mon corps " ou " ViRAJ ", afin de prévenir les agressions sexuelles dont sont victimes les enfants et les adolescent.e.s.
Ces recommandations sont l’expression du travail collégial des membres du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes. La Direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice souscrit à l’ensemble des recommandations à l’exception des recommandations liées à l’axe 4.
Avis n°2016-09-30-VIO-02
SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DU HCE
AXE 1 : SENSIBILISATION DE LA SOCIETÉ
RECOMMANDATION N°1 : Lancer la première campagne de sensibilisation gouvernementale contre les agressions sexuelles, en particulier le viol, afin de faire baisser la tolérance sociale face à de tels crimes.
RECOMMANDATION N°2 : Développer des partenariats avec les écoles de journalisme et les rédactions pour élaborer des chartes pédagogiques ...

VIOL ; VIOLENCE SEXUELLE ; JUSTICE ; FRANCE ; PROCES

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 138 p.
Cote : 216 BOU

Le HCEfh a été saisi d'un travail d'analyse globale sur les stéréotypes et nous a demandé de formuler ldes préconisations pour les faire reculer et les rendre de plus en plus intolérables dans la société, apr najat Vallaud Belkacem, alors ministre chargée des droits des femmes. Actant le fait que de nobmreeux et riches rapports sectoriels avaient, ces dernières années largement décrypté les stéréoyypes, le HCEfh a concentré ses efforts sur un travail de conceptualisation et le développement d'une méthodologie transverse et novatrice pour faire reculer structurellement les stéréotypes et les inégalistés : la budgétisation senseible à l'égalité femmes-hommes. et en particulier le mécanisme "d'éga-conditionnalité" des financements publics, qui consiste à subordonner les financements publics transférés à une partie tierce au respect de légalité femmes-hommes et à la lutte contre les stéréotypes de sexe. Cette méthode doit être appliquée à trois champs prioritaires : les médias, la communication institutionnelle et l'éducation.
Le HCEfh a été saisi d'un travail d'analyse globale sur les stéréotypes et nous a demandé de formuler ldes préconisations pour les faire reculer et les rendre de plus en plus intolérables dans la société, apr najat Vallaud Belkacem, alors ministre chargée des droits des femmes. Actant le fait que de nobmreeux et riches rapports sectoriels avaient, ces dernières années largement décrypté les stéréoyypes, le HCEfh a concentré ses efforts sur un ...

STÉRÉOTYPE ; MEDIA ; IMAGE DES FEMMES ; ASPECT SOCIO-ECONOMIQUE ; FRANCE ; POLITIQUE ; EDUCATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 70 p.
Cote : 230 BOU

- une loi applicable mais peu connue
- l'ordonnance de protection : une montée en régime progressive mais inégale sur le territoire
- les mesures d'ordre pénal : dans l'attente des premières décisions
- les clés du succès : orientation des victimes, mise en réseau des acteurs , prévention

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; LEGISLATION ; APPLICATION DE LA LOI

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 383 p.
Cote : 236 BOU

Dans ce rapport, la mission parlementaire dresse un état des lieux de la prostitution en France : majoritairement féminine, exercée dans les villes, à 80 % par des personnes étrangères (principalement originaires de Chine, des Pays de l’Est, du Nigeria), elle concernerait 200 000 personnes, selon le ministère de l’intérieur. La mission s’interroge ensuite sur la légitimité de la prostitution dans la société actuelle, au regard des principes républicains d’égalité entre les sexes et de dignité de la personne, et rappelle la position abolitionniste de la France (protéger les personnes prostituées et décourager l’activité prostitutionnelle). Par ailleurs, elle propose une série de mesures s’orientant vers la réinsertion sociale de la personne prostituée (aide au logement, à la formation professionnelle, aide à la régularisation pour les prostituées sans papiers), le renforcement de la lutte contre le proxénétisme et la pénalisation du client. Pénaliser les clients (emprisonnement et amende) constitue en effet l’une des propositions majeures de la mission qui s’est inspirée de la législation en Suède. La mesure devrait se concrétiser par une proposition de loi.
Dans ce rapport, la mission parlementaire dresse un état des lieux de la prostitution en France : majoritairement féminine, exercée dans les villes, à 80 % par des personnes étrangères (principalement originaires de Chine, des Pays de l’Est, du Nigeria), elle concernerait 200 000 personnes, selon le ministère de l’intérieur. La mission s’interroge ensuite sur la légitimité de la prostitution dans la société actuelle, au regard des principes ...

PROSTITUTION ; ABOLITIONNISME ; PERSONNE PROSTITUÉE ; TRAITE DES ETRES HUMAINS ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; EGALITE FEMME HOMME

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 95 p.
Cote : 231 GRA

Un récit juste et digne à l’image de beaucoup de femmes victimes de violences.
Un témoignage bouleversant. ? Qu’est-ce qui a bien pu m’attirer en lui ? Je me suis souvent posé la question. Nous étions diamétralement opposés : le jour et la nuit. Mauvais coup de poker, j’ai été bluffée... Laura Granny a 18 ans lorsqu’elle rencontre celui qui va devenir son mari, le père de son enfant et rapidement son bourreau et ce, durant 6 ans. Grâce aux mains tendues, Laura Granny a pu se reconstruire petit à petit. 20 ans après, elle jette sa baleine à la mer. Laura nous livre son témoignage bouleversant, relate sa lutte quasi quotidienne, envers et contre tous, pour sauver son fils et elle-même de l’enfer des violences. En jetant sa "balle" et toute cette "haine" qu’elle avait en elle depuis tant d’années, Laura Granny tend aussi la main vers les victimes de violences conjugales : On m’avait donné deux ailes, il m’en a brisé une. Avec l’autre je m’envole, je boite mais je veux aller vers les autres et vous retrouver. J’espère, avec toutes les lueurs dans mon cœur, pouvoir éclairer le vôtre et vous aider à vous libérer. Laura Granny lance un appel à tous : Ne voilez plus votre face, ouvrez vos oreilles, ne jugez pas. Nul ne mérite d’être maltraité, massacré. Tendez vos mains ou agissez. Photos issues de la pièce de théâtre créée à partir de ce témoignage
Un récit juste et digne à l’image de beaucoup de femmes victimes de violences.
Un témoignage bouleversant. ? Qu’est-ce qui a bien pu m’attirer en lui ? Je me suis souvent posé la question. Nous étions diamétralement opposés : le jour et la nuit. Mauvais coup de poker, j’ai été bluffée... Laura Granny a 18 ans lorsqu’elle rencontre celui qui va devenir son mari, le père de son enfant et rapidement son bourreau et ce, durant 6 ans. Grâce aux mains ...

VIOLENCE CONJUGALE ; FEMME ; VICTIME ; TEMOIGNAGE ; VIOLENCE PHYSIQUE ; VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS ; DIVORCE ; GARDE DE L'ENFANT ; JUSTICE ; SOCIETE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 301 p.
Cote : 230 BOU

Les violences faites aux femmes sont inacceptables, quelle que soit leur forme. Leurs conséquences sont considérables sur les femmes qui en sont victimes, sur leurs enfants qui en sont témoins, sur la société dans son ensemble. Les membres de la mission d’évaluation étaient tous portés, dès l’origine de leurs travaux, par cette même conviction. Mais après une quarantaine d’auditions et plus d’une centaine de personnes entendues, ils ont pu mesurer l’ampleur et la diversité de ces formes de violences et la complexité des réponses à leur apporter. La mission a eu pour double objectif d’évaluer la politique menée en matière de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes et de formuler les propositions qui lui apparaîtraient nécessaires.
Les violences faites aux femmes sont inacceptables, quelle que soit leur forme. Leurs conséquences sont considérables sur les femmes qui en sont victimes, sur leurs enfants qui en sont témoins, sur la société dans son ensemble. Les membres de la mission d’évaluation étaient tous portés, dès l’origine de leurs travaux, par cette même conviction. Mais après une quarantaine d’auditions et plus d’une centaine de personnes entendues, ils ont pu ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; LEGISLATION ; ETUDE ; VIOLENCE CONJUGALE ; VIOLENCE PSYCHOLOGIQUE ; MORT ; STATISTIQUE ; GENRE ; TRAVAIL ; HARCÈLEMENT MORAL ; HARCELEMENT SEXUEL ; MUTILATION SEXUELLE ; MARIAGE FORCÉ ; ENFANT ; PREVENTION ; AUTEUR DE VIOLENCES ; VIOLENCE ENTRE JEUNES ; VIOLENCE SEXISTE ; ETABLISSEMENT SCOLAIRE ; PROFESSIONNEL DE LA PRÉVENTION ; PROFESSIONNEL DE LA SANTE ; MEDIA ; ASSOCIATION ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; GENDARMERIE ; POLICE ; MIGRATION ; FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; CENTRE D'HEBERGEMENT ; JUSTICE ; VIOL CONJUGAL

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- 121 p.
Cote : 216 ZIM

Les actes la journée du 4 mars dernier sur " Les nouveaux enjeux du partage des responsabilités entre les femmes et les hommes " organisée par les Délégations aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les femmes et les hommes de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique, social et environnemental et l’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes

EGALITE FEMME HOMME ; ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ; EGALITE SALARIALE ; TRAVAIL DOMESTIQUE ; FAMILLE ; RESPONSABILITE ; TEMPS PARENTAL ; ARTICULATION VIE FAMILIALE ET PROFESSIONNELLE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : V 471 FEM

Quelle est la condition des femmes au XXIe siècle ? Quels sont leurs difficultés et leurs espoirs ? Femmes anonymes ou non, elles font bouger le monde et se battent au quotidien pour faire avancer leur cause. A travers trois reportages, Audrey Pulvar et ses invitées, dressent le portrait de femmes d'exception qui ont fait de leur vie un combat pour le respect et la liberté. Au sommaire : - La dame de Kandahar, chirurgien en Afghanistan - Le destin de Talisma Nasreen - Les "tantines" du Cameroun
Quelle est la condition des femmes au XXIe siècle ? Quels sont leurs difficultés et leurs espoirs ? Femmes anonymes ou non, elles font bouger le monde et se battent au quotidien pour faire avancer leur cause. A travers trois reportages, Audrey Pulvar et ses invitées, dressent le portrait de femmes d'exception qui ont fait de leur vie un combat pour le respect et la liberté. Au sommaire : - La dame de Kandahar, chirurgien en Afghanistan - Le ...

CONDITION FEMININE ; EDUCATION A LA SEXUALITE ; MERE CELIBATAIRE ; FAMILLE MONOPARENTALE ; LITTERATURE ; FEMME ; CHIRURGIE ; MEDECINE ; AFGHANISTAN ; BANGLADESH ; INDE ; CAMEROUN ; MONDE

... Lire [+]

Z